Edition du 06-07-2020

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le mardi 21 janvier 2020

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ansAdvanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

« ENHPATHY a pour objectif d’améliorer les connaissances des éléments génétiques cis-régulateurs appelés communément « enhancers » ou « amplificateurs » d’expression génique dans des pathologies telles que le cancer, les maladies inflammatoires, l’obésité, le diabète et les troubles du développement, afin d’améliorer le diagnostic, le traitement, le conseil génétique et la prévention chez les patients », explique Salvatore Spicuglia, directeur de recherche au TAGC (Théories et Approches de la Complexité Génomique – INSERM – Université Aix-Marseille) et coordinateur d’ENHPATHY.

En génétique moléculaire, les enhancers sont des régions de l’ADN, parfois très éloignées du gène cible, qui peuvent augmenter la transcription de ce dernier. En général, les maladies génétiques ont pour cause des mutations au sein de gènes codants pour des protéines impliquées dans ces dernières. Des études ont également démontré l’importance de certaines régions d’ADN non codantes, donc hors de la séquence d’un gène, qui, dans certaines conditions, constitueraient des facteurs étiologiques majeurs dans l’apparition de maladies humaines. Ces pathologies liées aux enhancers, aussi appelées enhanceropathies, peuvent être à l’origine d’une grande variété de maladies, telles que les maladies héréditaires rares, le cancer ou le diabète. Bien que leurs répercussions pathologiques et thérapeutiques soient connues, les mécanismes moléculaires de régulations de nos gènes par les enhancers sont très peu décrit, limitant ainsi leur implication dans l’arsenal thérapeutique.

« Le consortium ENHPATHY a récemment reçu un financement Action Marie Skłodowska-Curie de la Commission européenne, l’un des programmes les plus compétitifs pour la recherche et l’innovation avec environ 8% de chance d’être sélectionné, démontrant son excellence scientifique et les attentes qu’il suscite », déclare Mileidys Perez, directrice scientifique chez Advanced BioDesign. « L’une des caractéristiques du projet est le recrutement de jeunes chercheurs qui se formeront chez les différents partenaires, leaders européens dans les domaines de la biologie moléculaire, de la bioinformatique, des mathématiques et de la génétique ».

« ENHPATHY représente une belle opportunité pour Advanced BioDesign de travailler en étroite collaboration avec des partenaires européens dans différents domaines afin d’améliorer nos connaissances scientifiques sur les altérations génétiques cliniquement exploitables chez les patients atteints de cancer, en particulier dans la leucémie aiguë myéloïde, notre indication prioritaire », ajoute Ismail Ceylan, PDG d’Advanced BioDesign. « La capacité à mieux identifier les mécanismes de régulation de notre cible thérapeutique nous permettra d’adapter nos futures études cliniques, ouvrant la voie à la médecine personnalisée et maximisant nos chances de succès ».

Le programme de recherche ENHPATHY débutera le 1er mars 2020. Il recevra un budget de 4 millions d’euros pour soutenir le programme et pour organiser les coopérations entre ses partenaires académiques et industriels.

Source et visuel : Advanced BioDesign








MyPharma Editions

Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Publié le 3 juillet 2020
Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals viennent d’annoncer que l’essai de phase III de Kevzara® (sarilumab) 400 mg mené aux États-Unis chez des patients présentant une infection Covid-19 nécessitant une ventilation mécanique n’a pas atteint ses critères d’évaluation primaire et secondaires lorsque Kevzara a été ajouté aux meilleurs soins de soutien, comparativement aux meilleurs soins de soutien seulement (placebo).

L’université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

Publié le 3 juillet 2020
L'université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

L’université de Tours et Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, ont annoncé avoir signé deux accords simultanément : un accord de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale pouvant ouvrir à de nouveaux partenariats à l’avenir.

Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Publié le 2 juillet 2020
Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Ipsen a annoncé aujourd’hui que le Groupe rejoindra la collaboration clinique d’Exelixis et Roche et participera au financement des études pivotales internationales de phase III CONTACT-01 et CONTACT-02.

Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Publié le 2 juillet 2020
Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé que le premier patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le COVID-19 a été traité au Centre Hospitalier Universitaire de Nice (CHU Nice).

Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

Publié le 2 juillet 2020
Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

A compter du 1er Juillet 2020, Laurine Jung prendra la fonction de Pharmacien Responsable au sein de l’entité Creapharm Clinical Supplies, pour ses deux établissements pharmaceutiques français de Reims et Le Haillan. Elle prendra à cette date le relais de Céline Cocollos qui continue son parcours chez Creapharm en tant que Pharmacien AQ / Affaires règlementaires.

Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Publié le 1 juillet 2020
Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé le lancement d’une étude clinique de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose chez des sujets sains.

Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l’essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Publié le 1 juillet 2020
Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l'essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Noxxon, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le recrutement et le premier traitement d’un patient récemment diagnostiqué d’un cancer du cerveau au sein de la cohorte de dose moyenne de son essai clinique de phase I/II. Cette étude évalue trois régimes de doses différents du NOX-A12 (200, 400 et 600 mg/semaine) en association avec une radiothérapie par faisceau externe chez des patients ayant été récemment diagnostiqués d’un cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents