Edition du 16-02-2019

Accueil » Industrie » Stratégie

bioMérieux et GSK signent un accord de développement pour un test prédictif d’efficacité des traitements du cancer du sein

Publié le mardi 17 novembre 2009

siège de Biomerieux de Marcy l'Etoile, France bioMérieux, le spécialiste du diagnostic in vitro, vient d’annoncer la signature avec le groupe pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) d’un accord de développement pour un test prédictif qui aidera les médecins à choisir le traitement le mieux adapté aux différentes populations de patientes souffrant d’un cancer du sein.

Ce test sera développé à partir de nouveaux biomarqueurs. Après autorisation par les organismes réglementaires, il pourra être utilisé à la fois pour les cancers bénéficiant de thérapies adjuvantes et pour les cancers métastatiques. « Plus de 500 000 nouveaux cas de cancer du sein sont diagnostiqués chaque année aux Etats-Unis ainsi qu’en Europe et la valeur des tests prédictifs d’une réponse à une thérapie a été largement démontrée », souligne bioMérieux dans un communiqué.

« Ce nouveau partenariat est une étape importante de notre stratégie dans le théranostic », a déclaré Stéphane Bancel, Chief Executive Officer de bioMérieux. « Nous espérons que notre collaboration avec GSK nous permettra de réaliser une avancée significative dans le traitement du cancer du sein, en aidant les cancérologues à choisir, le plus tôt possible, le traitement le plus approprié, afin d’améliorer le pronostic pour de nombreuses patientes. »

Le développement de ce nouveau test sera financé par les deux partenaires et s’appuiera sur leurs expertises complémentaires. GSK, l’un des leaders mondiaux des traitements anticancéreux, apportera son expérience approfondie en cancérologie ainsi que dans la conduite d’essais cliniques. L’accord prévoit également un accès facilité aux échantillons provenant de divers essais cliniques.

Ce nouveau test sera développé par les équipes mondiales de R&D de bioMérieux, comprenant la société de diagnostic moléculaire bioThéranostics, qui dispose d’un laboratoire certifié CLIA pour réaliser des tests de diagnostic complexes. bioThéranostics est spécialisée en oncologie et commercialise deux produits : THEROS CancerTYPE ID® améliore la qualification des cancers métastatiques d’origine incertaine ou inconnue et THEROS Breast Cancer IndexSM permet une évaluation du pronostic et du risque de récidive de cancers du sein.

Une fois son évaluation clinique réalisée, le test sera lancé par bioTheranostics dans son laboratoire certifié CLIA. bioMérieux développera ensuite un test de diagnostic in vitro qui sera commercialisé dans le monde entier grâce aux forces commerciales de bioMérieux et à l’équipe commune de la collaboration.

Source : BioMérieux
Marcy l’Etoile, France








MyPharma Editions

Lysogene : 1er patient traité dans l’essai de phase 2/3 évaluant une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA

Publié le 15 février 2019

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), et Sarepta Therapeutics, , société leader dans la médecine de précision génétique pour les maladies rares, ont annoncé le traitement du premier patient dans l’étude clinique internationale de Phase 2/3 (AAVance), évaluant LYS-SAF302, une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

Publié le 14 février 2019
Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

A l’occasion du premier comité de suivi de Ma Santé 2022 à la fin de l’année 2018, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a nommé Dominique Pon responsable stratégique et Laura Létourneau déléguée opérationnelle d’une task force

Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Publié le 14 février 2019
Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Onxeo a annoncé la présentation des résultats de cinq études précliniques démontrant le profil différencié d’AsiDNA™, inhibiteur first-in-class de la réponse aux dommages de l’ADN, renforçant son potentiel en clinique et mettant en évidence son mécanisme d’action unique, lors du prochain Congrès annuel de l’AACR (American Association for Cancer Research), qui se tiendra du 29 mars au 3 avril 2019 à Atlanta (Géorgie), États-Unis.

WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

Publié le 13 février 2019
WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

WeHealth by Servier, la direction e-santé du groupe Servier, et l’AgeLab, rattaché au Massachusetts Institute of Technology (MIT), ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de partenariat qui vise à définir les nouvelles opportunités du marché des objets connectés à domicile.

Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

Publié le 13 février 2019
Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

L’ANSM vient de publier un point sur les derniers avis et recommandations du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui s’est réuni du 11-14 décembre 2018. Le PDCO a rendu au cours de cette session 6 avis favorables révisés de PIPs, dans les indications suivantes :

Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l’INRIA

Publié le 13 février 2019
Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l'INRIA

Sophia Genetics a annoncé sa collaboration avec l’INRIA qui s’est vu attribué une enveloppe de 900 000 € par le Fonds de dotation MSD’AVENIR en vue de soutenir le projet PIMIENTO : projet de recherche dans le domaine du cancer du poumon non à petites cellules.

Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Publié le 12 février 2019
Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Samsung Bioepis a annoncé son expansion en Chine continentale grâce à un accord de licence avec C-Bridge Capital. Cet accord couvre plusieurs candidats biosimilaires de Samsung Bioepis, dont les candidats biosimilaires SB11 et SB12 de troisième génération, qui référencent le LUCENTIS® (ranibizumab) et le SOLIRIS® (eculizumab), respectivement, ainsi que le SB3, un candidat biosimilaire référençant l’HERCEPTIN® 3 (trastuzumab).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions