Edition du 04-12-2022

Allergies alimentaires chez l’enfant : les hospitalisations multipliées par sept en dix ans

Publié le lundi 18 juin 2012

L’Académie Européenne d’Allergie et d’Immunologie Clinique (EAACI) a lancé aujourd’hui sa campagne sur les allergies alimentaires. L’objectif de la campagne est de renforcer la prise de conscience sur la forte augmentation de l’anaphylaxie chez les enfants, une réaction allergique sérieuse et potentiellement mortelle. Elle vise à éduquer le public afin qu’il reconnaisse les symptômes et les déclencheurs et apprenne à utiliser un stylo d’adrénaline.

« Le premier élément de cette campagne est le lancement du document sur les Standards minimums internationaux pour l’enfant allergique à l’école, qui établit des exigences minimales pour la sécurité des enfants allergiques à l’école. Un tiers des réactions allergiques potentiellement mortelles se produisent à l’école où les enfants sont exposés à un environnement composé d’aliments nouveaux et courent le risquent de se retrouver au contact d’aliments déclencheurs. Notre objectif est d’établir des standards et de préparer à la publication la version pour les patients des Standards minimums internationaux pour l’enfant allergique à l’école d’ici les prochains mois », a annoncé le professeur Cezmi Akdis, président de l’EAACI.

Plus de 17 millions de personnes en Europe souffrent d’allergies alimentaires, dont 3,5 millions sont âgées de moins de 25 ans. La plus forte progression a été enregistrée chez les enfants et les jeunes adultes, particulièrement pour les réactions allergiques potentiellement mortelles chez les enfants. Le nombre d’hospitalisations pour des réactions allergiques sévères chez les enfants a été multiplié par sept les dix dernières années.

En Europe continentale, les allergies alimentaires les plus courantes chez les enfants sont l’oeuf, le lait de vaches et les noix, alors que chez les adultes ce sont les fruits frais, les noix et les légumes. Au Royaume-Uni, le plus grand danger est représenté par les noix, les noisettes et les cacahuètes qui provoquent 50% des réactions allergiques potentiellement mortelles.

Les allergies aux crustacés et à la morue prédominent dans les pays scandinaves et en Europe du Nord. Dans toute l’Europe, les allergies alimentaires sont la première cause d’anaphylaxie chez les enfants âgés de 0 à 14 ans.

Allergies alimentaires ou intolérances alimentaires

La campagne vise également à apprendre les différences entre intolérances alimentaires et allergies alimentaires. Les intolérances alimentaires n’impliquent pas directement le système immunitaire et donc elles ne peuvent être diagnostiquées avec des tests allergiques. L’intolérance au lactose est une hypersensibilité non-allergique et les réactions aux additifs alimentaires ne sont souvent pas d’origine allergique. D’une manière générale, les symptômes d’une hypersensibilité non-allergique sont moins forts et représentent donc rarement une réaction potentiellement mortelle.

L’objectif et d’améliorer l’étiquetage des aliments et de renforcer l’accès aux traitements contre l’anaphylaxie

La Campagne de l’EAACI contre les Allergies Alimentaires va également travailler avec les autorités européennes pour améliorer l’étiquetage des aliments et pour faciliter l’accès aux traitements de secours contre l’anaphylaxie.

Certains aliments ont l’indication « peut contenir des cacahuètes » ou « peut contenir du lait ». Cet étiquetage n’est pas réglementé et est utilisé à l’initiative de l’industrie alimentaire. Mais les producteurs utilisent des critères différents pour ce genre d’étiquetage. Les indications existantes représentent des niveaux de contamination différents et donc des niveaux de risques différents.

Le lancement est soutenu par une campagne d’affichage et sur internet, qui va être lancée lors du Congrès EAACI 2012 à Genève et sur www.stopanaphylaxis.com et sera étalée sur l’ensemble de l’année. Une annonce montre un enfant s’apprêtant à manger un aliment, afin de souligner le fait que « Des moments de douceurs peuvent mettre sa vie en danger ». L’annonce inclut un test anaphylaxique pour identifier rapidement « si vous même ou vos proches courent un risque ». Les documents de la campagne peuvent être téléchargés sur http://www.stopanaphylaxis.com/.

Source : EAACI








MyPharma Editions

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Publié le 1 décembre 2022
Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé dans la dermatologie médicale, a annoncé sa participation au programme FACILITATE (FrAmework for ClInicaL trIal participants’ daTA reutilization for a fully Transparent and Ethical ecosystem).

Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 décembre 2022
Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé l’extension de son portefeuille de candidats médicaments avec OX425, le nouveau composé optimisé de la série OX400 issu de sa plateforme propriétaire PlatON™.

La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Publié le 1 décembre 2022
La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Basé sur la technologie BEPO® de MedinCell, mdc-WWM pourrait être le premier produit contraceptif à combiner les caractéristiques essentielles ce qui en ferait le meilleur de sa catégorie au niveau mondial : progestatif, 6 mois d’action, injection sous-cutanée, dépôt entièrement biorésorbable, accessibilité du traitement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents