Edition du 07-07-2020

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Boehringer Ingelheim étend son Programme de recherche sur les cancers KRAS avec l’inhibiteur de MEK de Lupin

Publié le vendredi 20 septembre 2019

Boehringer Ingelheim étend son Programme de recherche sur les cancers KRAS avec l’inhibiteur de MEK de LupinBoehringer Ingelheim et Lupin ont annoncé le 4 septembre, un accord de licence, de développement et de commercialisation de l’inhibiteur de MEK actuellement développé par Lupin (LNP3794), une thérapie ciblée potentielle destinée aux patients atteints de cancers difficiles à traiter. Ce partenariat vise à développer cet inhibiteur de MEK en association avec l’un des inhibiteurs innovant de KRAS de Boehringer Ingelheim pour le traitement des patients atteints de cancers gastrointestinaux et pulmonaires comportant diverses mutations de l’oncogène KRAS.

« L’accord de licence du nouvel inhibiteur de MEK de Lupin nous permet de l’associer à nos inhibiteurs KRAS innovants pour développer de nouvelles approches combinatoires et améliorer ainsi l’efficacité et la durée de réponse des patients atteints de cancers impliquant l’oncogène KRAS qui disposent actuellement de peu d’options thérapeutiques, » a déclaré Norbert Kraut, Ph.D., Head of Global Cancer Researchchez Boehringer Ingelheim. « Nous sommes convaincus que cette collaboration renforcera significativement notre programme KRAS. Nous avons établi une approche complète pour s’attaquer avec succès à la voie oncogénique KRAS‑RAF‑MEK‑ERK et ce partenariat constitue un nouveau pilier essentiel à notre stratégie à long terme de mise à disposition de nouveaux traitements pour les patients souffrant de cancers intraitables aujourd’hui. »

Nilesh Gupta, Managing Director, de Lupin Limited, a commenté ce partenariat : « Avec la réussite de notre second programme de découverte de nouveaux médicaments en oncologie, nous avons franchi une étape importante pour mettre à disposition des patients de nouveaux traitements. Le programme de Lupin sur l’inhibiteur de MEK a été validé à tous les stades précoces de développement, démontrant ainsi notre capacité en matière d’innovation à un niveaumondial. Nous sommes fiers des réussites de notre équipe ainsi que des compétences acquises nous permettant d’étendre notre programme de découverte de nouveaux médicaments. Nous sommes ravis de collaborer avec Boehringer Ingelheim dans le développement de traitements apportant un bénéfice réel aux patients qui en ont besoin. »

DrRaj Kamboj, President of Lupin’s Novel Drug Discovery and Development (NDDD) chez Lupin, a indiqué : « La réussite de notre second programme NDDD en oncologie renforce notre confiance dans notre capacité à apporter depuis l’Inde des innovations de premier ordre qui se démarquent fortement pourles patients dans le monde entier. En poursuivant le rêve de notre fondateur, le DrDesh Bandhu Gupta, à savoir concevoir de réelles innovations, nous avons réussi à porter un nouveau traitement de sa conceptualisation à son développement clinique avec des résultats prometteurs pouvant mener à d’éventuelles combinaisons en oncologie de présision. »

L’objectif stratégique de cette collaboration est centré sur les patients atteints de cancers gastrointestinaux et pulmonaires avec mutation du gène KRAS ; ils représentent des sous‑populations actuellement en attente d’options thérapeutiques efficaces. Les mutations de KRAS se retrouvent dans un cas sur sept de cancer métastatique chez l’homme, ce qui en fait le gène muté le plus fréquemment responsable de cancers, avec des taux de mutation de plus de 90 % dans les cancers pancréatiques, de plus de 40 % dans les cancers colorectaux et de plus de 30 % dans les adénocarcinomes pulmonaires. Les données précliniques montrent que l’association des nouveaux inhibiteurs de KRAS de Boehringer Ingelheim aux inhibiteurs de MEK entraine une augmentation de l’activité antitumorale grâce à leurs mécanismes d’action complémentaires dans le contrôle des cancers impliquant la protéine KRAS.

Les inhibiteurs de MEK de Lupin développés dans le cadre de son pipeline en oncologie ont présenté une activité préclinique en monothérapie ou en combinaison. En outre, ils ont également montré un bénéfice clinique précoce chez un petit sous‑ensemble de patients. L’équipe du département de découverte et développement de nouveaux médicaments de Lupin se concentre sur la constitution d’un pipeline de nouvelles entités chimiques innovantes qui se démarquent fortement dans les domaines thérapeutiques de l’oncologie, de l’immunologie et des troubles métaboliques. Les activités NDDD de Lupin ont été initiées afin d’utiliser la recherche de pointe pour commercialiser de nouvelles molécules permettant de répondre aux besoins insatisfaits dans de nombreux domaines thérapeutiques dans le monde.

Lupin recevra un paiement préalable de 20 millions de dollars ainsi que d’éventuels paiements pour l’accomplissement d’étapes cliniques, réglementaires et commerciales définies, d’une valeur totale de plus de 700 millions de dollars. En outre, Lupin aura le droit de recevoir des redevances à deux chiffres sur les ventes du produit.

Source et visuel : Boehringer Ingelheim








MyPharma Editions

Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Publié le 7 juillet 2020
Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, et le Luxembourg Institute of Health (LIH), un institut de recherche public de pointe dans le domaine des sciences biomédicales, viennent d’annoncer la mise en place d’un programme collaboratif.

Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Publié le 7 juillet 2020
Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Servier et l’Université Autonome de Barcelone (UAB) ont signé un accord de partenariat pour accélérer la recherche contre la maladie de Parkinson, en s’appuyant sur une nouvelle méthode de criblage (screening) de « petites » molécules, développée par le professeur Salvador Ventura (PhD), chef de groupe à l’Institut de biotechnologie et de biomédecine (IBB) et au département de biochimie et de biologie moléculaire de l’UAB.

Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Publié le 7 juillet 2020
Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, vient d’annoncer la nomination d’Edwin Moses, ancien Président-directeur général d’Ablynx, au poste de Président de son Conseil d’Administration.

Création de Findimmune, biotech spécialisée dans le développement de thérapies anticancéreuses et immunitaires

Publié le 7 juillet 2020
Création de Findimmune, biotech spécialisée dans le développement de thérapies anticancéreuses et immunitaires

Findimmune, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de thérapies anticancéreuses et immunitaires, a annoncé sa constitution en société en France, au sein de l’Institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe.

Excelya accueille trois sociétés de recherche contractuelle européennes

Publié le 6 juillet 2020
Excelya accueille trois sociétés de recherche contractuelle européennes

Excelya, une société phare de recherche contractuelle (CRO) spécialisée dans la recherche clinique, annonce ce jour que trois CRO européennes ont rejoint Excelya Group: Zeincro, basée en Europe du Centre-Est et du Sud, The Clinical Company, basée aux Pays-Bas et en Belgique, et Koehler eClinical, basée en Allemagne.

SparingVision : statut de médicament orphelin en Europe pour son candidat médicament SPVN06 pour les dystrophies rétiniennes héréditaires

Publié le 6 juillet 2020
SparingVision : statut de médicament orphelin en Europe pour son candidat médicament SPVN06 pour les dystrophies rétiniennes héréditaires

SparingVision, une société de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement de thérapies innovantes pour le traitement des maladies dégénératives héréditaires de la rétine telles que la rétinite pigmentaire, a annoncé la décision de la Commission européenne d’accorder au candidat médicament SPVN06 le statut de « médicament orphelin » pour le traitement des dystrophies rétiniennes héréditaires.

Tollys obtient 1,5 millions d’euros de Bpifrance dans le cadre du plan Deeptech

Publié le 6 juillet 2020
Tollys obtient 1,5 millions d’euros de Bpifrance dans le cadre du plan Deeptech

Tollys, qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), a annoncé l’obtention d’une aide à l’innovation de 1,5 millions d’euros de la part de Bpifrance dans le cadre du plan Deeptech. L’objectif de ce plan est de démultiplier les actions de soutien à l’innovation de rupture en France et de renforcer la compétitivité française dans le domaine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents