Edition du 17-12-2018

Onxeo : des résultats précliniques prometteurs de Livatag® dans le cancer du pancréas

Publié le lundi 7 novembre 2016

Onxeo : des résultats précliniques prometteurs de Livatag® dans le cancer du pancréasOnxeo, société spécialisée dans le développement des médicaments orphelins en particulier en oncologie, a annoncé les résultats encourageants d’une série d’études précliniques visant à évaluer l’intérêt de Livatag® dans le traitement du cancer du pancréas.

Livatag® (Doxorubicine Transdrug™, une formulation nanoparticulaire de doxorubicine) est actuellement en cours d’évaluation clinique en monothérapie dans un essai de Phase III « ReLive » en seconde ligne dans le traitement de carcinome hépatocellulaire avancé (CHC ou cancer primitif du foie). Plus des 90% des patients prévus sont déjà randomisés et les résultats préliminaires sont attendus mi 2017.

En parallèle, la société a démarré, dans le cadre de sa stratégie de croissance, un programme d’essais précliniques exploratoire sur Livatag® afin d’évaluer l’intérêt de Livatag dans de nouvelles applications thérapeutiques, comme par exemple le cancer du pancréas. La société vise à capitaliser sur les spécificités uniques de Livatag® et sur les connaissances acquises sur son mécanisme d’action pour évaluer son intérêt dans d’autres indications thérapeutiques, toujours dans des domaines où les besoins médicaux sont importants et permettant ainsi d’accroître la valeur de la molécule et plus généralement de la société.

Une première partie d’études précliniques a été menée et a confirmé les avantages clés de Livatag® en comparaison à la doxorubicine libre :

. L’activité avec Livatag® est en moyenne deux fois supérieure à celle de la doxorubicine libre, sur des tests menés sur plusieurs lignées de cellules pancréatiques. De plus, Livatag® prolonge de manière significative la demi-vie plasmatique de la doxorubicine, la molécule active, par rapport à une formulation classique de doxorubicine libre.

. Dans les modèles pancréatiques murins, où la doxorubicine libre a généralement un effet limité, Livatag® montre une bonne efficacité, dose-dépendante. Comme déjà observé dans le carcinome hépatocellulaire, les résultats précliniques ont montré qu’une concentration importante de Livatag® est retrouvée au niveau des tumeurs pancréatiques sans augmentation de l’exposition dans les autres organes vitaux, tels que le cœur et les poumons, par opposition à la doxorubicine libre.

. Le cancer du pancréas est une tumeur stromale, connue pour présenter une absorption préférentielle des particules, tel que décrit dans la littérature. Ceci pourrait être un des facteurs expliquant le plus fort effet observé avec Livatag® en comparaison avec la doxorubicine libre sur les modèles animaux de cancer du pancréas.

. Cette étude sur des modèles orthotopiques murins de tumeur du pancréas a également montré, comme déjà observé précédemment dans les modèles de HCC, que Livatag® en combinaison avec des inhibiteurs de check point, présente une efficacité combinée supérieure à celle de chacun des deux agents seuls.

Suite à ces premieres données sur les plans mécanistiques et pharmacocinétiques/pharmacodynamiques de Livatag®, la société a mis en place un plan d’études visant à évaluer l’effet de Livatag® en comparaison avec les traitements actuels standards, soit en monothérapie soit en association. L’objectif était d’évaluer si et comment les premiers résultats obtenus pouvaient se traduire sur un plan clinique, afin de valider l’intérêt potentiel de Livatag dans cette indication. L’étude réalisée a montré sur un modèle murin syngénique de cancer du pancréas que Livatag en monothérapie avait une efficacité soit comparable soit supérieure à celle des traitements standards comparateurs, notamment gemcitabine, paclitaxel et erlotinib. De plus, l’étude a montré que Livatag pouvait s’associer avec ces trois chimiothérapies, avec une bonne tolérance et un effet supérieur (supra additif) de la combinaison par rapport à celui des agents seuls.

« Les résultats des essais précliniques de Livatag® dans le cancer du pancréas révèlent l’intérêt potentiel de ce programme dans cette indication. Ces premières données exploratoires confirment le rationnel sur un plan mécanistique de Livatag dans le cancer du pancréas et ont été complétées par les données obtenues en comparaison avec les traitements standards utilisés en clinique. L’ensemble de ces résultats constitue une bonne base de départ et va nous permettre d’explorer plus avant l’opportunité de développer Livatag® dans cette indication. Nous sommes en outre très intéressés par les résultats montrant un effet additionnel observé en combinaison avec les inhibiteurs de check point, sur les modèles animaux, et nous allons explorer plus avant. » , déclare Graham Dixon, PhD, Directeur scientifique d’Onxeo.

Source : Onxeo








MyPharma Editions

Servier célèbre les 60 ans de son implantation en Espagne

Publié le 17 décembre 2018
Servier célèbre les 60 ans de son implantation en Espagne

Servier, laboratoire pharmaceutique international indépendant, célèbre les 60 ans de son implantation en Espagne. A l’occasion d’un déplacement à Madrid, Olivier Laureau, Président de Servier, a réaffirmé l’importance stratégique du marché espagnol pour Servier et la volonté du groupe de continuer à y investir durablement.

Biogen reçoit le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA®

Publié le 17 décembre 2018
Biogen reçoit le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA®

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, qui développe et propose des thérapies innovantes pour le traitement des maladies neurologiques et neurodégénératives graves, a reçu le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA® (nusinersen), lors de la cérémonie qui a eu lieu le 12 décembre.

Valneva lance la Phase 2 du développement de son vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 17 décembre 2018
Valneva lance la Phase 2 du développement de son vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société de biotechnologie développant et commercialisant des vaccins contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé l’initiation de la Phase 2 du développement clinique de son candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en combinaison avec de l’AVD

Publié le 17 décembre 2018
Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l'ADCETRIS® en combinaison avec de l'AVD

Takeda a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a formulé un avis favorable pour l’extension de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS (brentuximab védotine) et recommandé son approbation en combinaison avec de l’AVD chez les patients adultes atteints d’un lymphome hodgkinien en phase IV CD30+ non précédemment traité.

ASIT biotech finalise l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™

Publié le 17 décembre 2018
ASIT biotech finalise l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques aux acariens.

Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Publié le 14 décembre 2018
Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Median Technologies a annoncé la nomination du Dr. Nozha Boujemaa comme Directrice Scientifique et de l’Innovation (Chief Science and Innovation Officer). Nozha Boujemaa supervisera la vision scientifique de Median ainsi que l’ensemble des stratégies d’innovation et de développement pour la plateforme d’imagerie phénomique iBiopsy®.

Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Publié le 14 décembre 2018
Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour les pathologies de l’oreille interne telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges, a annoncé que les résultats de l’étude de phase 2a SENS-111-202 a satisfait à son critère principal de tolérance de manière statistiquement significative. L’étude confirme le postulat de départ selon lequel le candidat médicament Séliforant (SENS-111) n’affecte ni la vigilance, ni les fonctions cognitives des patients soumis à une stimulation rotatoire.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions