Edition du 24-09-2021

COVID-19 : IAVI, Merck et Serum Institute of India unissent leurs forces pour développer des anticorps monoclonaux

Publié le lundi 26 octobre 2020

COVID-19 : IAVI, Merck et Serum Institute of India unissent leurs forces pour développer des anticorps monoclonauxIAVI, une organisation de recherche scientifique à but non lucratif, et Serum Institute of India, un chef de file de la fabrication des vaccins et agents biologiques, ont annoncé avoir signé un accord avec le groupe Merck, en vue de développer des anticorps monoclonaux neutralisants (AMN) du SARS-CoV-2 coinventés par IAVI et Scripps Research en tant qu’interventions innovantes pour riposter contre la pandémie de COVID-19.

L’accord repose sur la découverte d’anticorps et l’expertise d’IAVI et de Scripps Research en matière d’optimisation, acquise durant des années de R&D sur les anticorps neutralisants contre le VIH, et sur les importantes capacités de Merck et de Serum Institute en termes de conception et d’évolutivité des processus de fabrication accélérés pour la production d’AMN. Le plan de développement mondial est supervisé par les trois organisations dans le cadre d’un partenariat.

Les deux entreprises disposent de vastes réseaux dans des zones géographiques complémentaires jouant un rôle crucial en raison de la propagation mondiale de la COVID-19. Si les candidats anticorps neutralisants du SARS-CoV-2 très puissants et à réaction croisée en cours de développement dans le cadre de ce partenariat démontrent leur efficacité durant les essais cliniques, soit comme un anticorps unique ou comme une association potentielle des deux candidats, Merck dirigera la mise sur le marché dans les pays développés. Serum Institute présente un bilan éprouvé de plus de 50 années de développement de médicaments abordables et figure parmi les principaux producteurs de vaccins au monde. Serum Institute prendra en charge la fabrication mondiale ainsi que la mise sur le marché dans les pays à revenu faible et intermédiaire, dont l’Inde.

« Nous avons pleinement conscience du potentiel considérable des anticorps monoclonaux dans la réponse contre la COVID-19. En combinant les accomplissements scientifiques d’IAVI et de Scripps Research à l’expertise en développement, fabrication et distribution de nos partenaires, nous espérons que ce partenariat débouchera sur des anticorps accessibles à l’échelle mondiale pour le plus de personnes possible », déclare Mark Feinberg, D.M., Ph.D., PDG d’IAVI.

Belén Garijo, vice-présidente du conseil d’administration et PDG adjointe de Merck, et PDG de la division Healthcare, déclare: « Au côté d’IAVI et de Serum Institute, nous nous réjouissons à l’idée de démontrer l’application potentielle de ces anticorps monoclonaux dans la gestion de la COVID 19. Nous partageons l’objectif commun d’accélérer le développement de cette science prometteuse et de fournir des solutions efficaces permettant de relever les défis mondiaux que pose cette pandémie. »

« Je suis ravi de ce partenariat avec IAVI et Merck pour lutter contre la COVID-19 avec des anticorps monoclonaux accessibles au niveau mondial. Grâce à la portée de notre technologie et à notre engagement de longue date pour améliorer la situation sanitaire, en particulier dans les pays à faible revenu, je suis convaincu que nous nous trouvons sur un axe productif, qui conduira à une solution très attendue et disponible mondialement pour traiter, et éventuellement prévenir, la COVID-19 », déclare Adar Poonawalla, PDG de Serum Institute.

Les AMN contre le SARS-CoV-2 sont considérés par beaucoup comme étant des candidats prometteurs pour le traitement et la prévention de la COVID-19.1,2 Des résultats encourageants pour le traitement par anticorps de la COVID-19 ont été obtenus durant des études précliniques3 et durant des essais cliniques initiaux.4,5 Des thérapies innovantes comme les anticorps neutralisants le SARS-CoV-2 sont non seulement attendues en urgence pour une riposte immédiate face à la pandémie, mais il est probable qu’elles continuent d’être nécessaires même après qu’un vaccin efficace soit trouvé. Les AMN ont le potentiel de jouer un rôle complémentaire important dans les vaccins de la COVID-19, dans le cadre d’un traitement, voire d’une prévention, en particulier pour les personnes qui, en raison de leur âge ou de conditions médicales, pourraient ne pas bénéficier d’une vaccination. Étant donné que de nombreux experts spéculent sur le fait que la COVID-19 deviendra une maladie endémique, ou circulant de manière permanente6,7, et au vu de la gravité des symptômes chez une proportion importante des personnes touchées, des thérapies efficaces seront nécessaires pour traiter celles qui ne sont pas vaccinées ou pour qui la vaccination ne les protège pas.

Les scientifiques du Neutralizing Antibody Center (NAC) d’IAVI, basé dans les installations de Scripps Research, ainsi que des immunologues de Scripps Research, ont fait partie d’une équipe ayant identifié des anticorps dans le sang de patients ayant guéri de la COVID-19 qui sont potentiellement capables de neutraliser le SARS-CoV-2, le virus qui provoque la COVID-19. Les animaux ayant reçu ces anticorps neutralisants ont été protégés contre la maladie après une exposition au SARS-CoV-2. Les résultats ont été publiés dans Science en juin 2020. Le portefeuille de AMN identifiés par les scientifiques d’IAVI et de Scripps Research et leurs partenaires fournit les bases d’un programme exhaustif avec une application potentielle de traitement et de prévention de la COVID-19, ainsi que d’autres coronavirus pouvant (ré)apparaître à l’avenir.

Dennis Burton, Ph.D., professeur et président du département d’immunologie et de microbiologie de Scripps Research et directeur scientifique du NAC d’IAVI, déclare: « La découverte accélérée d’anticorps neutralisants du SARS-CoV-2 hautement puissants par les scientifiques d’IAVI et de Scripps Research a été le fruit d’un considérable effort de collaboration fourni par une équipe déterminée à traduire des recherches sur les anticorps monoclonaux en des interventions de santé publique qui, nous l’espérons tous, joueront un rôle important dans la réduction de l’impact individuel et sociétal de la pandémie de COVID-19 ».

En vertu de l’accord entre IAVI, Merck et Serum Institute, les partenaires mettront en œuvre un programme intégré et accéléré d’études précliniques et cliniques afin d’évaluer les anticorps pour le traitement de la COVID-19. Un essai clinique de Phase I devrait commencer en début d’année 2021. Si les AMN candidats en cours de développement démontrent un profil d’innocuité et d’efficacité satisfaisant, Merck et Serum Institute contribueront à garantir que la thérapie devienne rapidement accessible au plus grand nombre de personnes.

Deux sociétés de grande renommée disposant de capacités uniques rejoignent cet effort de développement. Syngene International Ltd., basée à Bengaluru, Inde, est la plus grande organisation de recherche et fabrication contractuelle d’Asie. Avec ses capacités de R&D axées sur l’innovation, la société est un partenaire collaboratif dans le développement et l’exécution de tests visant à soutenir le développement clinique des AMN candidats du SARS-CoV-2. ATUM, une société d’ingénierie biologique basée en Californie, a utilisé sa plateforme Leap-In Transposase® pour mettre au point les lignées cellulaires stables nécessaires à la fabrication des anticorps candidats du SARS-CoV-2. Cet effort permet une transition rapide et fiable entre le stade de recherche et celui de développement clinique.

IAVI a récemment publié un appel mondial à l’action, pour le compte de Wellcome, qui souligne l’insuffisance d’accès équitable aux AMN dans les pays à revenu faible et intermédiaire. La publication propose un ensemble de mesures susceptibles de résoudre ce problème d’accès, en incitant notamment les acteurs mondiaux de la santé à créer des partenariats innovants afin de répondre à la demande en AMN abordables. La collaboration entre IAVI, Serum Institute of India, et Merck est le type de partenariat innovant identifié dans cet appel à l’action qui pourrait changer la donne en matière d’accès abordable aux AMN du SARS-CoV-2 dans les pays à revenu faible et intermédiaire, et qui pourrait être appliquée à un éventail plus large de maladies infectieuses et non transmissibles.

______________________________

1Marovich M, Mascola JR, Cohen MS. Monoclonal antibodies for prevention and treatment of COVID-19. JAMA. 2020 Jul 14;324(2):131-2.
2Gale J. Early Covid-19 treatments could be bridge to vaccine, Fauci says. Bloomberg. September 26, 2020.
3Rogers TF, Zhao F, Huang D, Beutler N, Burns A, He WT, Limbo O, Smith C, Song G, Woehl J, Yang L. Isolation of potent SARS-CoV-2 neutralizing antibodies and protection from disease in a small animal model. Science. 2020 Aug 21;369(6506):956-63.
4Wadman M. Eli Lilly reports promising first results for an antibody against COVID-19. Science. 16 septembre 2020.
5Cohen J. “Provocative results” boost hopes of antibody treatment for COVID-19. Science. 30 septembre 2020.
6Begly S. Experts envision two scenarios if the new coronavirus isn’t contained. Stat. 4 février 2020.
7Sheahan TP, Frieman MB. The continued epidemic threat of SARS-CoV-2 and implications for the future of global public health. Current Opinion in Virology. 4 juin 2020.

Source : IAVI

 








MyPharma Editions

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Publié le 23 septembre 2021
Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Hyloris Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique belge engagée à répondre aux besoins médicaux non satisfaits en réinventant les médicaments existants, a annoncé que Jean-Luc Vandebroek rejoindra la société en tant que Directeur Financier.

Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 septembre 2021
Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé les résultats de l’étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251. L’étude Mississippi portait sur l’évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents