Edition du 20-01-2019

Bristol-Myers Squibb : de nouveaux résultats encourageants avec nivolumab dans le lymphome de Hodgkin

Publié le lundi 7 novembre 2016

Bristol-Myers Squibb : de nouveaux résultats encourageants sur nivolumab dans le lymphome de Hodgkin Bristol-Myers Squibb vient d’annoncer de nouveaux résultats issus de l’étude CheckMate -205, un essai de phase 2 comportant plusieurs cohortes, en monobras, évaluant nivolumab chez des patients atteints de lymphome de Hodgkin classique (LHc).

Ces résultats, issus de la cohorte C (n=100) de l’essai, incluaient des patients ayant reçu brentuximab vedotin avant et/ou après une greffe autologue de cellules souches hématopoïétiques (auto-GCSH). Après un suivi médian de 8,8 mois, le critère d’évaluation principal du taux de réponse objective (ORR), évalué par un comité de revue radiologique indépendant (CRRI), était de 73% (n=73; IC de 95% : 63,2-81,4), ce qui était cohérent entre les différents sous-groupes de patients indépendamment du moment de l’initiation du traitement préalable par brentuximab vedotin par rapport à l’auto-GCSH. L’ORR était de 70% (n=23 ; IC de 95% : 51,3-84,4) chez les patients ayant reçu brentuximab vedotin seulement avant une auto-GCSH; 72% (n=41 ; IC de 95% CI : 58,5-83,0) chez les patients ayant reçu brentuximab vedotin seulement après une auto-GCSH ; et 88% (n=7 ; IC de 95% : 47.3-99.7) chez les patients ayant reçu brentuximab vedotin avant et après une auto-GCSH. Le profil de sécurité de nivolumab était cohérent avec les données rapportées antérieurement pour ce type de tumeur, et aucun nouveau signal de pharmacovigilance cliniquement significatif n’a été identifié.

Ces données ont été présentées au 10ème International Symposium on Hodgkin Lymphoma (ISHL) à Cologne, en Allemagne, le mardi 25 octobre à 15h. (CET : Central European Time) (Abstract #0149). Cet abstract a reçu le Karl Musshoff Prize for the Best Clinical Research Abstract (Prix Karl Musshoff du meilleur abstract de recherche clinique), qui est décerné tous les trois ans dans le cadre le l’ISHL lors de résultats remarquables dans le domaine du lymphome de Hodgkin.

« Ces données issues de la cohorte C confortent les données existantes démontrant le bénéfice de nivolumab dans le lymphome de Hodgkin classique chez des patients en rechute ou en progression après une greffe autologue de cellules souches hématopoïétiques et ayant reçu un traitement par brentuximab vedotin suite à la greffe. Les résultats issus de la cohorte C ont indiqué un bénéfice avec nivolumab indépendamment de l’ordre des traitements antérieurs par greffe autologue de cellules souches hématopoïétiques et par brentuximab vedotin, fournissant des enseignements importants sur le rôle potentiel que nivolumab pourrait jouer chez des patients atteints d’un lymphome de Hodgkin classique lourdement prétraités » a déclaré le Dr Andreas Engert, investigateur de l’étude et professeur de médecine interne, Hématologie et Oncologie, Hôpital Universitaire de Cologne, Allemagne.

En mai 2016, la Food and Drug Administration américaine a approuvé nivolumab dans le traitement des patients atteints de LHc en rechute ou en progression après une auto-GCSH et un traitement par brentuximab vedotin suite à la greffe, sur la base d’une analyse combinée des données issues de la cohorte B de CheckMate -205 et de l’essai de phase 1 CheckMate -039.
Cette indication est approuvée selon une revue accélérée basée sur le taux de réponse. Le maintien de l’approbation dans cette indication peut être conditionné par une vérification et une description du bénéfice clinique dans des essais confirmatoires. En octobre 2016, le Comité des Médicaments à Usage Humain (CHMP) de l’Agence Européenne des Médicaments a recommandé l’approbation de nivolumab dans le traitement des patients adultes atteints de LHc en rechute ou réfractaire après une auto-GCSH et un traitement par brentuximab vedotin sur la base des données issues de la cohorte B de l’étude CheckMate -205 et l’étude CheckMate -039. La recommandation du CHMP sera examinée par la Commission Européenne, qui est habilitée à approuver les médicaments pour les pays membres de l’Union Européenne. Par ailleurs, nivolumab est en cours d’évaluation réglementaire pour le LHc au Japon.

« Nous continuons à faire avancer la science en immuno-oncologie appliquée au domaine de l’hématologie. Ces résultats récents, issus de l’étude CheckMate -205, nous permettent d’approfondir nos connaissances dans le lymphome de Hodgkin et nous aident à déterminer si nivolumab peut apporter un bénéfice clinique à une population plus large de patients vivant avec cette maladie qui est encore difficile à traiter à l’heure actuelle. », a commentéFouad Namouni, M.D., head of development, Oncology, Bristol-Myers Squibb.

Source : Bristol-Myers Squibb








MyPharma Editions

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

WeHealth by Servier lance Cardioskin™, un dispositif médical ambulatoire connecté

Publié le 17 janvier 2019
WeHealth by Servier lance Cardioskin™, un dispositif médical ambulatoire connecté

WeHealth by Servier, la Direction e-santé du groupe Servier, a annoncé le lancement en France de Cardioskin™, un dispositif ambulatoire connecté qui permet d’enregistrer en continu l’activité cardiaque grâce à un monitorage ECG qui comporte 15 dérivations. Cette annonce intervient dans le cadre du congrès annuel des Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie qui se tient à Paris du 16 au 19 janvier 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions