Edition du 28-10-2020

Assurance-maladie: à quelle sauce les laboratoires pharmaceutiques seront-ils mangés?

Publié le lundi 28 septembre 2009

Assurance-maladie: à quelle sauce les laboratoires pharmaceutiques seront-ils mangés?Le LIR (l’association des « Laboratoires internationaux de recherche », qui regroupe les principaux laboratoires pharmaceutiques étrangers en France) n’est pas disposé à « passer à la caisse ». Le prochain PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité Sociale) doit en effet être adopté le 14 octobre en Conseil des ministres.

 Les mesures de financement sont donc en cours d’arbitrage et les industriels du LIR n’ont pas l’intention de se laisser « plumer » pour renflouer la trésorerie de l’assurance maladie. Une habitude en effet populaire mais pas aussi pertinente qu’il y paraît.

Dans un entretien accordé au Quotidien du Médecin du lundi 28 septembre, le président du LIR , Dominique Amory (également président de Lilly France), estime que « depuis quatre ou cinq ans, l’industrie a déjà largement contribué aux efforts financiers en vue de redresser les comptes de l’assurance-maladie ». De 2005 à 2007, les économies sur le médicament ont rapporté plus de 3 milliards d’euros à l’assurance maladie, rappelle-t-il. « Et l’année 2008 a encore obligé ce secteur à mettre la main au porte-monnaie ». Les économies réalisées l’an passé s’élèvent à quelque 875 millions d’euros. Au LIR, on juge que la taxation spécifique qui pèse sur l’industrie pharmaceutique a encore alourdi la facture de 822 millions d’euros supplémentaires.

« Ajouter des mesures nouvelles serait dangereux et inutile, estime Dominique Amory, d’autant que la santé est un des moteurs de la croissance économique. Si on taxe encore, il n’y aura plus d’argent pour la recherche ». Le patron du LIR estime que l’industrie pharmaceutique est désormais « en état de survie ». « Il n’y a qu’à regarder la multiplication des plans sociaux pour s’en rendre compte », précise-t-il.  Selon Dominique Amory, « le casus belli serait qu’on nous impose des TFR par classe thérapeutique », c’est-à-dire l’instauration d’un prix de référence par classe thérapeutique, une mesure adoptée par l’Allemagne, qui avait provoqué une levée de boucliers dans l’industrie pharmaceutique. Connu sous le nom de système « Jumbo », il consiste à rembourser à tarif unique toutes les spécialités d’une même classe thérapeutique.

De toute évidence, le patron du LIR a quelque peu brûlé la politesse au Leem (Les Entreprises du Médicament) qui regroupe la plupart des industriels du secteur pharmaceutique : le Leem pense à peu de choses près la même chose, mais n’éprouve pas le besoin de le faire savoir, au moins tant que les décisions ne sont pas à peu près arrêtées. Les industriels savent bien qu’il leur faudra encore ouvrir leur porte-monnaie, au nom de la fameuse « contribution exceptionnelle » (qui n’a plus rien d’exceptionnel) ne serait-ce que pour financer tout ou partie le plan de lutte contre la grippe A/H1N1. Le Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) que le Leem appelait d’ailleurs de ses vœux depuis fort longtemps, dont la réunion est prévue fin octobre, ne manquera pas de sujets pour alimenter son ordre du jour. Officiellement, ce CSIS devrait annoncer des mesures de soutien à l’industrie : il est d’autant plus attendu que Nicolas Sarkozy -qui le présidera- ne s’est jamais montré avare de promesses à l’égard des industriels.

Hervé Karleskind
© HKConseils








MyPharma Editions

Almirall France : Laurence Faboumy nommée directrice générale

Publié le 28 octobre 2020
Almirall France : Laurence Faboumy nommée  directrice générale

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, vient d’annoncer la nomination de Laurence Faboumy au poste de directrice générale d’Almirall France. Laurence Faboumy sera notamment en charge de créer une toute nouvelle équipe constituée d’experts en dermatologie médicale, ainsi que de concevoir la stratégie à long terme d’Almirall sur le marché français, en partenariat avec les principaux acteurs de cet écosystème.

Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Publié le 28 octobre 2020
Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence et de collaboration avec Xediton Pharmaceuticals pour développer et commercialiser le firibastat au Canada.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX avec 200 millions de doses de leur vaccin

Publié le 28 octobre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX avec 200 millions de doses de leur vaccin

Sanofi et GSK ont signé une déclaration d’intention avec Gavi, l’administrateur juridique de la Facilité COVAX, un mécanisme international de groupement d’achats visant à garantir à chaque pays participant un accès juste et équitable aux éventuels vaccins contre la COVID-19.

Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Publié le 27 octobre 2020
Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Tollys, qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), vient d’annoncer la nomination de Bettina Werle au poste de directrice scientifique. Elle sera responsable de toutes les activités scientifiques et de recherche chez Tollys. Sa nomination intervient alors que Tollys démarre ses études de toxicologie réglementaires en vue de lancer des essais cliniques de phase 1 en 2022.

Oncologie : MATWIN met en lumière six projets prometteurs

Publié le 27 octobre 2020
Oncologie : MATWIN met en lumière six projets prometteurs

MATWIN, plateforme française d’open-innovation spécialisée en oncologie, vient d’annoncer les six lauréats de son programme d’accompagnement. Deux jurys réunis en session numérique les 13 et 14 octobre ont sélectionné des projets prometteurs dans la lutte contre le cancer au bénéfice des patients.

Advent France Biotechnology : Geoffroy de Ribains recruté en tant qu’operating partner

Publié le 27 octobre 2020
Advent France Biotechnology : Geoffroy de Ribains recruté en tant qu'operating partner

Advent France Biotechnology (AFB), société de capital-risque spécialisée dans l’amorçage en sciences de la vie, vient d’annoncer la nomination de Geoffroy de Ribains comme operating partner. À ce poste, il sera impliqué dans la gestion des sociétés du portefeuille d’AFB – en plus de siéger au conseil d’administration de certaines d’entre elles – et travaillera sur de nouveaux investissements.

Sensorion et Novasep signent un accord de développement et de fabrication de produits de thérapie génique

Publié le 27 octobre 2020
Sensorion et Novasep signent un accord de développement et de fabrication de produits de thérapie génique

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition et Novasep, un acteur majeur dans le domaine des services et des technologies pour les industries des sciences de la vie, ont annoncé la signature d’un accord pour la fabrication de virus adéno-associés (AAV).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents