Edition du 19-01-2022

Takeda / TiGenix : nouvelles données positives de phase 3 pour Cx601 dans la maladie de Crohn

Publié le vendredi 17 février 2017

 Takeda / TiGenix : de nouvelles données positives de phase 3 pour Cx601 dans la maladie de CrohnTakeda et TiGenix ont annoncé aujourd’hui de nouvelles données issues de l’essai clinique de phase 3 ADMIRE-CD, qui indiquent que le produit expérimental Cx601, une suspension de cellules souches allogéniques dérivées de tissu adipeux (allogenic adipose-derived stem cells, eASC), maintenait une rémission à long terme sur 52 semaines [1] dans le traitement des fistules périanales complexes réfractaires au traitement chez des patients atteints de la maladie de Crohn.

Les résultats ont été présentés au 12ème congrès de l’European Crohn’s and Colitis Organisation (ECCO).

L’essai ADMIRE-CD est un essai de phase 3 randomisé, en double aveugle et contrôlé, conçu pour évaluer l’efficacité et la sécurité d’emploi du produit à l’essai Cx601 dans le traitement des fistules périanales complexes des patients atteints de la maladie de Crohn2. Les patients étaient randomisés pour une administration unique de cellules de Cx601 ou le placebo (contrôle), chacun de ces traitements étant ajouté au traitement standard. Une proportion significativement plus grande de patients dans le groupe Cx601 versus le groupe contrôle a obtenu une rémission combinée à la fois clinique et radiologique[*] (56,3 % et 38,6 % ; p = 0,010), et une rémission clinique (59,2 % et 41,6 % ; p = 0,013) à la semaine 52 dans la population en intention de traiter modifiée (modified intention-to-treat, mITT)1. Parmi ces patients mITT ayant montré une rémission combinée à la semaine 24, un plus grand nombre de patients dans le groupe Cx601 versus groupe contrôle n’ont rapporté aucune rechute à la semaine 52 (75,0 % et 55,9 %)1. Les taux et types d’événements indésirables liés au traitement (non graves et graves) et les arrêts de traitement dus aux événements indésirables sont apparus être  similaires dans les deux groupes (Cx601 : 20,4 % ; contrôle : 26.5 %)1.

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique du tractus gastro-intestinal dont on pense qu’elle affecte jusqu’à 1,6 million de personnes en Europe3. Les fistules périanales complexes sont une complication courante des personnes vivant avec la maladie de Crohn, et les options de traitement sont limitées. En 2009, la Commission européenne a accordé au Cx601 la désignation de médicament orphelin pour le traitement des fistules périanales complexes, reconnaissant le caractère invalidant de cette pathologie et le manque d’options thérapeutiques. En mars 2016, TiGenix a annoncé qu’il avait soumis la demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) à l’Agence européenne des médicaments (AEM) pour le Cx601, et une décision de l’AEM est attendue en 2017. De plus, en septembre 2016, le statut de médicament orphelin a été attribué par l’Institut suisse des produits thérapeutiques (Swissmedic) pour le Cx601 pour la pathologie rare de fistules périanales complexes dans la maladie de Crohn4.

« La maladie de Crohn avec fistules périanales est difficile à soigner avec les traitements actuellement disponibles, et conduit souvent à des douleurs, gonflement, infection et incontinence. » a déclaré le Dr Asit Parikh, responsable de l’aire thérapeutique gastroentérologie de Takeda. « Les traitements existants sont limités et associés à des complications et un taux d’échec important. Cx601 peut offrir aux patients une option de traitement alternative. »

« Ces données mettent en évidence que l’efficacité et la sécurité d’emploi d’une administration unique de Cx601 ont été maintenues durant un an de suivi. » a précisé le Dr Marie Paule Richard, Chief Medical Officer de TiGenix. « Il est également important de noter que la définition de la rémission combinée utilisée dans l’étude ADMIRE-CD, qui comprenait à la fois l’évaluation clinique et l’évaluation radiologique par IRM, est plus stricte que les critères habituellement utilisés dans les essais randomisés antérieurs à grande échelle évaluant les fistules périanales dans la maladie de Crohn, fondés uniquement sur l’évaluation clinique. »

Un essai pivot de phase 3 global destiné à l’enregistrement aux États-Unis de Cx601 pour le traitement des fistules périanales complexes devrait être initié par TiGenix en 2017. Aux États-Unis, TiGenix a l’intention de demander une désignation accélérée auprès de l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (Food and Drug Administration, FDA), qui pourrait faciliter et accélérer le développement et le procédé d’examen aux États-Unis.

Références

[*] Définie par l’évaluation clinique de la fermeture de tous les orifices externes traités qui présentaient un écoulement à l’origine, malgré une pression digitale douce, associée à l’absence d’abcès > 2 cm confirmée par IRM.

[1] Panés, J, García-Olmo, D, Van Assche, G, et al. Long-term efficacy and safety of Cx601, allogeneic expanded adipose-derived mesenchymal stem cells, for complex perianal fistulas in Crohn’s Disease: 52-week results of a phase III randomized controlled trial. ECCO 2017; Barcelona: Abstract OP009.

2 Clinicaltrials.gov. Adipose Derived Mesenchymal Stem Cells for Induction of Remission in Perianal Fistulizing Crohn’s Disease (ADMIRE-CD). https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01541579?term=cx601&rank=2. [Accessed February 9, 2017]

3 Burisch, J, Jess, T, Martinato, M, Lakatos, P, on behalf of ECCO – EpiCom. The burden of inflammatory bowel disease in Europe. Journal of Crohn’s and Colitis 2013; 7: 322 – 337

4 Swissmedic. About us – Collaboration – National collaboration – Patients and Users. Available at https://www.swissmedic.ch/ueber/01398/01400/03296/index.html?lang=en. [Accessed February 9, 2017]

Source : Takeda / Tigenix








MyPharma Editions

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Publié le 18 janvier 2022
Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College LondonStallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé un partenariat de recherche avec Imperial College London portant sur les biomarqueurs de l’efficacité de l’ITA. Imperial College London est l’une des dix meilleures universités au monde, internationalement réputée dans les domaines des sciences, de la médecine, de l’ingénierie et des affaires.

Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Publié le 17 janvier 2022
Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Seekyo, startup spécialisée dans le développement d’une Smart Chemotherapy, a annoncé la nomination de deux nouveaux membres au sein de son conseil scientifique : le Dr Jacques Medioni et le Dr Jean-Pierre Bizzari. Les thérapies développées par Seekyo ciblent de manière très sélective le microenvironnement tumoral, limitant ainsi les effets secondaires engendrés par les traitements classiques. Au côté des conjugués anticorps-médicaments (ADC-Antibody-Drug Conjugates), ces thérapies pourraient changer la donne pour les patients et praticiens en matière de traitement des tumeurs solides

OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

Publié le 17 janvier 2022
OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

OSE Immunotherapeutics a annoncé le départ d’Alexis Peyroles en tant que Directeur général de la société. Dominique Costantini, actuellement Présidente du Conseil d’administration d’OSE Immunotherapeutics et Directrice générale de 2012 à 2018, a été nommée Directrice générale intérimaire, avec effet immédiat. La recherche d’un nouveau Directeur général a démarré avec l’aide d’un cabinet de recrutement international de premier plan.

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le 15 janvier 2022
Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Univercells vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP.

Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Publié le 14 janvier 2022
Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Lysogene, société biopharmaceutique s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la résiliation des accords de licence avec Sarepta pour LYS-SAF302, un actif de phase 2/3 dans la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA) avec effet au 11 juillet 2022. Cette résiliation fait suite à des discussions infructueuses pour le transfert à Lysogene de la responsabilité de la production du produit commercial LYS-SAF302 au niveau mondial.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents