Edition du 21-01-2022

Celltrion Healthcare : résultats positifs d’une étude pivot sur la maladie de Crohn

Publié le lundi 20 février 2017

Celltrion Healthcare : résultats positifs d'une étude pivot sur la maladie de CrohnLa société Celltrion Healthcare a présenté, à l’occasion du 12e Congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO), le résultat principal de son étude pivot comprenant un essai randomisé contrôlé (ERC) du CT-P13 (infliximab biosimilaire) dans le traitement de la maladie de Crohn.

« Les données indiquent que l’efficacité et l’innocuité du CT-P13 chez les patients atteints de la maladie de Crohn à un degré modéré à sévère atteint des niveaux comparables à ceux de l’infliximab de référence.1 », indique la société dans un communiqué.

L’ERC de phase 3, conduit auprès de 220 patients atteints de la maladie de Crohn, avait pour objet de comparer le CT-P13 à l’infliximab de référence à l’aune de l’indice d’activité de la maladie de Crohn (CDAI), une mesure utilisée pour quantifier les symptômes des patients atteints de cette maladie. Les données émanant de l’essai sur 6 semaines et sur 30 semaines ont permis d’observer une rémission clinique et des taux de CDAI-70 et de CDAI-100 similaires dans les groupes traités par le CT-P13 et par l’infliximab de référence.1

« Il s’agit du tout premier ERC analysant l’utilisation d’un biosimilaire dans les maladies inflammatoires de l’intestin. Ces résultats viennent s’ajouter à la multitude de données extrapolées et réelles sur le CT-P13, mais les gastroentérologues attendaient depuis longtemps leur confirmation au moyen d’un ERC fiable. Les conclusions positives de l’essai randomisé contrôlé de Celltrion sont encourageantes. », souligne Jørgen Jahnsen, professeur de gastroentérologie à l’Université d’Oslo, Norvège

Celltrion Healthcare a également présenté des données provenant de deux études d’observation. La première a évalué l’efficacité et l’innocuité du CT-P13 chez 74 patients pédiatriques atteints de la maladie de Crohn (dont 26 n’avaient jamais été traités et 25 étaient en période de transition entre deux traitements) ou de colite ulcéreuse (CU) (dont 16 n’avaient jamais été traités et 7 étaient en période de transition entre deux traitements). Les données observées montrent que le CT-P13 est efficace après 30 semaines, chez les patients dont c’est le premier traitement comme chez les autres, et qu’il est bien toléré.2

La seconde étude a examiné 204 patients atteints de la maladie de Crohn (dont 24 étaient atteints de la maladie de Crohn fistulisante et 180 de la maladie de Crohn à un degré sévère à modéré) en Corée du Sud de juillet 2012 à 2016. Le CT-P13 a présenté une efficacité clinique cohérente avec celle de l’infliximab de référence et a été bien toléré jusqu’à six mois chez les deux types de patients.3

« Des économies considérables dans le domaine de la santé publique en Europe »

Les retombées économiques concrètes associées à l’utilisation du CT-P13 dans le cadre de toutes ses prescriptions ont été étudiées dans cinq pays européens entre début 2015 et la fin du premier semestre 2016. Selon les données présentées à l’ECCO, les économies totales observées pour l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni se sont élevées à 32,4 millions d’euros, ce qui laisse penser que 5 428 patients supplémentaires par an pourraient bénéficier de cette thérapie biologique de premier plan. « En France, les tarifs de l’infliximab biosimilaire et de référence sont les mêmes, et aucune économie n’a donc été enregistrée. Il convient toutefois de noter une hausse de l’utilisation du CT-P13 dans ce pays.4 », précise Celltrion.

« Chez Celltrion, notre mission est de répondre aux besoins de la communauté clinique en conduisant des analyses scientifiques fiables. Cet ERC pivot sur le traitement de la maladie de Crohn en est une parfaite illustration, et ses conclusions corroborent nos autres ERC et nombreuses études de cas appliqués aux MII. Il est également gratifiant de constater l’impact économique positif du CT-P13 sur les systèmes de santé financièrement limités d’Europe. », déclare Man Hoon Kim, président et CEO de Celltrion Healthcare.

Source : Celltrion Healthcare

1 Kim, Y.H. et al. Phase Ⅲ Randomised, Double-blind, Controlled Trial to Compare Biosimilar Infliximab (CT-P13) with innovator Infliximab (INX) in Patients with Active Crohn’s Disease: Early Efficacy and Safety Results. Congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO) 2017. DOP061

2 Choe, Y.H. et al. Effectiveness and Safety of CT-P13 under Routine Care in Paediatric Patients with Inflammatory Bowel Disease. Congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO) 2017. P487

3 Choe, Y.H. et al. Effectiveness and Safety in Crohn’s Disease Patients Who Were Treated with CT-P13. Congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO) 2017. P500.

4 Han, S. et al. The pharmacoeconomic impact of biosimilar infliximab (CT-P13) in Europe from January 2015 to June 2016. Congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO) 2017. P582

5 Molodecky NA, et al. Increasing incidence and prevalence of the inflammatory bowel diseases with time, based on systematic review. Gastroenterology. 2012; 142(1)46–54. Consultable à l’adresse : www.gastrojournal.org/article/S0016-5085(11)01378-3/pdf [Dernière visite janvier 2017].

6 Burisch J, et al. The burden of inflammatory bowel disease in Europe. Journal of Crohn’s and Colitis (2013) 7, 322-337.








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents