Edition du 20-09-2021

BioAlliance Pharma : statut « Fast Track » de la FDA pour Livatag®, son traitement du cancer primitif du foie

Publié le mardi 20 mai 2014

BioAlliance Pharma, société spécialisée dans le développement de médicaments visant des pathologies orphelines en cancérologie, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a accordé le statut « Fast Track » à Livatag® (doxorubicine Transdrug™) dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (cancer primitif du foie) après traitement par Sorafenib.

Le statut « Fast Track » (procédure de revue accélérée) est mis en place par la FDA pour faciliter les interactions et raccourcir les délais d’évaluation pour des médicaments développés dans pathologies sévères ou mettant en jeu le pronostic vital, et pour lesquelles le besoin médical est important.

Le cancer primitif du foie, appelé aussi carcinome hépatocellulaire, est un cancer particulièrement agressif et résistant aux traitements par chimiothérapie. Il représente la deuxième cause de mortalité par cancer dans le monde, peu d’alternatives thérapeutiques sont disponibles et il existe donc un très fort besoin médical afin d’améliorer la survie des patients.

Livatag® est un médicament de chimiothérapie nanoparticulaire. Cette formulation innovante et propriétaire de BioAlliance Pharma lui confère la propriété de contourner les phénomènes de résistances mis en place par les cellules tumorales et responsables, en grande partie, du manque d’efficacité des chimiothérapies usuelles. Livatag® est actuellement en cours de phase III en Europe et aux Etats-Unis dans le traitement du carcinome hépatocellulaire en seconde ligne après traitement par Sorafenib, stade auquel il n’existe pas de traitement approuvé.

«L’obtention du statut Fast Track représente un atout majeur dans le développement de Livatag®. En effet, ce statut nous permettra de bénéficier d’échanges fréquents et interactifs avec la FDA, mais également de procédures d’examen accélérées avec notamment, dans le cadre de la soumission du dossier d’enregistrement, la possibilité d’une évaluation prioritaire ramenée de 10 à 6 mois », commente Judith Greciet, Directeur Général de BioAlliance Pharma. « A ce jour, plus de 25 % des patients prévus dans l’étude ReLive ont été inclus. Avec une fin de recrutement prévue fin 2015 pour des résultats fin 2016, ce programme de développement est le plus avancé de notre portefeuille de produits dans un cancer rare, avec un médicament qui représente un potentiel de ventes majeur, évalué à près de 800 millions d’euros ».

Source : BioAlliance Pharma








MyPharma Editions

Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Publié le 20 septembre 2021
Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Le Pr Fabrice Barlesi, directeur général de Gustave Roussy a nommé Sylvain Ducroz directeur général adjoint de l’Institut, après avis favorable du Conseil d’Administration. Il prend ses fonctions le 20 septembre et appuiera le Pr Barlesi aux côtés du directeur de la recherche et de la directrice médicale.

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Publié le 20 septembre 2021
Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Sanofi, Capgemini, Ypso-Facto, GPC Bio, le CEA et CentraleSupélec ont annoncé le lancement du projet CALIPSO (Capteurs en Ligne de Procédés et Solutions Innovantes en Bioproduction). Ce projet, d’un budget total de près de 17,5 millions d’euros, reçoit un financement public de plus de 8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets PSPC du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance.

AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

Publié le 20 septembre 2021
AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l'étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation du Ministère de la Santé russe (MoH) de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19 (AB20001).

Innate Pharma : présentation de données issues de l’essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l’ESMO 2021

Publié le 20 septembre 2021
Innate Pharma : présentation de données issues de l'essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l'ESMO 2021

Innate Pharma a annoncé la présentation par AstraZeneca des résultats de l’essai randomisé de Phase 2 COAST au congrès annuel de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) le 17 septembre 2021.

Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Publié le 20 septembre 2021
Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé une série de recrutements afin d’accélérer le développement de son principal candidat médicament lanifibranor pour le traitement de la NASH.

Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Publié le 17 septembre 2021
Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Median Technologies vient d’annoncer avoir été confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques membre du Top 3 au niveau mondial et sélectionné pour mettre en œuvre la stratégie d’imagerie dans les essais cliniques de ce laboratoire pharmaceutique sur des indications phares en oncologie.

Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Publié le 17 septembre 2021
Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la présentation de données issues de l’étude de Phase I, combinant l’administration par voie intraveineuse (IV) du virus oncolytique TG6002 et la prise orale de 5-FC chez des patients atteints de carcinomes gastro-intestinaux au stade avancé. Ces données seront présentées à l’occasion du congrès virtuel de l’ESMO 2021 qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents