Edition du 20-04-2021

Cancérologie: Roche et l’Institut Gustave Roussy renouvellent leur alliance

Publié le mardi 23 avril 2013

La laboratoire pharmaceutique Roche vient de renouveler son partenariat, avec le Service des Innovations Thérapeutiques Précoces (SITEP) de l’Institut de Cancérologie Gustave Roussy, premier centre européen dans les traitements contre le cancer. Objectif: favoriser l’accès précoce aux molécules innovantes en grâce aux essais cliniques de phases I et II.

Au-delà du renouvellement de cet accord portant principalement sur le déploiement de nouveaux métiers de recherche clinique : médecin investigateur, planificateur, logisticien…, c’est une alliance avec Genentech qui est annoncée aujourd’hui par le Directeur Général de Gustave Roussy, le Professeur Alexander Eggermont et par le Président de Roche France, Corinne Le Goff.

« L’objectif de cette « alliance agreement » signé entre Gustave Roussy et Genentech vise à garantir la conduite à Gustave Roussy d’essais de phases I et II avec des molécules issues du pipeline de Genentech » explique Corinne Le Goff. Le Professeur Eggermont est en effet convaincu que la lutte contre le cancer ne sera remportée qu’à travers une approche pluridisciplinaire et collaborative : « chacun des acteurs de la recherche et de l’innovation (établissements de santé, unités de recherche, industriels, autorités de santé, patients) doit apporter le meilleur de ses compétences » confirme-t-il.

« C’est la première fois que nous signons un accord de ce type hors des Etats-Unis » renchérit Stuart Lutzker, Vice-président de Genentech en charge de la recherche clinique précoce en oncologie. « Ce partenariat nous permet de discuter des nouvelles voies dans lesquelles nous nous engageons de manière proactive avec les investigateurs de Gustave Roussy et d’avoir recours à leur expertise plus en amont dans le processus de développement des médicaments ».

Une arrivée plus rapide des innovations au « lit du malade »

La lutte contre le cancer demande un effort de recherche scientifique considérable. Celle-ci passe par des partenariats associant des chercheurs de l’hôpital, du monde académique et des industriels du médicament. Ainsi, les PPP bénéficient à tout le monde : aux patients pour accéder plus rapidement aux molécules innovantes, aux chercheurs, pour mieux comprendre ce qui se passe, et aux industriels, pour accélérer et optimiser le développement des nouvelles molécules. A la base du concept de recherche translationnelle, les PPP permettent d’assurer la continuité entre recherche et soins pour accélérer l’arrivée des innovations thérapeutiques « au lit du malade ».

« Les partenariats public – privé sont déterminants pour l’accès aux innovations thérapeutiques en oncologie. Le patient est au coeur du dispositif, c’est un partenaire qui a des droits : droit à la recherche clinique, et droit à l’innovation » souligne Gilles Vassal, Directeur de la recherche clinique à Gustave Roussy.

Les principaux objectifs de l’ « Alliance Agreement » Genentech – Gustave Roussy sont la mise au point de nouvelles molécules contre le cancer et de biomarqueurs associés ;  l’accroissement du nombre d’essais cliniques de phases précoces (I et II) ; l’implication des chercheurs de Gustave Roussy beaucoup plus en amont dans le processus de développement de futurs médicaments. « Cette collaboration avec Genentech est très importante pour nous et encore plus pour les patients qui sont soignés à Gustave Roussy », indique le Pr Eggermont.

En effet, grâce à cette Alliance, Gustave Roussy aura un accès élargi aux thérapies ciblées expérimentales mises au point par Genentech et pourra en faire bénéficier ses patients lors d’essais cliniques encadrés par les autorités de santé françaises. «Nous avons 14 essais cliniques en cours ou sur le point de démarrer à Gustave Roussy » précise Stuart Lutzker.

L’enjeu thérapeutique des essais précoces

Les essais de phase I constituent la clé du développement des innovations thérapeutiques en cancérologie. Leur déploiement nécessite une équipe pluridisciplinaire performante et attentive aux besoins et attentes de patients le plus souvent en situation d’échec thérapeutique. Le SITEP a ainsi été créé pour piloter et déployer l’activité des essais précoces. En oncologie, les essais de phase I évaluent la sécurité d’emploi d’une nouvelle molécule, son devenir dans l’organisme, les effets indésirables qu’elle peut produire chez l’homme et permet d’obtenir les premières données relatives à son activité anti-tumorale. « La principale mission du SITEP consiste à offrir aux patients en situation d’échec thérapeutique l’accès rapide à des molécules innovantes, prometteuses, mais ne disposant pas encore d’une autorisation de mise sur le marché » précise le Pr Jean-Charles Soria. Pour lui, les essais précoces vont devenir «le pilier indispensable à la mise en place de la médecine personnalisée ».

Actuellement, la France participe à 52% des essais précoces menés par Roche en oncologie à travers le monde. C’est le second rang mondial, après les Etats-Unis et loin devant l’Allemagne. « La bataille des équipes de Roche France ? Faire en sorte que la France soit située le plus haut possible dans la compétition mondiale » conclut Corinne Le Goff.








MyPharma Editions

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 19 avril 2021
Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d'une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 19 avril 2021
Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Celyad Oncology, une société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (Chimeric Antigen Receptor) pour le traitement du cancer, a annoncé la nomination du Dr Charles Morris au poste de Chief Medical Officer. Le Dr Morris conduira et assurera la direction stratégique de toutes les activités médicales, réglementaires ainsi que pour le développement clinique.

Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Publié le 19 avril 2021
Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (association Kd), pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute ayant reçu un à trois traitements antérieurs. Il s’agit de la deuxième approbation de la CE concernant Sarclisa en association avec un traitement standard en moins de 12 mois.

Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Publié le 16 avril 2021
Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Excelya, l’organisme de recherche contractuelle (ORC) européen, a annoncé la nomination de Peter Windisch au poste de directeur de la technologie (CTO). En tant que CTO, Peter Windisch s’appuiera sur les données et les capacités technologiques de la société afin d’optimiser l’offre client. Il sera membre du Comité exécutif et exercera son activité depuis l’Allemagne.

Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Publié le 15 avril 2021
Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Biogen a annoncé la nomination de Martin Dubuc, jusqu’alors Président-Directeur Général de sa filiale française, en tant que dirigeant de Biogen Digital Health, organisation nouvellement créée au sein du groupe. En conséquence de cette nomination, Biogen France fait évoluer sa gouvernance en scindant les fonctions de Président et de Directeur général. Martin Dubuc conserve les fonctions de Président, tandis qu’Hélène Thomas est nommée Directrice générale de Biogen France.

Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l’étude du NOX-A12

Publié le 15 avril 2021
Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l'étude du NOX-A12

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des patients dans l’essai clinique de phase 1/2 évaluant la combinaison de son candidat-médicament phare, NOX-A12 et d’une radiothérapie dans le cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents