Edition du 01-10-2020

Celltrion Healthcare : données positives pour son candidat biosimilaire du trastuzumab

Publié le vendredi 15 septembre 2017

Celltrion Healthcare : données positives pour son candidat biosimilaire du trastuzumabCelltrion Healthcare a présenté lors du congrès 2017 de la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO) des données qui font état d’une efficacité et d’une innocuité similaires entre le CT-P6 (trastuzumab candidat biosimilaire) et le trastuzumab de référence dans les phases préopératoire (néo-adjuvant) et postopératoire (adjuvant) chez les patientes atteintes d’un cancer du sein au stade précoce HER2 positif.1

L’étude de phase 3, randomisée, en double aveugle, portant sur 549 patientes atteintes d’un cancer du sein au stade précoce HER2 positif a étudié l’efficacité et l’innocuité du CT-P6 comparées au trastuzumab de référence comme traitement adjuvant et traitement néo-adjuvant au cours d’une année de traitement.1

Les résultats de l’étape néo-adjuvante de l’étude ont été précédemment publiés dans The Lancet Oncology et ont révélé que le taux total de réponse pathologique complète (tpCR en anglais) à la chirurgie était de 46,8 % pour le CT-P6 et de 50,4 % pour le trastuzumab de référence, résultats qui entrent dans la fourchette prédéfinie de marge d’équivalence.2

Des données basées sur la période du traitement adjuvant de l’étude présentée durant le congrès 2017 de l’ESMO, (Présentation # 152PD) montrent que le pourcentage de patientes ayant subi une chirurgie de conservation du sein était similaire entre le CT-P6 (22,6 %) et le trastuzumab de référence (20,3 %). En outre, de nouvelles données présentées montrent qu’un taux similaire de maladie progressive ou de réapparition de la maladie a été observé autant durant la période du traitement adjuvant que durant celle du traitement néo-adjuvant.1

Le CT-P6 a été bien toléré et son profil d’innocuité lors des phases adjuvante et néo-adjuvante était similaire à celui du trastuzumab de référence. Le pourcentage de patientes avec au moins un événement indésirable grave s’est élevé à 7,4 % pour le CT-P6 et à 11,9 % pour le trastuzumab de référence. 1

Le professeur Stebbing, docteur en médecine anticancéreuse et oncologie de la faculté de médecine -service de chirurgie et cancérologie- de l’Imperial College London a déclaré que « ces données qui montrent des résultats thérapeutiques comparables entre le CT-P6 et le trastuzumab de référence post-opératoire sont un point important pour stimuler la confiance des médecins dans ce produit biosimilaire car elles indiquent que le CT-P6 pourrait devenir une option de traitement efficace pour les femmes atteintes de cancer du sein précoce et de surimpression de HER2 avant et après l’opération. »

Man Hoon Kim, P.-D.G de Celltrion Healthcare, a quant à lui indiqué que « ces données s’ajoutent à la grande quantité de données qui viennent à l’appui du CT-P6 comme étant un médicament biosimilaire au trastuzumab.  Elles mettent en évidence l’engagement de Celltrion à fournir des médicaments abordables par le biais de notre portefeuille croissant de produits biosimilaires dans le domaine de l’oncologie. Le CT-P6 a déjà été approuvé par plusieurs pays, dont le ministère coréen de la Sécurité des aliments et des médicaments et est en attente de l’autorisation de l’Agence européenne des médicaments. »

« Nous avons effectué des études approfondies entre le CT-P6 et le trastuzumab pour démontrer que les produits sont très similaires quant à leurs attributs physicochimiques et biologiques ainsi que des études, comme celle présentée lors de l’ESMO 2017, qui démontrent qu’ils sont comparables en matière d’efficacité et d’innocuité. »

1 Esteva et al. Double-blind randomized phase III study to compare the efficacy and safety of trastuzumab and its biosimilar candidate CT-P6 in HER2 positive early breast cancer (EBC). 2017. Présentation #152PD.
2 Stebbing et al. CT-P6 compared with reference trastuzumab for HER2-positive breast cancer: a randomised, double-blind, active-controlled phase 3 equivalence trial. The Lancet Oncology. (18:7) pages 917–928. Juillet 2017. Disponible sur http://www.thelancet.com/journals/lanonc/article/PIIS1470-2045(17)30434-5/fulltext. Dernière visite août 2017.

Source :  Celltrion Healthcare








MyPharma Editions

NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Publié le 30 septembre 2020
NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques et LabCorp®, leader international des sciences de la vie focalisée sur l’amélioration de la santé et l’aide décisionnelle à la prise en charge des patients, ont annoncé la signature d’un accord de licence exclusif d’une durée de cinq ans pour la technologie NIS4™ de Genfit visant à faciliter l’identification des patients atteints de NASH à risque.

PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

Publié le 30 septembre 2020
PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anticancéreuses puissantes et facilement industrialisables, vient d’annoncer aujourd’hui que deux nouvelles cohortes de patients ont été ouvertes dans le cadre de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 portant sur son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 ciblant le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) (NCT03970746).

Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Publié le 30 septembre 2020
Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Celyad Oncology, société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (chimeric antigen receptor) pour le traitement du cancer, vient d’annoncer qu’elle avait conclu un accord de collaboration d’essai clinique avec une filiale de MSD (dénomination commerciale de Merck & Co, Inc, Kenilworth, NJ, USA).

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

Publié le 29 septembre 2020
LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’innovations thérapeutiques basées sur le potentiel de souches bactériennes clés du microbiome intestinal, a annoncé son changement de nom et devient YSOPIA Bioscience.

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents