Edition du 05-12-2022

Cancer du poumon : résultats positifs pour l’alectinib de Roche

Publié le lundi 18 mai 2015

La groupe pharmaceutique Roche a annoncé les résultats positifs de deux études pivots (NP28673 et NP28761) qui montrent que l’alectinib, son médicament expérimental, a réduit la taille des tumeurs chez près de la moitié des patients présentant un type spécifique de cancer du poumon. 

Le groupe indique que l’alectinib, un inhibiteur expérimental de la kinase du lymphome anaplasique (anaplastic lymphoma kinase, ALK) par voie orale, a permis de réduire la taille des tumeurs (taux de réponse global; ORR: 50% et 47,8%, respectivement) chez des patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) ALK-positif (ALK+) avancé dont la maladie avait progressé à la suite d’un traitement par le crizotinib. L’alectinib s’est en outre avéré réduire la taille des tumeurs chez des patients dont le cancer s’était propagé au système nerveux central (SNC) (ORR au niveau du SNC: 57,1% et 68,8%, respectivement).

De plus, les patients chez qui la taille des tumeurs avait diminué en réponse au traitement par l’alectinib ont maintenu leur réponse pendant une durée médiane de 11,2 et 7,5 mois, respectivement (durée de la réponse; DOR). L’alectinib a présenté un profil d’innocuité conforme à celui observé dans des études antérieures. Les événements indésirables les plus fréquents (grade 3 ou supérieur, survenant chez au moins 2% des patients) ont été l’élévation des enzymes musculaires (élévation des taux sanguins de créatine phosphokinase), l’élévation des taux d’enzymes hépatiques et l’essoufflement (dyspnée).

«Le cancer se propage au cerveau chez environ un patient sur deux présentant un cancer du poumon ALK-positif et ces études suggèrent que l’alectinib peut réduire les tumeurs chez les personnes atteintes de cette maladie difficile à traiter. Nous prévoyons de soumettre ces données cette année à la FDA afin d’étayer l’utilisation de l’alectinib à titre de nouvelle option potentielle chez les patients atteints de cancer du poumon ALK-positif au stade avancé ayant progressé sous crizotinib.», indique Sandra Horning, M.D., Chief Medical Officer et Head, Global Product Development.

Les résultats de ces deux études seront présentés lors du 51e congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO). L’étude NP28673 sera présentée par le Dr Sai-Hong Ignatius Ou, associate clinical professor à l’université de Californie, Irvine (Abstract 8008, dimanche 31 mai, 10h24-10h36 CDT), et l’étude NP28761 sera présentée par le Dr Leena Gandhi, assistant professor of medicine au Dana-Farber Cancer Institute de Boston (abstract 8019, lundi 1er juin, 8h00-11h30 CDT).

La FDA a accordé à l’alectinib le statut de percée thérapeutique en juin 2013 pour les patients atteints de NSCLC ALK-positif dont la maladie a progressé sous crizotinib. Ce statut a pour but d’accélérer le développement et l’examen de médicaments destinés à traiter des maladies graves, et de contribuer à faire en sorte que les patients y aient accès le plus rapidement possible jusqu’à l’homologation par la FDA. Mis à la disposition des patients au Japon en août 2014, l’alectinib est commercialisé dans ce pays par Chugai Pharmaceutical, qui appartient au groupe Roche.

L’étude de phase III randomisée ALEX, menée à l’échelle mondiale et comparant l’alectinib au crizotinib en traitement initial (première ligne) chez des patients atteints de NSCLC de stade avancé dont les tumeurs ont été caractérisées comme ALK-positives à l’aide d’un test diagnostique compagnon expérimental d’immunohistochimie (IHC) développé par Roche, est actuellement en cours.

Source : Roche








MyPharma Editions

GSK France : le Comité de Direction se renouvelle avec 3 nominations depuis la rentrée de septembre

Publié le 5 décembre 2022
GSK France : le Comité de Direction se renouvelle avec 3 nominations depuis la rentrée de septembre

Avec l’intégration de 3 nouveaux membres depuis le mois de septembre – Rachida Saraka, Sara Leclerc et Jean-Marie Cotro – le Comité de Direction de GSK France compte aujourd’hui 14 membres, dont 8 femmes et 6 hommes.

Biogen : l’EMA va examiner la demande d’AMM de tofersen dans le traitement d’une forme génétique rare de SLA 

Publié le 5 décembre 2022
Biogen : l’EMA va examiner la demande d’AMM de tofersen dans le traitement d’une forme génétique rare de SLA 

Biogen annonce que l’Agence européenne du médicament (EMA) a accepté d’examiner la demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) de tofersen, candidat médicament pour le traitement chez l’adulte de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) liée au gène SOD1 (superoxide dismutase 1). La SLA- SOD1 est une maladie progressive dont l’issue toujours mortelle touche moins d’un millier de personnes en Europe.2 Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement pour les personnes atteintes de SLA-SOD1.3

Chikungunya : Valneva annonce des données positives à 12 mois sur la persistance des anticorps avec son candidat vaccin à injection unique

Publié le 5 décembre 2022

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé aujourd’hui des données positives sur la persistance des anticorps douze mois après la vaccination avec une seule dose de son candidat vaccin contre le chikungunya, VLA1553.

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents