Edition du 04-12-2021

Allergies alimentaires chez l’enfant : les hospitalisations multipliées par sept en dix ans

Publié le lundi 18 juin 2012

L’Académie Européenne d’Allergie et d’Immunologie Clinique (EAACI) a lancé aujourd’hui sa campagne sur les allergies alimentaires. L’objectif de la campagne est de renforcer la prise de conscience sur la forte augmentation de l’anaphylaxie chez les enfants, une réaction allergique sérieuse et potentiellement mortelle. Elle vise à éduquer le public afin qu’il reconnaisse les symptômes et les déclencheurs et apprenne à utiliser un stylo d’adrénaline.

« Le premier élément de cette campagne est le lancement du document sur les Standards minimums internationaux pour l’enfant allergique à l’école, qui établit des exigences minimales pour la sécurité des enfants allergiques à l’école. Un tiers des réactions allergiques potentiellement mortelles se produisent à l’école où les enfants sont exposés à un environnement composé d’aliments nouveaux et courent le risquent de se retrouver au contact d’aliments déclencheurs. Notre objectif est d’établir des standards et de préparer à la publication la version pour les patients des Standards minimums internationaux pour l’enfant allergique à l’école d’ici les prochains mois », a annoncé le professeur Cezmi Akdis, président de l’EAACI.

Plus de 17 millions de personnes en Europe souffrent d’allergies alimentaires, dont 3,5 millions sont âgées de moins de 25 ans. La plus forte progression a été enregistrée chez les enfants et les jeunes adultes, particulièrement pour les réactions allergiques potentiellement mortelles chez les enfants. Le nombre d’hospitalisations pour des réactions allergiques sévères chez les enfants a été multiplié par sept les dix dernières années.

En Europe continentale, les allergies alimentaires les plus courantes chez les enfants sont l’oeuf, le lait de vaches et les noix, alors que chez les adultes ce sont les fruits frais, les noix et les légumes. Au Royaume-Uni, le plus grand danger est représenté par les noix, les noisettes et les cacahuètes qui provoquent 50% des réactions allergiques potentiellement mortelles.

Les allergies aux crustacés et à la morue prédominent dans les pays scandinaves et en Europe du Nord. Dans toute l’Europe, les allergies alimentaires sont la première cause d’anaphylaxie chez les enfants âgés de 0 à 14 ans.

Allergies alimentaires ou intolérances alimentaires

La campagne vise également à apprendre les différences entre intolérances alimentaires et allergies alimentaires. Les intolérances alimentaires n’impliquent pas directement le système immunitaire et donc elles ne peuvent être diagnostiquées avec des tests allergiques. L’intolérance au lactose est une hypersensibilité non-allergique et les réactions aux additifs alimentaires ne sont souvent pas d’origine allergique. D’une manière générale, les symptômes d’une hypersensibilité non-allergique sont moins forts et représentent donc rarement une réaction potentiellement mortelle.

L’objectif et d’améliorer l’étiquetage des aliments et de renforcer l’accès aux traitements contre l’anaphylaxie

La Campagne de l’EAACI contre les Allergies Alimentaires va également travailler avec les autorités européennes pour améliorer l’étiquetage des aliments et pour faciliter l’accès aux traitements de secours contre l’anaphylaxie.

Certains aliments ont l’indication « peut contenir des cacahuètes » ou « peut contenir du lait ». Cet étiquetage n’est pas réglementé et est utilisé à l’initiative de l’industrie alimentaire. Mais les producteurs utilisent des critères différents pour ce genre d’étiquetage. Les indications existantes représentent des niveaux de contamination différents et donc des niveaux de risques différents.

Le lancement est soutenu par une campagne d’affichage et sur internet, qui va être lancée lors du Congrès EAACI 2012 à Genève et sur www.stopanaphylaxis.com et sera étalée sur l’ensemble de l’année. Une annonce montre un enfant s’apprêtant à manger un aliment, afin de souligner le fait que « Des moments de douceurs peuvent mettre sa vie en danger ». L’annonce inclut un test anaphylaxique pour identifier rapidement « si vous même ou vos proches courent un risque ». Les documents de la campagne peuvent être téléchargés sur http://www.stopanaphylaxis.com/.

Source : EAACI








MyPharma Editions

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Publié le 3 décembre 2021
Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Aqemia, start-up spécialisée dans la découverte de médicament accélérée par l’intelligence artificielle (IA) et la physique quantique, et Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, ont annoncé avoir conclu un accord de partenariat pour accélérer la découverte de candidats-médicaments petites molécules pour une cible non divulguée, dans le domaine de l’immuno-oncologie.

Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Publié le 3 décembre 2021
Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la conformité du lot clinique destiné à la réalisation de l’étude de bioéquivalence de ZENEO® Midazolam 10mg (crises d’épilepsie).

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents