Edition du 25-01-2022

Accueil » Cancer » Produits » Recherche

Cancer du sein : Sanofi s’associe à de grands groupes coopératifs universitaires pour étudier l’amcénestrant

Publié le vendredi 4 juin 2021

Cancer du sein : Sanofi s’associe à de grands groupes coopératifs universitaires pour étudier l’amcénestrantSanofi s’associe à des groupes coopératifs de premier plan menant des recherches cliniques qui transforment la prise en charge du cancer du sein, à savoir le Breast International Group (BIG), l’Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (EORTC, European Organization for Research and Treatment of Cancer) et l’Alliance Foundation Trials (AFT), en vue de lancer un essai pivot consacré à un dérégulateur sélectif des récepteurs des œstrogènes (SERD) en situation adjuvante. L’étude AMEERA-6 de phase III évaluera l’efficacité et la sécurité de l’amcénestrant de Sanofi comparativement au tamoxifène chez des femmes atteintes d’un cancer du sein positif pour les récepteurs des œstrogènes (ER+) qui ne peuvent pas poursuivre leur traitement adjuvant par inhibiteur de l’aromatase.

« Avec ses partenaires de recherche, BIG mène des essais cliniques importants qui changent l’exercice de la médecine et peuvent avoir un impact significatif sur la vie des femmes atteintes d’un cancer du sein », a déclaré David Cameron, Président du Conseil de direction de BIG. « Le traitement adjuvant permet de prévenir et de retarder la progression de la maladie à un stade plus avancé. Toutefois, les traitements adjuvants actuels, comme les inhibiteurs de l’aromatase, peuvent avoir des effets secondaires chez certaines femmes et les amener à abandonner prématurément leur traitement. L’amcénestrant pourrait être une solution potentielle pour les femmes dans cette situation et nous sommes impatients de collaborer avec Sanofi, l’EORTC et l’AFT en vue de l’évaluer plus en profondeur. »

« Nous sommes impatients de collaborer avec ces réseaux universitaires de premier plan pour étudier le potentiel de l’amcénestrant en situation adjuvante dans le cadre de l’étude AMEERA-6. Sur la base des données encourageantes de notre programme clinique en cours, nous pensons que l’amcénestrant, un SERD expérimental par voie orale, a le potentiel de devenir l’un des meilleurs traitements endocriniens de fond par voie orale de sa classe pharmacothérapeutique », a déclaré le Dr Peter Adamson, Responsable Monde du Développement en Oncologie de Sanofi. « D’autres options thérapeutiques pour les patientes atteintes d’un cancer du sein sont nécessaires pour leur permettre de poursuivre leur traitement adjuvant et réduire le risque de progression de leur maladie. »

L’amcenestrant est un SERD par voie orale qui antagonise et dégrade les récepteurs des œstrogènes (ER), entraînant l’inhibition de la voie de signalisation des récepteurs des œstrogènes. L’amcenestrant fait actuellement l’objet d’études cliniques et aucun organisme de réglementation n’a encore évalué ses profils de sécurité et d’efficacité.

Malgré l’efficacité clinique établie du tamoxifène et des inhibiteurs de l’aromatase dans le traitement du cancer du sein au stade précoce, de nombreuses patientes présentent des rechutes, soit parce qu’elle développent une résistance, soit parce qu’elles n’observe pas leur traitement adjuvant ou y mettent un terme prématurément1. D’autres options thérapeutiques pour le cancer du sein au stade précoce sont nécessaires pour tenter d’éviter son évolution à un stade avancé et incurable et pourraient représenter un progrès thérapeutique significatif.

Conformément aux modalités de l’accord préliminaire à l’étude, Sanofi sera le sponsor de l’étude internationale et assurera son financement ainsi que la mise à disposition du médicament expérimental. BIG conduira l’étude dans les sites du réseau BIG, l’EORTC se chargera de la gestion de l’étude et de l’analyse des données, ainsi que de la gestion des opérations médicales, tandis que l’AFT pilotera l’étude aux États-Unis. Sanofi conduira l’étude dans son intégralité dans certains pays ne faisant pas partie du périmètre des réseaux universitaires, conformément à ce qui est indiqué dans l’accord de suivi en cours de négociation avec les différentes parties. Le protocole est développé en collaboration avec les quatre parties à l’accord, à savoir l’AFT, BIG, l’EORTC et Sanofi.

_______________________________

1 Murphy CC, Bartholomew LK, Carpentier MY, Bluethmann SM, Vernon SW. Adherence to adjuvant hormonal therapy among breast cancer survivors in clinical practice: a systematic review. Breast Cancer Res Treat. 2012;134(2):459-78.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Publié le 25 janvier 2022
Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Ipsen vient d’annoncer l’approbation par Santé Canada de Sohonos (capsules de palovarotène), un agoniste sélectif du récepteur gamma de l’acide rétinoïque (RARγ) administré par voie orale, indiqué pour diminuer la formation d’ossification hétérotopique (OH ; formation d’os) chez l’adulte et l’enfant (filles de 8 ans et plus, garçons de 10 ans et plus) atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP).1 Sohonos a été approuvé comme traitement de fond et des poussées chez les patients atteints de FOP.

Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Publié le 25 janvier 2022
Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Rafal Kaminski vient d’être nommé Directeur scientifique et R&D d’Angelini Pharma, société pharmaceutique internationale appartenant au groupe privé italien Angelini Industries. Fort d’une solide expérience à l’international en matière d’innovation et de R&D, Rafal Kaminski prendra ses fonctions en janvier 2022.

Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Publié le 25 janvier 2022
Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges (GR), a annoncé la présentation des résultats de deux études évaluant eryaspase dans le traitement du cancer du pancréas avancé au Symposium sur les cancers Gastro-Intestinaux de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO GI), le 21 janvier 2022.

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents