Edition du 01-12-2020

COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Publié le vendredi 10 avril 2020

COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 paysSanofi vient d’annoncer son engagement à fournir 100 millions de doses de Plaquenil® (hydroxychloroquine) à près de 50 pays dans le monde et a d’ores et déjà commencé à distribuer ce médicament aux autorités qui en ont fait la demande. Le groupe pharmaceutique français indique avoir déjà augmenté sa capacité de production de 50% et prévoit de la renforcer encore dans les prochains mois.

« Face à l’urgence sanitaire mondiale, Sanofi se tient prêt à venir en aide au plus grand nombre de pays possible, à commencer par ceux où son médicament est approuvé dans ses indications actuelles, de même que les pays où il n’existe pas de fournisseurs d’hydroxychloroquine ou ayant des situations précaires », annonce le groupe pharmaceutique français dans un communiqué.

Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, Sanofi indique avoir reçu « un nombre croissant de demandes émanant de gouvernements du monde entier ». L’entreprise ré-évalue constamment la possibilité d’accroitre son aide à ces pays en fonction de l’augmentation de sa capacité de production. « La priorité de Sanofi est également d’assurer une bonne continuité dans l’approvisionnement du médicament et de permettre aux patients traités dans les indications actuellement approuvées (lupus, polyarthrite rhumatoïde, etc.) de poursuivre leur traitement », précise-t-il.

Dans le même temps, Sanofi indique « mettre tout en œuvre pour approvisionner les gouvernements qui souhaitent constituer des stocks dans l’espoir que l’hydroxychloroquine s’avère efficace dans le traitement du COVID-19 ». Le groupe précise qu’il « continuera de faire don du médicament aux gouvernements et aux hôpitaux si les études cliniques en cours sont concluantes ».

Des capacité de production augmentées

Sanofi annonce avoir déjà doublé sa capacité de production additionnelle (au-delà de la production dédiée aux indications actuelles) grâce à la mobilisation de ses huit usines d’hydroxychloroquine à travers le monde et prévoit de la quadrupler d’ici l’été.

Par ailleurs, le groupe lance « un appel à la coordination de l’ensemble des acteurs de la chaîne pour permettre la continuité de l’approvisionnement de ce médicament, dans l’éventualité où il serait bien toléré et efficace dans le traitement du COVID-19 ».

« La pandémie de COVID-19 a plongé le monde dans une crise sanitaire et économique sans précédent qui ébranle les principes mêmes de la solidarité et de la coopération internationale », a déclaré Paul Hudson, Directeur Général de Sanofi. « Ce virus n’a pas de frontières. Il est essentiel que les organisations internationales, les États, les fabricants et tous les acteurs de la chaîne de l’hydroxychloroquine travaillent ensemble de manière coordonnée pour faire en sorte que tous les patients susceptibles de bénéficier de ce traitement potentiel puissent y avoir accès. Si les études en cours s’avèrent positives, nous espérons que notre don jouera un rôle important pour les patients. »

L’entreprise indique collaborer déjà activement avec différentes parties prenantes, au niveau local comme au niveau international, et se « tient prête à jouer son rôle au sein d’une coordination mondiale ».

« Garantir la sécurité des patients »

Le groupe souligne que qu’à ce jour, « les interprétations des données préliminaires disponibles sur l’hydroxychloroquine dans la prise en charge de l’infection COVID-19 diffèrent. Dans ce contexte, la sécurité des patients doit toujours primer et orienter la moindre décision ». En effet, « l’hydroxychloroquine peut causer des effets indésirables sévères et doit être utilisée avec précaution et ne peut être prise sans avis médical ou prescription ».

Selon le groupe, « les preuves cliniques actuelles sont insuffisantes pour tirer une quelconque conclusion sur l’efficacité clinique ou la sécurité d’emploi de l’hydroxychloroquine dans la prise en charge de l’infection COVID-19 ». L’hydroxychloroquine fait partie des médicaments évalués par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans le cadre d’un essai clinique international visant à trouver une solution thérapeutique dans la lutte contre le COVID-19. Sanofi fournit le médicament à certains sites investigateurs participants, ainsi qu’à des centres de recherche indépendants afin de soutenir la conduite des essais cliniques en cours.

Sanofi souligne enfin que « bien que l’hydroxychloroquine suscite beaucoup d’espoir parmi les patients du monde entier, il convient de souligner que les résultats des études en cours ne sont pas encore disponibles et que ceux-ci peuvent être positifs mais aussi négatifs ».

D’autres options thérapeutiques à l’étude

Le groupe pharmaceutique indique enfin qu’il étudie également d’autres options thérapeutiques comme Kevzara® (sarilumab) dans la prise en charge des formes sévères de COVID-19, et mobilise son savoir-faire pour développer un nouveau vaccin. « Ces deux initiatives pourraient avoir un impact immédiat et durable », souligne-t-il.

Source :  Sanofi








MyPharma Editions

LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

Publié le 1 décembre 2020
LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

LEO Pharma a annoncé la nomination de Karine Duquesne, en tant que Directrice Générale France, à compter du 1er décembre 2020. Elle succède ainsi à Nuno Bras qui a pris la direction de LEO Pharma Iberia.

Abivax achève le recrutement de l’étude d’induction de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 1 décembre 2020
Abivax achève le recrutement de l'étude d'induction de phase 2b d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé avoir achevé le recrutement pour son étude d’induction de Phase 2b avec son candidat médicament phare ABX464 pour le traitement des patients atteints de la rectocolite hémorragique modérée à sévère (RCH).

Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Publié le 1 décembre 2020
Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Situé à Evry-Courcouronnes (Essonne – Ile de France), Genopole, biocluster de tout premier plan en France, annonce le lancement d’un appel à candidatures pour son dispositif Shaker. Unique en France, Shaker est un tremplin à double détente, scientifique et entrepreneuriale, qui guide les projets biotech innovants sur le chemin de la création d’entreprise.

Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

Publié le 1 décembre 2020
Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

L’Inserm et le fonds de dotation Pfizer Innovation France ont annoncé la création d’un dispositif de formation à la recherche en biologie/santé à destination des élèves des écoles d’ingénieurs : l’École de l’Inserm-Pfizer Innovation (EIPI). Née de ce partenariat, l’EIPI alliera modules d’enseignement et soutien financier pour la réalisation d’une thèse de doctorat par des élèves désireux d’enrichir leur formation initiale par une spécialisation dans le domaine de la santé.

Yposkesi : Brian Mullan nommé directeur de l’innovation, du développement analytique et des procédés

Publié le 30 novembre 2020
Yposkesi : Brian Mullan nommé directeur de l'innovation, du développement analytique et des procédés

Yposkesi, un CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) leader sur son marché, offrant un accès privilégié et une capacité dédiée pour la production de vecteurs viraux aux normes BPF, a annoncé la nomination de Brian Mullan, PhD, au poste de directeur de l’innovation, du développement analytique et des procédés.

Sanofi : feu vert de l’UE pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 30 novembre 2020
Sanofi : feu vert de l'UE pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi vient d’annoncer que la Commission européenne (CE) a étendu l’autorisation de mise sur le marché de Dupixent® (dupilumab) dans l’Union européenne (UE) aux enfants âgés de 6 à 11 ans présentant une forme sévère de dermatite atopique et nécessitant un traitement systémique. Dupixent est le seul médicament systémique approuvé dans l’UE pour le traitement […]

AB Science soutenu par la BEI dans son programme de développement Covid-19

Publié le 30 novembre 2020
AB Science soutenu par la BEI dans son programme de développement Covid-19

AB Science et la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la banque de l’Union Européenne, ont annoncé la signature d’un accord de prêt d’un montant global de 15 millions d’euros. Le Prêt Covid-19 permettra à AB Science de financer le programme de développement clinique évaluant le masitinib dans le traitement de la Covid-19.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents