Edition du 26-01-2021

Biophytis: inclusion du 1er patient en France dans l’essai COVA avec Sarconeos pour le traitement de l’insuffisance respiratoire aiguë liée à la COVID-19

Publié le mercredi 16 décembre 2020

Biophytis: inclusion du 1er patient en France dans l'essai COVA avec Sarconeos pour le traitement de l’insuffisance respiratoire aiguë liée à la COVID-19Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements qui ralentissent les processus dégénératifs liée au vieillissement et qui améliorent les résultats fonctionnels des patients souffrant de maladies liées à l’âge, y compris l’insuffisance respiratoire chez les patients souffrant de la COVID-19, vient d’annoncer que le dosage du premier patient français a été effectué au CHU de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, dans le cadre de l’étude COVA.

COVA est un essai clinique de phase 2/3 avec Sarconeos (BIO101) pour le traitement de patients atteints d’insuffisance respiratoire aiguë liée à la COVID-19. Le Dr Capucine Morelot-Panzini, Professeur de pneumologie au CHU de la Pitié-Salpêtrière à Paris, est l’investigateur principal de COVA en France.

En plus des deux premiers centres du CHU de la Pitié-Salpêtrière, Biophytis a également reçu ce mois-ci l’autorisation de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) d’ouvrir six nouveaux centres en France, parmi lesquels les Centres Hospitaliers René Dubos et d’Argenteuil en Île-de-France, portant le nombre total à huit centres prévus au recrutement de patients COVID-19 en France. Au total, 17 centres recrutent actuellement activement en Belgique, au Brésil, en France et aux États-Unis. L’objectif est d’activer une trentaine de sites pour la deuxième partie de l’étude COVA.

Le programme clinique COVA (clinicaltrials.gov identificateur NCT04472728) est une étude internationale de phase 2/3, randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo, adaptative et séquentielle de groupe, évaluant Sarconeos (BIO101) chez des patients âgés de 45 ans et plus, infectés par le SARS-CoV-2.

Cet essai clinique international pivot est mené en deux parties. La première évaluera l’innocuité du traitement et fournira une indication de l’activité de Sarconeos (BIO101) sur 50 patients hospitalisés. L’étude est conçue pour évaluer l’efficacité et l’innocuité de Sarconeos (BIO101) en tant que traitement destiné à prévenir une aggravation de l’état des patients souffrant d’une insuffisance respiratoire liée à la COVID-19, qui autrement auraient besoin d’une admission en unité de soins intensifs et une ventilation.

La première partie de l’étude est une étude exploratoire de preuve de concept de phase 2 visant à fournir des données préliminaires sur l’activité, l’innocuité et la tolérabilité de Sarconeos (BIO101) chez 50 patients hospitalisés présentant des insuffisances respiratoires graves liées à la COVID-19.

La deuxième partie de l’étude portera sur l’innocuité et l’efficacité de Sarconeos (BIO101) sur la fonction respiratoire de 310 patients COVID-19 (en intégrant les 50 patients de la première partie de l’étude).

L’analyse intérimaire et la fin du recrutement de tous les patients (1ere et 2eme partie) est prévu au premier trimestre 2021.

Stanislas Veillet, PDG de Biophytis déclare : « Je suis très heureux qu’après les efforts de nos équipes au cours des derniers mois, nous puissions désormais annoncer que le premier patient a été dosé à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et que nous puissions ainsi démarrer notre programme clinique COVA en France. Nous travaillons depuis de nombreuses années avec l’équipe de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, associé à la faculté de médecine de Sorbonne Université, partenaire historique de Biophytis. La flambée continue des cas de COVID-19 en France, en Europe et en Amérique et les hospitalisations qui en découlent, souligne à nouveau l’urgence de trouver des traitements innovants contre la pandémie (alors même que le premier vaccin contre le COVID-19 est déployé). Nous prévoyons maintenant de terminer le recrutement de la première partie de l’essai COVA (50 patients) dans les prochaines semaines. Les premiers résultats de l’étude complète sont prévus pour le deuxième trimestre 2021. »

Source : Biophytis








MyPharma Editions

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents