Edition du 18-08-2022

Chugai : résultats intérimaires positifs de phase III pour l’émicizumab

Publié le lundi 11 décembre 2017

Chugai : résultats intérimaires positifs de phase III pour l'émicizumabChugai, la filiale japonaise du groupe Roche, a annoncé que des résultats intérimaires positifs ont été enregistrés dans l’étude mondiale de phase III HAVEN 4 (NCT03020160) pour l’injection sous-cutanée d’émicizumab (ACE910) toutes les quatre semaines chez des patients atteints d’hémophilie A (âgés de 12 ans ou plus) avec ou sans inhibiteurs au facteur VIII.

L’étude a pour objectif d’évaluer l’efficacité, la sécurité d’emploi et la pharmacocinétique (PK) d’une prophylaxie par émicizumab. Dans cette analyse intérimaire, après une durée médiane de traitement de 17 semaines, la prophylaxie par émicizumab a démontré un contrôle cliniquement significatif du saignement dans le temps.

Ces résultats de HAVEN 4 correspondent à ceux d’études précédentes de l’émicizumab administré une fois par semaine ou toutes les deux semaines pour évaluer la réduction du taux de saignement, y compris les études pivot de l’hémophilie A avec inhibiteurs, l’étude de phase III HAVEN 1 (NCT02622321) chez des adultes et des adolescents et l’étude de phase III HAVEN 2 (NCT02795767) chez des enfants, ainsi que l’étude de phase III HAVEN 3 (NCT02847637) chez des adultes et des adolescents (âgés de 12 ans ou plus) atteints d’hémophilie A sans inhibiteurs. Les effets secondaires les plus fréquents avec l’émicizumab étaient les réactions au site d’injection, sans qu’aucune alerte de sécurité n’ait été observée. Aucune microangiopathie thrombotique ni aucun évènement thrombotique n’a été signalé dans cette étude. Un complément d’informations sera présenté lors d’une réunion médicale future. Ces résultats seront soumis à l’approbation d’autorités sanitaires du monde entier.

« Si la prophylaxie par émicizumab toutes les quatre semaines s’avère être efficace pour contrôler le saignement indépendamment du statut des inhibiteurs au facteur VIII, cela augmenterait la possibilité de prolonger l’intervalle d’administration de l’émicizumab », a déclaré le Dr Yasushi Ito, premier vice-président et directeur de l’unité de gestion des projets et du cycle de vie chez Chugai. « Ces résultats intérimaires présentent le potentiel d’alléger le fardeau que constitue le traitement de l’hémophilie pour les patients ou leur famille dans leur vie quotidienne et d’augmenter la valeur médicale de l’émicizumab. »

L’émicizumab est un anticorps monoclonal bispécifique expérimental qui a été conçu en utilisant les technologies d’ingénierie d’anticorps brevetées de Chugai. Le médicament est conçu pour lier le facteur IXa et le facteur X. Ce faisant, l’émicizumab confère la fonction de cofacteur du facteur Vlll aux patients atteints d’hémophilie A dont la fonction de coagulation du facteur VIII est absente ou déficiente 1,2). En novembre cette année, le médicament (nom du produit aux États-Unis : HEMLIBRA® ; Genentech) a été approuvé par la US Food and Drug Administration « pour une prophylaxie de routine pour prévenir ou réduire la fréquence des épisodes hémorragiques chez des patients adultes et pédiatriques atteints d’hémophilie A (déficit congénital en facteur VIII) ayant des inhibiteurs du facteur VIII. Une demande d’autorisation de mise sur le marché dans l’UE a été soumise en juin 2017 et est en cours d’examen en vertu d’une évaluation accélérée par l’Agence Européenne du Médicament. Au Japon, l’émicizumab a obtenu la désignation de médicament orphelin du ministère de la Santé, du Travail et du Bien-être en août 2016 pour la prévention et la réduction des épisodes hémorragiques chez des patients atteints de déficit congénital en facteur VIII (hémophilie A) qui ont développé des inhibiteurs à FVIII, suivie d’une demande d’approbation réglementaire déposée en juillet 2017.

Références
1) Kitazawa, et al. Nature Medicine 2012 ; 18(10) : 1570
2) Sampei, et al. PLoS ONE 2013 ; 8 : e57479

Source : Chugai








MyPharma Editions

Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Publié le 17 août 2022
Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique de phase 3 développant des nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé une transition au sein de la présidence de son Conseil de d’Administration.

Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Publié le 17 août 2022
Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Sanofi a annoncé mettre un terme au programme mondial de développement clinique de l’amcenestrant, un dérégulateur sélectif expérimental des récepteurs des œstrogènes (SERD) par voie orale.

Crossject obtient la certification ISO 13485

Publié le 16 août 2022
Crossject obtient la certification ISO 13485

Crossject obtient la certification ISO 13485Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la délivrance par le BSI2 (organisme notifié) des certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691).

Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Publié le 16 août 2022
Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Ipsen a annoncé la finalisation de l’accord de fusion définitif selon lequel le Groupe a acquis Epizyme. Selon les termes de la transaction, Ipsen acquiert la totalité des actions en circulation d’Epizyme au prix de 1,45 dollar par action auquel s’ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) de 1,00 dollar par action. Epizyme opère désormais comme « une société du Groupe Ipsen » suite à la clôture de l’acquisition.

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents