Edition du 24-04-2018

Alliance de recherche entre Cellectis et Weill Cornell Medical College dans la LMA

Publié le mercredi 3 juin 2015

Weill Cornell Medical College, l’école de médecine de l’Université Cornell à New York, et la société française Cellectis vont mener une collaboration stratégique de recherche translationnelle afin d’accélérer le développement d’une immunothérapie ciblée contre la leucémie myéloïde aiguë (LMA). Cette alliance vise à favoriser le développement du candidat médicament phare de Cellectis contre la LMA, UCART123.

« Cette collaboration conjugue la vaste expertise et les ressources de Weill Cornell en matière de cellules souches et de développement de therapies aux travaux de Cellectis en matière de développement et de production de candidats médicaments à partir de cellules T ingénierées, des cellules immunitaires armées d’un récepteur dérivé d’un anticorps. », indique Cellectis dans un communiqué.

La recherche sera menée par deux principaux chercheurs : Dr Gail J. Roboz, Directeur du programme de lutte contre la leucémie et Professeur agrégé de médecine à Weill Cornell, et Dr Monica Guzman, Professeur adjoint de pharmacologie en médecine à Weill Cornell. Le Dr Roboz est reconnue à l’international comme un chef de file dans le domaine de la leucémie aiguë. Elle sera en charge de concevoir et de mettre en oeuvre les tests cliniques du candidat médicament UCART123 chez des patients atteints de leucémie myéloïde aiguë. Le Dr Guzman est une biologiste cellulaire renommée, spécialisée dans le domaine des cellules souches et leur utilisation dans des tests précliniques destinés à optimiser le développement de médicaments ciblés contre le cancer.

Cette alliance a pour objectif d’accélérer le développement de UCART123 contre la leucémie myéloïde aiguë. La plateforme de cellules CAR T propriétaire de Cellectis s’appuie sur des cellules T (cellules immunitaires) issues de donneurs sains. Les cellules T sont ingénierées et armées d’un Récepteur Antigénique Chimérique (CAR), qui leur permettent de détecter des protéines (ou antigènes) spécifiques exprimées par les cellules cancéreuses. Un grand nombre de cellules T allogéniques, modifiées à l’aide d’un CAR, sont développées en laboratoire puis injectées au patient. Ces cellules améliorées sont conçues de manière à reconnaître et attaquer les cellules souches porteuses de l’antigène CD123, qui est présent sur les cellules souches et les cellules indifférenciées. Afin d’augmenter la sécurité et minimiser la toxicité pour les patients, le processus d’ingénierie du génome de la société met en oeuvre des propriétés spécifiques qui visent à empêcher les cellules T d’attaquer des tissus sains. Cellectis espère développer un médicament allogénique basé sur ces cellules T ingénierées, pouvant être stocké et distribué aux patients du monde entier.

En avril dernier, Cellectis a ouvert des laboratoires et des bureaux à New York aux États-Unis, à proximité du campus de Weill Cornell.

Le bureau des alliances Biopharma et des collaborations en recherche de Weill Cornell a négocié cette alliance d’une durée de trois ans. Au cours de la phase préclinique du programme, les chercheurs de Weill Cornell réaliseront de nombreuses analyses, incluant l’étude de données sur des échantillons de leucémie myéloïde aiguë, du profil immunitaire de patients atteints de LMA et des évaluations in vitro de cellules CAR T allogéniques anti-CD123. Lors de la seconde phase de l’alliance, Weill Cornell et Cellectis développeront ensemble des protocoles de manière à faciliter les tests préliminaires, y compris la phase 1 des essais cliniques.

“Cellectis est persuadé que sa plateforme CAR T a le potentiel de transformer la manière dont sont traités les patients touchés par le cancer. Nous sommes convaincus que notre collaboration vaste et transdisciplinaire avec Weill Cornell encouragera la créativité et accélérera le développement d’un médicament qui bénéficiera aux cliniciens et aux patients atteints de leucémie myéloïde aiguë”, a déclaré le Docteur André Choulika, Président-Directeur Général de Cellectis.

Source : Cellectis








MyPharma Editions

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions