Edition du 27-01-2021

Accueil » A la Une » Industrie » Produits

COVID-19 : Sanofi et GSK lancent un essai clinique de phase I/II de leur candidat-vaccin adjuvanté à base de protéine recombinante

Publié le jeudi 3 septembre 2020

COVID-19 : Sanofi et GSK lancent un essai clinique de phase I/II de leur candidat-vaccin adjuvanté à base de protéine recombinanteSanofi et GSK ont annoncé jeudi le lancement d’un essai clinique de phase I/II de leur vaccin adjuvanté contre la COVID-19. Le candidat-vaccin, développé par Sanofi en partenariat avec GSK, repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un de ces vaccins contre la grippe saisonnière et sur l’adjuvant à usage pandémique développé par GSK.

L’essai clinique de phase I/II est un essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo, ayant pour but d’évaluer les profils de sécurité, de réactogénicité (tolérance) et d’immunogénicité (réponse immunitaire) du candidat-vaccin contre la COVID-19. Au total, 440 adultes en bonne santé seront inclus dans cet essai mené dans 11 sites d’étude aux États-Unis.

Les deux entreprises comptent obtenir de premiers résultats au début du mois de décembre 2020, en vue d’un passage en phase III en décembre de la même année. Si les données sont suffisantes pour une demande de licence, une demande d’homologation devrait être présentée dans le courant du premier semestre de 2021.

Sanofi dirige le développement clinique et les procédures d’enregistrement du vaccin contre la COVID-19. Les données précliniques ont montré un profil de réactogénicité acceptable et ont montré que deux injections du vaccin recombinant adjuvanté induit la production de concentrations élevés d’anticorps neutralisants, comparables aux concentrations situées dans la fourchette supérieure observées chez des sujets humains infectés ; les données précliniques d’efficacité seront publiées d’ici à la fin de l’année. Parallèlement, Sanofi et GSK augmentent leurs capacités de production de l’antigène et de l’adjuvant pour pouvoir assurer la fabrication de jusqu’à un milliard de doses en 2021.

« Sanofi et GSK mettent leur savoir-faire en matière de recherche scientifique et leurs atouts technologiques au service de la lutte contre la pandémie mondiale de COVID-19 dans le but de développer conjointement un vaccin sûr et efficace », a déclaré Thomas Triomphe, Vice-Président Exécutif et Responsable Monde de Sanofi Pasteur. « Le lancement de notre essai clinique est une étape importante et un pas de plus vers le développement d’un vaccin potentiel pour nous aider à vaincre la COVID-19. Nos équipes dévouées et notre partenaire continuent de travailler sans relâche pour que nous puissions obtenir de premiers résultats début décembre. L’obtention de données positives nous permettra de lancer rapidement un essai clinique pivot de phase III d’ici à la fin de l’année. »

« Le passage de ce candidat-vaccin en phase de développement clinique est une étape importante des efforts engagés pour lutter contre la pandémie mondiale à laquelle nous sommes confrontés. Elle tient à la confiance que les gouvernements accordent déjà au potentiel de ce candidat-vaccin adjuvanté à base de protéine recombinante dont le développement repose sur des technologies éprouvées mises au point par nos deux entreprises et dont la fabrication pourra être assurée par deux des plus grands fabricants mondiaux de vaccins. Nous attendons avec impatience les données de cette étude qui, si elles sont positives, nous permettront de passer en phase III d’ici à la fin de l’année  », a ajouté Roger Connor, Président de GSK Vaccines.

Le développement du candidat-vaccin adjuvanté contre la COVID-19 bénéficie du soutien financier et de la collaboration de la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA, Autorité pour la Recherche-Développement avancée dans le domaine biomédical), une agence qui relève du Secrétaire adjoint chargé des plans de préparation et de réaction aux situations d’urgence du ministère de la Santé et des Services sociaux du gouvernement des États-Unis.

En juillet 2020, Sanofi et GSK ont annoncé  la mise en place d’une collaboration avec le gouvernement des États-Unis pour la fourniture de jusqu’à 100 millions de doses de leur vaccin à base de protéine recombinante contre la  COVID-19 afin d’atteindre l’objectif de l’opération Warp Speed du gouvernement américain de mettre à disposition aux Etats-Unis le plus rapidement possible des centaines de millions de doses de vaccins contre la COVID-19 sûrs et efficaces. Le gouvernement américain dispose par ailleurs d’une autre option pour négocier la commande de jusqu’à 500 millions de doses supplémentaires à plus long terme. Les deux entreprises ont aussi conclu un accord avec le gouvernement britannique en vue de fournir jusqu’à 60 millions de doses du vaccin à base de protéine recombinante contre la Covid-19.

Les deux partenaires prévoient également de mettre une portion significative de leur production totale 2021/2022 à la disposition de COVAX, l’axe Vaccins de l’initiative mondiale  « ACT-Accelerator » (Access to COVID‐19 Tools), une collaboration internationale de chefs de gouvernement et de dirigeants d’organisations internationales de santé, d’entreprises et d’organismes caritatifs pour accélérer le développement, la production et l’accès équitable à des tests de dépistage de la COVID-19, ainsi qu’à des traitements et vaccins contre cette maladie.

Source : Sanofi / GSK








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Publié le 27 janvier 2021
COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Sanofi et BioNTech ont conclu aujourd’hui un accord aux termes duquel le laboratoire français prêtera son concours à la biotech allemande pour la fabrication et la fourniture de son vaccin COVID-19 qui est codéveloppé avec Pfizer. Sanofi donnera à BioNTech l’accès à son outil de production et à son savoir-faire afin de produire plus de 125 millions de doses du vaccin COVID-19 de BioNTech en Europe.

Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Publié le 26 janvier 2021
Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Le 26 janvier 2021, Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’Amgen France, devient la nouvelle Présidente de l’Agipharm (Association des Groupes Internationaux pour la Pharmacie de Recherche) pour un mandat d’un an. Elle succède ainsi à Pierre-Claude Fumoleau, ex-Président France d’AbbVie.

COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

A la suite de résultats intermédiaires d’essai clinique de phase I, l’Institut Pasteur a annoncé l’arrêt du développement d’un de ses candidats vaccins, celui basé sur le virus du vaccin contre la rougeole. L’Institut Pasteur a confirmé la poursuite du développement d’autres candidats vaccins arrivés en fin de phase préclinique, et le maintien de sa forte mobilisation scientifique pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Publié le 26 janvier 2021
Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Takeda a annoncé faire partie des 16 entreprises à avoir obtenu la certification internationale Top Employer® (Meilleur employeur) pour 2021. Takeda a non seulement reçu cette certification mondiale pour la quatrième année consécutive, elle a également été certifiée comme Top Employer dans quatre régions et 38 pays.

COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

GeNeuro, une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), vient d’annoncer l’obtention d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d’importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.

Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Publié le 26 janvier 2021
Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé un nouvel accord de collaboration conclu par Curadigm, sa filiale détenue à 100%, avec Sanofi. Curadigm a été sélectionnée dans le cadre du Sanofi iTech Award Program : son projet de recherche intégrant la technologie Nanoprimer est considéré comme une option très prometteuse pour améliorer le portefeuille de thérapies géniques en développement.

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents