Edition du 24-03-2019

Alliance de recherche entre Cellectis et Weill Cornell Medical College dans la LMA

Publié le mercredi 3 juin 2015

Weill Cornell Medical College, l’école de médecine de l’Université Cornell à New York, et la société française Cellectis vont mener une collaboration stratégique de recherche translationnelle afin d’accélérer le développement d’une immunothérapie ciblée contre la leucémie myéloïde aiguë (LMA). Cette alliance vise à favoriser le développement du candidat médicament phare de Cellectis contre la LMA, UCART123.

« Cette collaboration conjugue la vaste expertise et les ressources de Weill Cornell en matière de cellules souches et de développement de therapies aux travaux de Cellectis en matière de développement et de production de candidats médicaments à partir de cellules T ingénierées, des cellules immunitaires armées d’un récepteur dérivé d’un anticorps. », indique Cellectis dans un communiqué.

La recherche sera menée par deux principaux chercheurs : Dr Gail J. Roboz, Directeur du programme de lutte contre la leucémie et Professeur agrégé de médecine à Weill Cornell, et Dr Monica Guzman, Professeur adjoint de pharmacologie en médecine à Weill Cornell. Le Dr Roboz est reconnue à l’international comme un chef de file dans le domaine de la leucémie aiguë. Elle sera en charge de concevoir et de mettre en oeuvre les tests cliniques du candidat médicament UCART123 chez des patients atteints de leucémie myéloïde aiguë. Le Dr Guzman est une biologiste cellulaire renommée, spécialisée dans le domaine des cellules souches et leur utilisation dans des tests précliniques destinés à optimiser le développement de médicaments ciblés contre le cancer.

Cette alliance a pour objectif d’accélérer le développement de UCART123 contre la leucémie myéloïde aiguë. La plateforme de cellules CAR T propriétaire de Cellectis s’appuie sur des cellules T (cellules immunitaires) issues de donneurs sains. Les cellules T sont ingénierées et armées d’un Récepteur Antigénique Chimérique (CAR), qui leur permettent de détecter des protéines (ou antigènes) spécifiques exprimées par les cellules cancéreuses. Un grand nombre de cellules T allogéniques, modifiées à l’aide d’un CAR, sont développées en laboratoire puis injectées au patient. Ces cellules améliorées sont conçues de manière à reconnaître et attaquer les cellules souches porteuses de l’antigène CD123, qui est présent sur les cellules souches et les cellules indifférenciées. Afin d’augmenter la sécurité et minimiser la toxicité pour les patients, le processus d’ingénierie du génome de la société met en oeuvre des propriétés spécifiques qui visent à empêcher les cellules T d’attaquer des tissus sains. Cellectis espère développer un médicament allogénique basé sur ces cellules T ingénierées, pouvant être stocké et distribué aux patients du monde entier.

En avril dernier, Cellectis a ouvert des laboratoires et des bureaux à New York aux États-Unis, à proximité du campus de Weill Cornell.

Le bureau des alliances Biopharma et des collaborations en recherche de Weill Cornell a négocié cette alliance d’une durée de trois ans. Au cours de la phase préclinique du programme, les chercheurs de Weill Cornell réaliseront de nombreuses analyses, incluant l’étude de données sur des échantillons de leucémie myéloïde aiguë, du profil immunitaire de patients atteints de LMA et des évaluations in vitro de cellules CAR T allogéniques anti-CD123. Lors de la seconde phase de l’alliance, Weill Cornell et Cellectis développeront ensemble des protocoles de manière à faciliter les tests préliminaires, y compris la phase 1 des essais cliniques.

“Cellectis est persuadé que sa plateforme CAR T a le potentiel de transformer la manière dont sont traités les patients touchés par le cancer. Nous sommes convaincus que notre collaboration vaste et transdisciplinaire avec Weill Cornell encouragera la créativité et accélérera le développement d’un médicament qui bénéficiera aux cliniciens et aux patients atteints de leucémie myéloïde aiguë”, a déclaré le Docteur André Choulika, Président-Directeur Général de Cellectis.

Source : Cellectis








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions