Edition du 04-10-2022

Alizé Pharma lance un essai clinique de phase II dans le syndrome de Prader-Willi

Publié le lundi 2 mars 2015

Le groupe Alizé Pharma, spécialisé dans le développement de produits biopharmaceutiques pour le traitement de désordres métaboliques et de maladies rares, a annoncé lundi le lancement d’un essai clinique de phase II portant sur son analogue de ghréline non-acylée, AZP-531, chez des patients atteints du syndrome de Prader-Willi.

Il s’agit d’un essai randomisé, en double-aveugle, contre placebo. Il vise à évaluer l’innocuité et les effets de l’AZP-531, après deux semaines de traitement, sur le comportement alimentaire et le poids chez 40 patients souffrant du syndrome de Prader-Willi. Cet essai multicentrique sera mené dans plusieurs pays européens. A ce jour, des centres sont ouverts au recrutement des patients en France et en Espagne. Les résultats sont attendus pour mi-2016.

Le syndrome de Prader-Willi est une maladie métabolique rare, d’origine génétique, caractérisée par une hyperphagie, une prise importante et compulsive de nourriture, et par une obésité sévère. Contrairement à ce que l’on observe dans l’obésité ordinaire et dans le diabète de type 2, le syndrome de Prader-Willi est associé à des niveaux sanguins élevés de ghréline acylée, une hormone qui stimule fortement l’appétit.

En tant qu’analogue de ghréline non acylée, l’AZP-531 devrait améliorer l’hyperphagie en inhibant les effets des taux sanguins élevés de ghréline acylée que l’on trouve chez ces patients. L’AZP-531 devrait également induire une perte de poids et améliorer le contrôle glycémique, un avantage supplémentaire car 25% des adultes souffrant du syndrome de Prader-Willi ont un diabète de type 2.

« Plusieurs études ont mis en évidence une régulation anormale du système ghréline dans le syndrome de Prader-Willi, en parallèle au développement de l’hyperphagie et de l’obésité sévère et précoce chez ces patients. Dans ce cadre, l’AZP-531, un analogue de ghréline non-acylée, pourrait offrir une option thérapeutique innovante en ciblant une importante anomalie endocrinienne de ce syndrome », souligne le Professeur Maïthé Tauber, pédiatre endocrinologue au CHU de Toulouse, coordinatrice du centre de référence sur le syndrome de Prader-Willi en France et investigatrice principale de l’essai.

Il s’agit du quatrième essai lancé par Alizé Pharma sur l’AZP-531. La société a déjà terminé deux essais de phase I chez des volontaires sains et des patients obèses. Les résultats montrent que l’AZP-531 a été bien toléré, avec une amélioration du contrôle glycémique et une perte de poids observées chez les sujets obèses après deux semaines de traitement. Un essai de phase Ib est en cours chez des patients souffrant de diabète de type 2. Les résultats de cet essai, lancé en 2014, sont attendus au cours du second semestre 2015.

« Nous sommes ravis d’annoncer le lancement de cet essai de phase II de l’AZP-531 dans le syndrome de Prader-Willi », ajoute Thierry Abribat, gérant de TAB Consulting, président d’Alizé Pharma. « Nous sommes impatients de fournir des données clé dans un avenir proche sur le potentiel thérapeutique de l’AZP-531, sur la base des deux essais en cours dans le diabète de type 2 et le syndrome de Prader-Willi. »

Source : Alizé Pharma

 








MyPharma Editions

Ipsen : nouvelle indication de Dysport® dans le traitement de l’incontinence urinaire

Publié le 4 octobre 2022
Ipsen : nouvelle indication de Dysport® dans le traitement de l'incontinence urinaire

Ipsen a annoncé que Dysport® (toxine botulinique de type A) a été approuvé le 22 juin 2022 en France pour la prise en charge de l’incontinence urinaire (IU) chez les adultes souffrant d’une hyperactivité neurologique du détrusor (HND) due à une blessure médullaire (BM) (traumatique ou non) ou à une sclérose en plaques (SEP), qui effectuent régulièrement un sondage intermittent propre (SIP).

Owkin : Alban de La Sablière nommé au poste de Chief Business Officer

Publié le 4 octobre 2022
Owkin : Alban de La Sablière nommé au poste de Chief Business Officer

Owkin, biotech spécialisée dans l’IA appliquée à la recherche médicale, a annoncé aujourd’hui la nomination d’Alban de La Sablière au poste de Chief Business Officer. Ancien responsable international des partenariats chez Sanofi, il aura pour objectif d’accompagner l’entreprise dans son développement et sa croissance.

DBV Technologies : nomination du Président de son Comité d’Audit et de Danièle Guyot-Caparros au Conseil d’Administration

Publié le 4 octobre 2022
DBV Technologies : nomination du Président de son Comité d’Audit et de Danièle Guyot-Caparros au Conseil d’Administration

DBV Technologies, une société biopharmaceutique de phase clinique, a annoncé aujourd’hui que M. Timothy E. Morris, administrateur indépendant membre du Comité d’Audit et du Conseil d’Administration (le « Conseil ») de DBV, a été nommé Président du Comité d’Audit en remplacement de Mme Viviane Monges qui quitte le Conseil à compter du 3 octobre 2022.

Alexion : Ultomiris obtient une AMM dans le traitement de la myasthénie acquise généralisée

Publié le 4 octobre 2022
Alexion : Ultomiris obtient une AMM dans le traitement de la myasthénie acquise généralisée

Alexion, AstraZeneca Rare Disease, annonce l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché par la Commission européenne pour Ultomiris (ravulizumab)* en tant que nouvelle option thérapeutique dans le traitement de patients adultes atteints de myasthénie acquise généralisée (MAg) à anticorps anti-récepteurs de l’acétylcholine (AChR).

Medesis Pharma renforce sa gouvernance

Publié le 4 octobre 2022
Medesis Pharma renforce sa gouvernance

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire Aonys® d’administration de principes actifs dans des nano micelles par voie buccale proposera la nomination de deux nouveaux membres du Conseil de Surveillance, Robert J. Alonso et Walt A. Linscott, Esq. MSc., lors de la prochaine Assemblée générale, fixée au 27 octobre 2022.

Pheon Therapeutics lève 68 millions de dollars pour développer de nouveaux conjugués anticorps-médicaments

Publié le 3 octobre 2022
Pheon Therapeutics lève 68 millions de dollars pour développer de nouveaux conjugués anticorps-médicaments

Pheon Therapeutics, spécialiste majeur des conjugués anticorps-médicaments (ADC) développant des ADC (conjugués anticorps-médicaments) de nouvelle génération pour un large éventail de cancers difficiles à traiter, a annoncé avoir obtenu un financement de 68 millions de dollars (68,3 M€) de série A en mars 2022. Cet investissement permettra à Pheon de faire progresser son programme phare ADC jusqu’à la preuve de concept clinique et d’établir un pipeline de nouveaux ADC.

Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie

Publié le 3 octobre 2022
Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie

Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémieValbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires, présente les résultats complémentaires positifs de l’étude clinique de Phase II HEART avec TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents