Edition du 26-01-2021

Accueil » Industrie » Stratégie

Sanofi et le centre franco-allemand Ksilink collaborent dans la maladie de Parkinson

Publié le mercredi 8 juin 2016

Sanofi et le centre franco-allemand Ksilink collaborent dans la maladie de ParkinsonSanofi et le centre franco-allemand Ksilink ont annoncé une collaboration de recherche visant à accélérer la découverte de futurs traitements capables de répondre aux besoins médicaux non satisfaits des patients souffrant de la maladie de Parkinson. Dans ce projet, Life & Brain GmbH va apporter à Ksilink ses dernières technologies en matière de cellules souches.

Ksilink va visualiser de manière directe les effets thérapeutiques potentiels de molécules, en utilisant des modèles provenant de cellules souches de patients, combinés avec une  technologie de criblage de médicaments basée sur l’imagerie et agnostique concernant la cible. Cette méthode augmente la probabilité de succès d’identifier des composés innovants capables de modifier le processus neurodégénératif dans la maladie de Parkinson.

Sanofi va utiliser cette collaboration avec le centre franco-allemand Ksilink pour renforcer la validation, sur un plan translationnel, de ses projets visant à modifier le cours de la maladie de Parkinson. En plus de fournir un accès à sa chimiothèque, Sanofi va apporter sa large expertise et son savoir-faire pour identifier de nouvelles séries chimiques et des cibles thérapeutiques qui pourraient être utilisées pour développer des thérapies innovantes  dans le traitement de la maladie de Parkinson.

“Nous sommes très heureux de collaborer à ce projet de grande valeur. Avec l’expertise des équipes de Sanofi à Strasbourg, nous pouvons combiner efficacement nos capacités translationnelles et nos connaissances, pour le bénéfice des patients atteints de la maladie de Parkinson”, indique Ulf Nehrbass, Directeur de Ksilink.

“Cette collaboration dans le domaine des maladies neurodégénératives illustre le fait que nous progressons ensemble avec Ksilink et que nous voulons accélérer la recherche pour proposer des médicaments innovants et potentiellement de rupture aux patients dont le  besoin médical non satisfait est croissant”, affirme Marc Bonnefoi, Vice-Président R&D France, Sanofi.

Life & Brain, partenaire clé de Ksilink, va apporter ses dernières technologies en matière de cellules souches permettant d’obtenir une modélisation de la maladie directement des patients. Les cellules souches pluripotentes induites (iPSC) de patients parkinsoniens sont différenciées en neurones dopaminergiques du mésencéphale, la principale cible de la perte neuronale dans la maladie de Parkinson. Conjointement aux technologies de criblage de Ksilink, il est attendu de cette approche une pertinence clinique et une prévisibilité plus élevées que celles des systèmes  impliquant des cellules animales ou des lignées cellulaires transformées auparavant disponibles.

La maladie de Parkinson est un trouble neurologique progressif qui affecte 7 à 10 millions de personnes dans le monde. Le taux d’apparition de nouveaux cas diagnostiqués chaque année est prévu en augmentation dans les sociétés vieillissantes. En Europe plus de 2,4 millions de personnes en seront atteintes d’ici à 2030.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents