Edition du 18-08-2022

Accueil » E-santé » Industrie

Boehringer Ingelheim France lance la page Facebook « La BPCO et moi »

Publié le jeudi 1 février 2018

Boehringer Ingelheim France lance la page Facebook « La BPCO et moi »Pour faire suite à la création d’un site web à destination des personnes atteints de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), Boehringer Ingelheim France lance la première page Facebook à leur usage, dans l’objectif constant de faciliter l’accès des malades aux informations.

Boehringer Ingelheim France a d’abord lancé, en 2011, BPCO.org, le premier site spécialisé dans cette maladie. L’objectif était alors affirmé : mettre à disposition du grand public de l’information de qualité, validé par un comité scientifique et ainsi pouvoir répondre au besoin d’information des patients, qui n’ont pas toujours suffisamment de temps pour échanger avec leur praticien lors des consultations. Ce site a remporté un grand succès, et sa rubrique « témoignages » est la plus diffusée sur les réseaux sociaux (760 partages sur Facebook depuis sa création en septembre 2017).

Cet enthousiasme de la part des patients a conforté Boehringer Ingelheim France dans sa volonté de dédier une page Facebook à la BPCO. « Nous avons constaté que les patients ressentent le besoin de partager des informations avec leur entourage via ce réseau social, et pourtant, il n’existe aucun outil directement lié à la BPCO sur Facebook », analyse Anne-Rachel Unger, Responsable Communication chez Boehringer Ingelheim France. « La limitation de l’inactivité fait que la BPCO peut être mal perçue par l’entourage : nous souhaitons au travers de cette page Facebook motiver et entraîner les patients dans une dynamique positive autour de leur maladie. Leur redonner l’envie de rester actifs », indique-t-elle. Et de détailler : « Il y aura une tonalité positive, de l’information, des témoignages, des campagnes encourageant à la reprise et/ou la poursuite d’une activité physique adaptée, des conseils pour gérer le quotidien. »

Facebook : un outil au service des patients
« Facebook apparaît de plus en plus comme un outil utile pour les patients », indique David Réguer, spécialiste du marketing digital et fondateur de l’agence RCA, avant de préciser : « Les réseaux sociaux modifient le rapport des patients et leur maladie. Les formes d’expression et de mobilisation évoluent, Facebook permet par exemple de trouver de nouveaux espaces d’échanges, d’expériences et le partage de connaissance ». C’est d’ailleurs ce que confirme une enquête Vidal France*, qui indique que 85 % des médecins généralistes et 83 % des médecins spécialistes pensent que les échanges et les informations partagés sur les réseaux sociaux sont efficaces.

Et Anne-Rachel Unger de conclure : « Avec notre page Au coeur de l’AVC (plus de 58 000 fans), nous avons l’expérience de ce que les réseaux sociaux apportent aux personnes victimes ou souffrants d’une maladie et à leur proches : un espace de communication entre patients, du soutien dans le quotidien. Notre volonté est de leur apporter ce même soutien en matière de BPCO ».

La BPCO touche 210 millions de personnes à travers le monde, et devrait devenir la troisième cause de mortalité d’ici 2030. En France, 3,5 millions de personnes souffriraient de BPCO. Cette maladie progressive réduit la capacité respiratoire et affecte les activités quotidiennes. Une situation qui peut entraîner un cercle vicieux menant vers une aggravation des symptômes et une accentuation de l’inactivité, contribuant à une augmentation du risque d’incapacité et de mortalité.

* Enquête VidalFrance, le Pôle Pharmacie-Santé des Echos Etudes et Méditailing, avril 2015
http://www.vidalfrance.com/wpcontent/download/Industrie/Filrouge2_avril2015/Les_Echos_Etudes_VIDAL_Medecins%20connectes_avril%202015.pdf (Dernier accès en janvier 2018).

Source et visuel : Boehringer Ingelheim








MyPharma Editions

Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Publié le 17 août 2022
Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique de phase 3 développant des nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé une transition au sein de la présidence de son Conseil de d’Administration.

Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Publié le 17 août 2022
Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Sanofi a annoncé mettre un terme au programme mondial de développement clinique de l’amcenestrant, un dérégulateur sélectif expérimental des récepteurs des œstrogènes (SERD) par voie orale.

Crossject obtient la certification ISO 13485

Publié le 16 août 2022
Crossject obtient la certification ISO 13485

Crossject obtient la certification ISO 13485Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la délivrance par le BSI2 (organisme notifié) des certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691).

Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Publié le 16 août 2022
Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Ipsen a annoncé la finalisation de l’accord de fusion définitif selon lequel le Groupe a acquis Epizyme. Selon les termes de la transaction, Ipsen acquiert la totalité des actions en circulation d’Epizyme au prix de 1,45 dollar par action auquel s’ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) de 1,00 dollar par action. Epizyme opère désormais comme « une société du Groupe Ipsen » suite à la clôture de l’acquisition.

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents