Edition du 18-06-2019

Cancer : la Blockchain santé d’Embleema primée au Datathon du laboratoire Janssen

Publié le mercredi 22 mai 2019

Cancer : la Blockchain santé d’Embleema primée au Datathon du laboratoire JanssenEmbleema, la société franco-américaine qui promet de révolutionner la recherche clinique et la gestion des données de santé grâce à une plateforme s’appuyant sur la technologie blockchain, vient de remporter le défi Oncologie de Janssen à l’occasion de son Datathon et réalisera une eCohorte en intégrant la technologie blockchain.

Le Datathon Janssen « Tous acteurs de la santé de demain », organisé les 3 et 4 avril derniers par Fabernovel, réunissait un écosystème regroupant étudiants, patients, startups, data scientists, ingénieurs, scientifiques ou encore d’experts Janssen. Premier datathon  santé en Europe sur le thème des données en vie réelle, il faisait concourir 15 startups avec pour objectif de répondre, grâce aux nouvelles technologies, aux enjeux cruciaux que sont la collecte et l’analyse de données de santé pour intégrer l’expérience et la qualité de vie des patients dans les études en vie réelle.

Durant 48h, l’équipe Embleema, menée par Vincent Galand et Yves Ordonneau, était accompagnée de quatre étudiants en pharmacie et en ingénierie de la donnée pour proposer une solution  permettant de répondre aux enjeux de Janssen sur le parcours en vie réelle des patients atteints du cancer de la prostate au stade localisé. Pari réussi, puisqu’elle a remporté le Premier Prix en proposant une approche innovante, basée sur la technologie blockchain et construite autour du patient, permettant de collecter et de générer de nouvelles données en vie réelle, en appariant les données ainsi produites avec les données du SNDS.

L’objectif est de mieux connaître le parcours de soins des patients en oncologie et de les impliquer dans la génération de nouvelles données, notamment en termes de qualité de vie. La technologie blockchain étant particulièrement adaptée à cette fin, puisqu’elle permet une collecte et un échange transparent, traçable, décentralisé et fiable des données de santé, avec une gestion transparente et dynamique du consentement des patients grâce aux smart contracts. La solution Embleema, en lien avec les associations savantes et les associations de patients, intègre également l’utilisation d’objets connectés ainsi qu’une mesure du fardeau ressenti par l’aidant, souvent oublié dans ce type d’études. Le jury était composé d’experts Janssen, de Bpifrance avec le « Fonds Patient Autonome », de pôles d’experts de la data Dataiku, du Groupe Estia et de la société Reeport.

Janssen – Embleema : un partenariat au service des patients

Julien Thévenon, Data Generation Manager chez Janssen, explique : « Nous sommes fiers de travailler avec Embleema qui nous a proposé un projet ambitieux et passionnant, répondant concrètement aux problématiques que nous rencontrons pour la génération de données en vie réelle. Avec ses équipes motivées et aux expertises complémentaires, Embleema a un potentiel immense pour mesurer la qualité de vie et pour apporter de nouvelles réponses adaptées et personnalisées à chaque patient.»

Robert Chu, fondateur d’Embleema, souligne : « C’est une nouvelle étape pour Embleema et une reconnaissance du potentiel disruptif de notre approche pour résoudre les problématiques complexes rencontrées lors d’études en vie réelle. Nous sommes honorés de la confiance de Janssen et très heureux de pouvoir travailler avec ses équipes de premier plan. Nous sommes également reconnaissants envers Janssen qui nous apportera son réseau pour intégrer de nouveaux partenaires sur ce projet afin de réaliser ensemble la première étude en vie réelle intégrant la technologie blockchain.»

Cette annonce est un nouvel exemple de la structuration de la filière blockchain santé en France dont Embleema est l’un des leaders. Dans ce contexte, l’application de nouvelles technologies comme la blockchain et l’intelligence artificielle pour la collecte, la structuration, la transmission et l’analyse des données en vie réelle, sont des enjeux cruciaux pour la compétitivité de la France.

C’est un travail que mène Embleema depuis deux ans aux Etats-Unis avec la FDA dans le cadre du Consortium « WHISE-Embleema ». En France, plusieurs acteurs ont déjà confirmé leur soutien au projet Embleema, tels que plusieurs centres de recherches et de soins, les industriels du médicament (Pierre Fabre, Servier, Janssen), ainsi que la société Pharmagest, principal éditeur de solutions informatiques pour les pharmacies d’officine. Le projet Embleema fait également écho aux réflexions de transformation et de modernisation menées par les autorités de santé et des enjeux de « Ma santé 2022 ».

Source : Embleema








MyPharma Editions

Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Publié le 17 juin 2019
Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Le conseil d’administration du groupe pharmaceutique Sanofi a désigné à l’unanimité, le 6 juin dernier, Paul Hudson comme Directeur Général du Groupe afin de succéder à Olivier Brandicourt qui fait valoir ses droits à la retraite.

Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Publié le 17 juin 2019
Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies liées à l’âge, a annoncé avoir conclu un accord de collaboration avec l’AFM-Téléthon. Cet accord entre en vigueur à compter du 3 juin 2019 et porte sur le développement de Sarconeos (BIO101), le principal candidat médicament de Biophytis, pour le traitement de la Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD) dans le cadre de son programme clinique MYODA.

Bone Therapeutics : ALLOB valide les principaux critères d’évaluation de son étude de phase IIa dans la fusion vertébrale

Publié le 13 juin 2019
Bone Therapeutics : ALLOB valide les principaux critères d'évaluation de son étude de phase IIa dans la fusion vertébrale

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans les domaines de l’orthopédie et des maladies osseuses, a annoncé aujourd’hui qu’à l’issue d’une période de suivi de 12 mois, son produit de thérapie cellulaire allogénique, ALLOB, a complété avec succès l’essai de phase IIa mené chez des patients ayant subi une opération de fusion vertébrale.

Servier : la Commission européenne approuve la conversion de l’AMM conditionnelle de Pixuvri® en une AMM standard

Publié le 13 juin 2019
Servier : la Commission européenne approuve la conversion de l'AMM conditionnelle de Pixuvri® en une AMM standard

Servier a annoncé aujourd’hui que la Commission européenne (CE) a approuvé la conversion de l’autorisation conditionnelle de PIXUVRI® (pixantrone) en une autorisation de mise sur le marché standard pour le traitement en monothérapie des patients adultes atteints d’un lymphome non hodgkinien à cellules B agressif, multirécidivant ou réfractaire.

Domain Therapeutics : Sylvie Ryckebusch nommée au sein du conseil d’administration

Publié le 12 juin 2019
Domain Therapeutics : Sylvie Ryckebusch nommée au sein du conseil d’administration

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de nouvelles molécules thérapeutiques ciblant les récepteurs membranaires pour des besoins médicaux non satisfaits en neurologie, en oncologie et dans les maladies rares, a annoncé aujourd’hui la nomination de Sylvie Ryckebusch au sein de son conseil d’administration.

Lysogene : traitement du 1er patient en Europe de l’essai de phase II/III dans la maladie de Sanfilippo de Type A

Publié le 12 juin 2019
Lysogene : traitement du 1er patient en Europe de l’essai de phase II/III dans la maladie de Sanfilippo de Type A

Lysogene a annoncé aujourd’hui le traitement d’un premier patient en Europe dans le cadre de l’essai de phase II/III AAVance avec LYS-SAF302, traitement de thérapie génique de la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA). Lysogene et son partenaire commercial pour LYS-SAF302, Sarepta Therapeutics, avaient annoncé en début d’année le traitement du premier patient de cet essai clinique aux Etats-Unis.

Debiopharm et Ipsen prolongent de 15 années leur partenariat stratégique pour le Decapeptyl®

Publié le 12 juin 2019
Debiopharm et Ipsen prolongent de 15 années leur partenariat stratégique pour le Decapeptyl®

Debiopharm et Ipsen ont annoncé le renouvellement de leur accord Decapeptyl® qui prolonge et renforce leur collaboration stratégique jusqu’en 2034 pour le développement, la fabrication et la distribution du Decapeptyl® pour le traitement de certaines maladies urologiques, gynécologiques et pédiatriques sur les marchés européens et dans certains pays asiatiques et africains.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents