Edition du 23-01-2019

Celltrion Healthcare : données positives pour son candidat biosimilaire du trastuzumab

Publié le vendredi 15 septembre 2017

Celltrion Healthcare : données positives pour son candidat biosimilaire du trastuzumabCelltrion Healthcare a présenté lors du congrès 2017 de la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO) des données qui font état d’une efficacité et d’une innocuité similaires entre le CT-P6 (trastuzumab candidat biosimilaire) et le trastuzumab de référence dans les phases préopératoire (néo-adjuvant) et postopératoire (adjuvant) chez les patientes atteintes d’un cancer du sein au stade précoce HER2 positif.1

L’étude de phase 3, randomisée, en double aveugle, portant sur 549 patientes atteintes d’un cancer du sein au stade précoce HER2 positif a étudié l’efficacité et l’innocuité du CT-P6 comparées au trastuzumab de référence comme traitement adjuvant et traitement néo-adjuvant au cours d’une année de traitement.1

Les résultats de l’étape néo-adjuvante de l’étude ont été précédemment publiés dans The Lancet Oncology et ont révélé que le taux total de réponse pathologique complète (tpCR en anglais) à la chirurgie était de 46,8 % pour le CT-P6 et de 50,4 % pour le trastuzumab de référence, résultats qui entrent dans la fourchette prédéfinie de marge d’équivalence.2

Des données basées sur la période du traitement adjuvant de l’étude présentée durant le congrès 2017 de l’ESMO, (Présentation # 152PD) montrent que le pourcentage de patientes ayant subi une chirurgie de conservation du sein était similaire entre le CT-P6 (22,6 %) et le trastuzumab de référence (20,3 %). En outre, de nouvelles données présentées montrent qu’un taux similaire de maladie progressive ou de réapparition de la maladie a été observé autant durant la période du traitement adjuvant que durant celle du traitement néo-adjuvant.1

Le CT-P6 a été bien toléré et son profil d’innocuité lors des phases adjuvante et néo-adjuvante était similaire à celui du trastuzumab de référence. Le pourcentage de patientes avec au moins un événement indésirable grave s’est élevé à 7,4 % pour le CT-P6 et à 11,9 % pour le trastuzumab de référence. 1

Le professeur Stebbing, docteur en médecine anticancéreuse et oncologie de la faculté de médecine -service de chirurgie et cancérologie- de l’Imperial College London a déclaré que « ces données qui montrent des résultats thérapeutiques comparables entre le CT-P6 et le trastuzumab de référence post-opératoire sont un point important pour stimuler la confiance des médecins dans ce produit biosimilaire car elles indiquent que le CT-P6 pourrait devenir une option de traitement efficace pour les femmes atteintes de cancer du sein précoce et de surimpression de HER2 avant et après l’opération. »

Man Hoon Kim, P.-D.G de Celltrion Healthcare, a quant à lui indiqué que « ces données s’ajoutent à la grande quantité de données qui viennent à l’appui du CT-P6 comme étant un médicament biosimilaire au trastuzumab.  Elles mettent en évidence l’engagement de Celltrion à fournir des médicaments abordables par le biais de notre portefeuille croissant de produits biosimilaires dans le domaine de l’oncologie. Le CT-P6 a déjà été approuvé par plusieurs pays, dont le ministère coréen de la Sécurité des aliments et des médicaments et est en attente de l’autorisation de l’Agence européenne des médicaments. »

« Nous avons effectué des études approfondies entre le CT-P6 et le trastuzumab pour démontrer que les produits sont très similaires quant à leurs attributs physicochimiques et biologiques ainsi que des études, comme celle présentée lors de l’ESMO 2017, qui démontrent qu’ils sont comparables en matière d’efficacité et d’innocuité. »

1 Esteva et al. Double-blind randomized phase III study to compare the efficacy and safety of trastuzumab and its biosimilar candidate CT-P6 in HER2 positive early breast cancer (EBC). 2017. Présentation #152PD.
2 Stebbing et al. CT-P6 compared with reference trastuzumab for HER2-positive breast cancer: a randomised, double-blind, active-controlled phase 3 equivalence trial. The Lancet Oncology. (18:7) pages 917–928. Juillet 2017. Disponible sur http://www.thelancet.com/journals/lanonc/article/PIIS1470-2045(17)30434-5/fulltext. Dernière visite août 2017.

Source :  Celltrion Healthcare








MyPharma Editions

Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Publié le 22 janvier 2019
Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Le conseil d’administration de Polepharma a élu, jeudi 17 janvier 2019, Stéphane Calmar à la vice-présidence Affaires Publiques du cluster pharmaceutique. Stéphane Calmar occupe aujourd’hui le poste de Directeur des Affaires Corporate des Laboratoires Novo Nordisk.

Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Publié le 22 janvier 2019
Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Samsung Bioepis a annoncé que l’agence américaine des médicaments (FDA) avait approuvé l’Ontruzant® (trastuzumab-dttb), un biosimilaire référençant le Herceptin® 1 (trastuzumab), pour toutes les indications éligibles, à savoir le traitement adjuvant du cancer du sein surexprimant HER2, du cancer du sein métastatique, et de l’adénocarcinome de la jonction œso-gastrique, ou du cancer gastrique métastatique, chez des patients qui n’ont pas reçu de traitement préalable pour une maladie métastatique.

GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

Publié le 22 janvier 2019
GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1, a annoncé des résultats positifs de sécurité et de tolérance, dans le cadre d’une étude de Phase 1 évaluant l’administration à hautes doses de temelimab (GNbAC1) pour le traitement de la SEP et d’autres maladies auto-immunes.

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions