Edition du 24-02-2020

Cancer : la Blockchain santé d’Embleema primée au Datathon du laboratoire Janssen

Publié le mercredi 22 mai 2019

Cancer : la Blockchain santé d’Embleema primée au Datathon du laboratoire JanssenEmbleema, la société franco-américaine qui promet de révolutionner la recherche clinique et la gestion des données de santé grâce à une plateforme s’appuyant sur la technologie blockchain, vient de remporter le défi Oncologie de Janssen à l’occasion de son Datathon et réalisera une eCohorte en intégrant la technologie blockchain.

Le Datathon Janssen « Tous acteurs de la santé de demain », organisé les 3 et 4 avril derniers par Fabernovel, réunissait un écosystème regroupant étudiants, patients, startups, data scientists, ingénieurs, scientifiques ou encore d’experts Janssen. Premier datathon  santé en Europe sur le thème des données en vie réelle, il faisait concourir 15 startups avec pour objectif de répondre, grâce aux nouvelles technologies, aux enjeux cruciaux que sont la collecte et l’analyse de données de santé pour intégrer l’expérience et la qualité de vie des patients dans les études en vie réelle.

Durant 48h, l’équipe Embleema, menée par Vincent Galand et Yves Ordonneau, était accompagnée de quatre étudiants en pharmacie et en ingénierie de la donnée pour proposer une solution  permettant de répondre aux enjeux de Janssen sur le parcours en vie réelle des patients atteints du cancer de la prostate au stade localisé. Pari réussi, puisqu’elle a remporté le Premier Prix en proposant une approche innovante, basée sur la technologie blockchain et construite autour du patient, permettant de collecter et de générer de nouvelles données en vie réelle, en appariant les données ainsi produites avec les données du SNDS.

L’objectif est de mieux connaître le parcours de soins des patients en oncologie et de les impliquer dans la génération de nouvelles données, notamment en termes de qualité de vie. La technologie blockchain étant particulièrement adaptée à cette fin, puisqu’elle permet une collecte et un échange transparent, traçable, décentralisé et fiable des données de santé, avec une gestion transparente et dynamique du consentement des patients grâce aux smart contracts. La solution Embleema, en lien avec les associations savantes et les associations de patients, intègre également l’utilisation d’objets connectés ainsi qu’une mesure du fardeau ressenti par l’aidant, souvent oublié dans ce type d’études. Le jury était composé d’experts Janssen, de Bpifrance avec le « Fonds Patient Autonome », de pôles d’experts de la data Dataiku, du Groupe Estia et de la société Reeport.

Janssen – Embleema : un partenariat au service des patients

Julien Thévenon, Data Generation Manager chez Janssen, explique : « Nous sommes fiers de travailler avec Embleema qui nous a proposé un projet ambitieux et passionnant, répondant concrètement aux problématiques que nous rencontrons pour la génération de données en vie réelle. Avec ses équipes motivées et aux expertises complémentaires, Embleema a un potentiel immense pour mesurer la qualité de vie et pour apporter de nouvelles réponses adaptées et personnalisées à chaque patient.»

Robert Chu, fondateur d’Embleema, souligne : « C’est une nouvelle étape pour Embleema et une reconnaissance du potentiel disruptif de notre approche pour résoudre les problématiques complexes rencontrées lors d’études en vie réelle. Nous sommes honorés de la confiance de Janssen et très heureux de pouvoir travailler avec ses équipes de premier plan. Nous sommes également reconnaissants envers Janssen qui nous apportera son réseau pour intégrer de nouveaux partenaires sur ce projet afin de réaliser ensemble la première étude en vie réelle intégrant la technologie blockchain.»

Cette annonce est un nouvel exemple de la structuration de la filière blockchain santé en France dont Embleema est l’un des leaders. Dans ce contexte, l’application de nouvelles technologies comme la blockchain et l’intelligence artificielle pour la collecte, la structuration, la transmission et l’analyse des données en vie réelle, sont des enjeux cruciaux pour la compétitivité de la France.

C’est un travail que mène Embleema depuis deux ans aux Etats-Unis avec la FDA dans le cadre du Consortium « WHISE-Embleema ». En France, plusieurs acteurs ont déjà confirmé leur soutien au projet Embleema, tels que plusieurs centres de recherches et de soins, les industriels du médicament (Pierre Fabre, Servier, Janssen), ainsi que la société Pharmagest, principal éditeur de solutions informatiques pour les pharmacies d’officine. Le projet Embleema fait également écho aux réflexions de transformation et de modernisation menées par les autorités de santé et des enjeux de « Ma santé 2022 ».

Source : Embleema








MyPharma Editions

Yposkesi : Patrick Lansky nommé vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis

Publié le 24 février 2020
Yposkesi : Patrick Lansky nommé vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis

Yposkesi, un CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) leader sur son marché, offrant un accès privilégié et une capacité dédiée pour la production de vecteurs viraux aux normes BPF, a annoncé la nomination de Patrick Lansky en tant que vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis.

Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Publié le 21 février 2020
Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Les dirigeants des entreprises du G5 santé, le cercle de réflexion des industries de santé françaises, ont décidé, à l’unanimité, de nommer Didier Véron, Délégué Général de l’Association et Directeur des Affaires Corporate du LFB, Président par intérim du G5 Santé.

Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Publié le 21 février 2020
Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Patrice Carayon, Président de Chiesi France et administrateur du Leem, vient de prendre la présidence de Tulipe, l’association d’urgence et de solidarité internationale des entreprises de santé. Il succède ainsi à Michel Ginestet.

Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Publié le 21 février 2020
Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’un premier patient a reçu TG6002 par voie intra-artérielle hépatique (IAH), comme traitement locorégional des métastases hépatiques non opérables d’un cancer colorectal (CCR).

Erytech signe un partenariat stratégique d’approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Publié le 21 février 2020
Erytech signe un partenariat stratégique d'approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Erytech Pharma a annoncé la signature d’un partenariat stratégique avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande de Baden-Württemberg-Hessen (GRCBDS), afin d’utiliser les globules rouges, provenant de dons de sang collectés par l’établissement, pour la production de ses candidats-médicaments, dont eryaspase, sur les futures sites de fabrication en Europe.

Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Publié le 20 février 2020
Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Sanofi Pasteur, l’entité mondiale Vaccins de Sanofi, va mettre à profit ses recherches antérieures sur le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) pour tenter d’accélérer le développement d’un vaccin contre le COVID-19. Pour ce faire, Sanofi collaborera avec la BARDA (Biomedical Advanced Research and Development Authority), qui relève de l’Office chargé des préparatifs et réponses aux situations d’urgence en santé publique (ASPR) du ministère américain de la Santé, étoffant ainsi le partenariat de longue date qui lie Sanofi à cette autorité.

Cellectis et Servier étendent leur collaboration sur les produits UCART19

Publié le 19 février 2020
Cellectis et Servier étendent leur collaboration sur les produits UCART19

Cellectis, société biopharmaceutique qui développe des immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques génétiquement modifiées (UCART), et le laboratoire pharmaceutique Servier ont annoncé la signature d’une lettre d’intention engageant les parties à signer un avenant à l’accord initialement signé par les deux entités en 2014.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents