Edition du 19-01-2021

Cancer du sein: un médicament expérimental de Roche réduit de 35 pour cent le risque de progression

Publié le lundi 4 juin 2012

Le trastuzumab emtansine (T-DM1), médicament expérimental d’action ciblée contre le cancer du sein développé par Roche et Genentech, a réduit de 35 pour cent le risque de progression de la maladie ou de décès dans une étude pivot de phase III présentée dimanche lors du 48e congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO).

Roche  a annoncé ce week-end que l’étude de phase III EMILIA sur le trastuzumab emtansine (T-DM1) a déjà satisfait à l’un de ses deux critères d’évaluation primaires en entraînant une prolongation significative de la période pendant laquelle des patientes souffrant de cancer du sein métastatique (CSm) HER2-positif ont vécu sans que leur maladie ne progresse (survie sans progression; PFS).

L’étude a montré que le risque d’aggravation de la maladie ou de décès a été réduit de 35 pour cent chez les femmes ayant reçu le trastuzumab emtansine par rapport à celles traitées par une chimiothérapie associant le lapatinib plus Xeloda® (capécitabine) (HR=0,65; p-value: <0,0001). L’étude EMILIA est la première étude randomisée de phase III menée avec le trastuzumab emtansine chez des patientes souffrant de CSm ayant déjà été traitées par Herceptin® (trastuzumab) associé à une chimiothérapie à base de taxane.

Une tendance en faveur d’une prolongation de la survie (survie globale ou OS, co-critère d’évaluation primaire de l’étude) a également été observée chez les femmes ayant reçu le trastuzumab emtansine par comparaison à celles traitées par l’association lapatinib plus Xeloda, mais ces données ne sont pas encore matures. Le profil d’innocuité du trastuzumab emtansine s’est avéré correspondre à ceux déjà observés lors de précédentes études, les patientes recevant le trastuzumab emtansine ayant présenté moins d’effets indésirables (EI) de grade 3 ou plus que celles traitées par l’association lapatinib plus Xeloda (40,8 pour cent contre 57 pour cent).

“Les résultats encourageants de l’étude EMILIA en termes d’efficacité, d’innocuité et de qualité de vie étayent notre conviction que le trastuzumab emtansine pourrait être appelé à jouer un rôle important chez les patientes souffrant de cancer du sein métastatique HER2-positif. Nous travaillons avec les autorités de santé du monde entier pour que ces données leur soient soumises le plus rapidement possible et espérons que le trastuzumab emtansine sera bientôt disponible pour les femmes atteintes de cette forme agressive de cancer du sein.”

Sur la base des données de l’étude EMILIA, Roche et Genentech prévoient de déposer cette année des demandes d’homologation du trastuzumab emtansine dans le traitement du CSm HER2-positif auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) et de la US Food and Drug Administration (FDA).

Le trastuzumab emtansine est un produit expérimental connu sous le nom de conjugué anticorps médicament (antibody-drug conjugate = ADC). Il se compose du trastuzumab (anticorps) et du DM1 (agent chimiothérapique) unis l’un à l’autre par un ligand stable. Le trastuzumab emtansine est conçu pour cibler et inhiber la voie de signalisation de HER2 et délivrer l’agent chimiothérapique DM1 directement à l’intérieur des cellules cancéreuses HER2-positives.

Source : Roche








MyPharma Editions

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Publié le 19 janvier 2021
Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Ethypharm et Orphelia Pharma ont annoncé la signature d’un accord exclusif pour le développement, l’enregistrement et la commercialisation en République Populaire de Chine de Kigabeq® (vigabatrine) indiqué dans le traitement de première intention des spasmes infantiles (syndrome de West).

Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Publié le 19 janvier 2021
Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique et dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé des données précliniques montrant que la combinaison de sa molécule SENS-401 avec des implants cochléaires a réduit la perte d’audition résiduelle à une fréquence située au-delà de la position de l’électrode.

Transgene / BioInvent : approbation de l’ANSM pour poursuivre l’essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2021
Transgene / BioInvent : approbation de l'ANSM pour poursuivre l'essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé avoir reçu l’approbation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), pour procéder à un essai de Phase I/IIa du virus oncolytique innovant BT-001 en France.

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

COVID-19 : les données intermédiaires de la phase 1/2a du candidat vaccin de Johnson & Johnson publiées dans le NEJM

Publié le 18 janvier 2021

Des données intermédiaires de phase 1/2a ont été publiées le 13 janvier 2021 dans le New England Journal of Medicine (NEJM)1. Celles-ci démontrent qu’une dose unique du candidat vaccin COVID-19 (JNJ-78436735) – en cours de développement par Janssen (Johnson & Johnson) – induit une réponse immunitaire qui a duré au moins 71 jours, la durée évaluée dans cette étude. Une partie de ces données intermédiaires a été publiée sur medRxiv en septembre 2020.

Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Publié le 18 janvier 2021
Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé des données positives d’une étude de Phase 1 qui démontrent un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses chez des sujets sains.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents