Edition du 22-01-2019

cancersdusein.e-cancer.fr : une information personnalisée par âge

Publié le vendredi 26 janvier 2018

cancersdusein.e-cancer.fr : une information personnalisée par âgeL’Institut national du cancer vient de mettre à la disposition des femmes, sur un espace unique, une information personnalisée par âge et facilement accessible sur les cancers du sein, leur prévention et leur dépistage : cancersdusein.e-cancer.fr

Avec plus de 54 000 nouveaux cas détectés et près de 12 000 décès chaque année en France, le cancer du sein est à la fois le cancer le plus fréquent et le plus mortel chez les femmes. Aussi, pour que chaque femme, quel que soit son âge, puisse s’informer sur cette maladie et décider, seule ou avec un professionnel de santé des actions qu’elle peut entreprendre pour la prévenir et la dépister, l’Institut met en ligne cancersdusein.e-cancer.fr.

Cet outil web, qui s’inscrit dans le plan d’action pour la rénovation du dépistage du cancer du sein, complète le livret d’information « S’informer et décider » réalisé en septembre 2017 par l’INCa.

Des contenus par âge pour une information plus personnalisée

Organisé en mosaïque, avec une large place laissée à l’illustration visuelle et sonore, le contenu est rédigé dans un langage courant et un format court. Dès la page d’accueil, ce parti pris graphique et éditorial permet d’accéder rapidement à un premier niveau d’information.

Si des modules sont communs à l’ensemble des femmes, certains d’entre eux, notamment sur les stratégies de dépistage, sont spécifiques à l’âge. Pour que chaque femme accède à l’information qui la concerne, quatre sous-ensembles ont été déterminés :

–  les femmes de moins de 40 ans auront par exemple une information centrée sur la prévention, les symptômes, les niveaux de risque ou encore la nécessité de réaliser un examen annuel des seins (observation et palpation) ;*

– les femmes de 40 à 49 ans accèderont notamment à une information expliquant le cancer du sein, les facteurs qui augmentent le risque de développer la maladie, les symptômes ou encore l’âge d’entrée dans le programme de dépistage ;

– les femmes de 50 à 74 ans pourront s’informer plus spécifiquement sur le dépistage du cancer du sein qui leur est recommandé tous les 2 ans, sur ses bénéfices et ses limites. Elles pourront visionner l’interview du Dr Laurent Verzaux, radiologue, qui revient sur le programme national de dépistage et les examens recommandés ou mieux identifier les étapes clés du dépistage via un film d’animation sur ses « Pourquoi ? » et « Comment ? ».

Une illustration animée détaille également le dispositif, depuis la réception du courrier d’invitation jusqu’aux premiers résultats délivrés par le radiologue. Une fiche pratique imprimable est par ailleurs mise à leur disposition pour préparer leur rendez-vous chez le radiologue.

– les femmes de plus de 75 ans recevront une information sur les symptômes à surveiller, les facteurs de risque ou encore la nécessité de discuter de la pertinence ou non d’un dépistage avec leur médecin en fonction de leur niveau de risque.

Par ailleurs, des briques de contenus traitant d’informations communes à l’ensemble des femmes sont affichées, de façon permanente, en colonne de droite. Il s’agit d’informations sur la prévention, les facteurs de risques, notamment comportementaux ou encore sur l’examen clinique des seins qui est conseillé tous les ans dès 25 ans.

Une rubrique « Vos questions »

La rubrique « Vos questions » regroupe les interrogations les plus fréquentes adressées à l’Institut ou observées sur les réseaux sociaux. Cette rubrique donne également la possibilité de formuler de nouvelles questions, qui en fonction de leur récurrence viendront enrichir la rubrique.

Découvrir : cancersdusein.e-cancer.fr.








MyPharma Editions

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions