Edition du 15-04-2021

Accueil » Cancer » Et aussi » Médecine

Cancer : deux nouveaux rapports de l’INCa sur les tests de génétique

Publié le mardi 10 janvier 2012

L’INCa publie deux rapports : l’un fait la synthèse de l’activité globale 2010 des plateformes hospitalières de génétique moléculaire, l’autre se concentre sur les tests de génétique moléculaire déterminant l’accès aux thérapies ciblées. Depuis 2006, 28 plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers soutenues par l’INCa et la DGOS (Direction générale de l’offre de soins), permettent aux patients de bénéficier de tests moléculaires effectués sur leurs tumeurs, quel que soit leur lieu de prise en charge.

Ces tests visent, en identifiant d’éventuelles mutations génétiques dans les tumeurs des patients, à déterminer la possibilité pour un malade d’accéder à une thérapie ciblée, via l’identification de marqueurs spécifiques (biomarqueurs), ou à affiner le diagnostic ou établir un pronostic.

Le volume d’activité global des plateformes est en augmentation : en 2010, 278 000 tests ont été réalisés au bénéfice de 144 000 patients, contre 102 000 patients en 2009.

Parmi les 60 types de tests réalisés aujourd’hui par les plateformes de génétique moléculaire, 14 déterminent l’accès à des thérapies ciblées existantes ou en cours de développement. Les thérapies ciblées constituent des traitements « sur mesure » adaptés aux caractéristiques de la tumeur des patients. La caractérisation moléculaire de la tumeur est, à ce titre, déterminante dans le choix de la stratégie thérapeutique.

En 2010, 9 biomarqueurs conditionnaient l’emploi de 8 molécules bénéficiant d’une AMM (autorisation de mise sur le marché) dans 7 localisations tumorales dont la leucémie myéloïde chronique, le cancer du poumon, le cancer colorectal et le cancer du sein.

En 2010, 75 000 tests déterminant l’accès à ces traitements ciblés et leur suivi ont ainsi été réalisés, dont :

– 23 800 quantifications de BCR-ABL pour 11 000 patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC) ;
– 16 600 examens pour la recherche de mutations de KRAS dans le cancer colorectal ;
– 16 800 examens pour la recherche de mutations d’EGFR dans le cancer du poumon.

Au total, 61 000 patients ont bénéficié de ces examens et se sont vu proposer une stratégie thérapeutique adaptée, contre 42 874 patients en 2009 et 31 965 en 2008.

L’évolution de l’activité est cependant très variable d’un marqueur à l’autre et doit être analysée au regard de l’estimation prévisionnelle des besoins à l’échelle nationale. Ainsi, la recherche des mutations activatrices de l’EGFR dans le cancer du poumon a fait l’objet d’une montée en charge importante : plus de 16 800 patients ont bénéficié de ce test en 2010 contre seulement 2667 en 2009. A l’inverse, la stabilisation du nombre de tests KRAS en 2010 était attendue et met en évidence l’atteinte d’une phase d’équilibre correspondant à la couverture des besoins sanitaires.

On constate, par ailleurs, une augmentation régulière d’une année sur l’autre pour plusieurs tests, comme la recherche de l’amplification de HER2 par hybridation in situ dans les cancers du sein ou la quantification de BCR-ABL dans les leucémies. L’augmentation du nombre de quantifications de BCR-ABL s’explique par la nécessité de réaliser un suivi régulier de ces patients qui restent sous traitement pendant plusieurs années.

Afin d’anticiper l’arrivée des nouvelles thérapies ciblées et de les rendre disponibles le plus rapidement possible, l’INCa a par ailleurs mis en place un programme de détection prospective de biomarqueurs émergents dans le cancer du poumon, le cancer colorectal et le mélanome. A cet effet, 3,5 M€ ont été alloués aux plateformes en 2010 et les premières données montrent la montée en charge de l’activité. Grâce à ce programme, les plateformes étaient déjà en mesure de réaliser la recherche de la mutation BRAFV600E dans le mélanome lorsque le vemurafenib a bénéficié, à l’été 2011, d’une ATU (autorisation temporaire d’utilisation) de cohorte pour les patients dont la tumeur porte cette mutation.

Enfin, un programme d’assurance qualité a été mis en place par l’INCa pour définir les bonnes conditions de mise en œuvre des tests moléculaires. Ceci implique notamment la mise en place d’un programme d’évaluation externe de la qualité pour les tests EGFR dans le cancer du poumon, KRAS dans le cancer colorectal et BCR-ABL dans les leucémies myéloïdes chroniques et les leucémies aiguës lymphoblastiques.

Synthèse de l’activité des plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers en 2010 (4.83 MB)
Les tests de génétique moléculaire pour l’accès aux thérapies ciblées en France en 2011 (3.48 MB)

Source : INCa








MyPharma Editions

Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Publié le 15 avril 2021
Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Biogen a annoncé la nomination de Martin Dubuc, jusqu’alors Président-Directeur Général de sa filiale française, en tant que dirigeant de Biogen Digital Health, organisation nouvellement créée au sein du groupe. En conséquence de cette nomination, Biogen France fait évoluer sa gouvernance en scindant les fonctions de Président et de Directeur général. Martin Dubuc conserve les fonctions de Président, tandis qu’Hélène Thomas est nommée Directrice générale de Biogen France.

Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l’étude du NOX-A12

Publié le 15 avril 2021
Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l'étude du NOX-A12

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des patients dans l’essai clinique de phase 1/2 évaluant la combinaison de son candidat-médicament phare, NOX-A12 et d’une radiothérapie dans le cancer du cerveau.

ElsaLys confirme le renouvellement de son ATU de cohorte pour l’inolimomab en France

Publié le 15 avril 2021
ElsaLys confirme le renouvellement de son ATU de cohorte pour l'inolimomab en France

ElsaLys Biotech a confirmé que l’Agence nationale de sécurité du médicament (l’ANSM) a renouvelé le 24 décembre 2020 l’Autorisation Temporaire d’Utilisation dite « de cohorte » (ATUc) de l’inolimomab (LEUKOTAC®). Le renouvellement de cette autorisation inclut la mise en place d’un suivi renforcé (défini dans le Protocole d’Utilisation Thérapeutique) des données d’efficacité et de sécurité obtenues chez les patients traités dans le cadre de cette ATUc.

GeNeuro : une équipe de chercheurs trouve la protéine HERV-W ENV chez des patients atteints de COVID-19 et établit un lien avec la gravité de la maladie

Publié le 15 avril 2021
GeNeuro : une équipe de chercheurs trouve la protéine HERV-W ENV chez des patients atteints de COVID-19 et établit un lien avec la gravité de la maladie

GeNeuro a annoncé que des données publiées ce jour dans la revue internationale EBioMedicine du Lancet montrent une expression de la protéine HERV-W ENV dans les lymphocytes de 30 patients, tous hospitalisés à cause de la COVID-19, contre aucune chez les sujets sains. L’étude montre également une corrélation entre le niveau d’expression de la protéine HERV-W ENV et la gravité de l’évolution de la maladie.

Genomic Vision : Mark David Lynch nommé Directeur commercial et marketing monde

Publié le 15 avril 2021
Genomic Vision : Mark David Lynch nommé Directeur commercial et marketing monde

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé la nomination de Mark David Lynch au poste de Directeur commercial et marketing monde.

Industrie pharmaceutique : l’Apec et le Leem se mobilisent pour l’emploi des cadres

Publié le 14 avril 2021
Industrie pharmaceutique : l’Apec et le Leem se mobilisent pour l’emploi des cadres

L’Apec et le Leem viennent de signer une convention de partenariat avec deux objectifs principaux : promouvoir les opportunités d’emplois cadres dans l’industrie pharmaceutique et favoriser les recrutements en compétences cadres des entreprises adhérentes du Leem.

Trisomie 21 : financement de 6M€ pour le projet ICOD pour le développement d’un traitement des déficits cognitifs

Publié le 13 avril 2021
Trisomie 21 : financement de 6M€ pour le projet ICOD pour le développement d'un traitement des déficits cognitifs

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, annonce aujourd’hui que le projet ICOD (Improving Cognition in Down Syndrome) a reçu un financement de 6 M€ de la Commission Européenne dans le cadre du programme Horizon 2020. Le projet ICOD financera le développement clinique de l’AEF0217 d’Aelis Farma pour le traitement des déficiences cognitives des sujets souffrant du syndrome de Down.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents