Edition du 23-04-2018

Accueil » Cancer » E-santé » Industrie

Cancers : Voluntis et Roche réinventent l’accompagnement grâce aux solutions digitales

Publié le lundi 26 mars 2018

Cancers : Voluntis et Roche réinventent l’accompagnement grâce aux solutions digitalesD’importantes étapes ont été franchies dans la mise au point de ZEMY, solution compagnon digitale développée depuis 2015 par Roche Pharma France en partenariat avec Voluntis afin d’améliorer l’accompagnement des patientes atteintes de cancer du sein. Les deux partenaires renforcent aujourd’hui leur collaboration en étendant le développement du dispositif médical ZEMY à l’ensemble des tumeurs solides.

Initiée par l’équipe hospitalière, la solution compagnon ZEMY permet une gestion personnalisée des symptômes : diarrhées,nausées, vomissements, fièvre, fatigue, douleurs, hypertension artérielle, anxiété…

Cette solution à la croisée entre le numérique et le thérapeutique a déjà franchi plusieurs étapes avec succès. En 2017, l’ergonomie de ZEMY a été évaluée auprès de patients de tous âges. Le fonctionnement des algorithmes a également été éprouvé et validé lors de tests auprès de nombreux professionnels de santé (oncologues et infirmiers). Les retours sont très encourageants.

Deux interfaces ont été développées : une application mobile à destination des patients, leur permettant de renseigner manuellement leurs symptômes, ainsi qu’une plateforme web pour les professionnels de santé. Les données saisies par le patient sont automatiquement analysées, grâce à des algorithmes. Des recommandations adaptées sont ainsi émises en temps réel, leur permettant de gérer au mieux les effets indésirables liés à leur traitement. Elles sont également transmises via une connexion sécurisée à l’équipe soignante, qui peut ainsi assurer un suivi personnalisé à distance.

Le développement de ZEMY a été réalisé sur la plateforme Theraxium, qui mutualise les fonctionnalités de tous les logiciels thérapeutiques de Voluntis et qui en opère l’exploitation technique, selon les standards de performance et de sécurité applicables aux dispositifs médicaux.
Pour garantir la qualité et la pertinence de la réponse apportée au patient, les algorithmes ont été créés selon les recommandations internationales des sociétés savantes en oncologie, comme l’ASCO (American Society of Clinical Oncology), l’EORTC (European Organisation for Research and Treatment of Cancer), ou l’AFSOS (Association Francophone des Soins Oncologiques de Support) et sont préalablement paramétrés pour chaque patient par le professionnel de santé.

La co-construction avec les différentes parties prenantes ( patients, professionnels de santé…) a été déterminante pour le développement des algorithmes et pour valider l’ergonomie de la solution. Une étude clinique multicentrique est en cours de mise en place afin d’évaluer l’adhésion à ce type de solution de santé connectée d’une part et la qualité de vie des patients d’autre part.

Le programme  d’essais cliniques,une étape clé
Le premier essai clinique est en cours de mise en place dans 6 centres et prévoit l’inclusion de patientes traitées pour un cancer du sein. À l’initiation d’un traitement anticancéreux administré par voie orale et / ou parentérale (chimiothérapie et/ou thérapie ciblée et hormonothérapie), ces patientes sont équipées de la solution ZEMY leur permettant de traiter leurs symptômes pour une meilleure qualité de vie, en restant en contact avec leur équipe soignante entre chaque venue en milieu hospitalier.

Mené avec le même degré d’exigence que pour le développement d’un médicament,ce premier essai constitue une étape clé visant à :
– améliorer les connaissances sur l’utilisation de ZEMY au quotidien,
– mesurer l’effet sur la qualité des relations entre les patientes et l’équipe soignante,
– obtenir des données robustes sur les bénéfices d’une telle solution.

À ce jour, ZEMY est disponible uniquement dans le cadre de l’essai clinique. En parallèle, les 2 partenaires renforcent leur collaboration en étendant le développement du dispositif médical ZEMY à l’ensemble des tumeurs solides.

Source : Roche








MyPharma Editions

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions