Edition du 21-01-2021

Curie-Cancer et GenoSplice signent un partenariat en bioinformatique appliquée à la génomique des cancers

Publié le mercredi 30 janvier 2013

Curie-Cancer et GenoSplice signent un partenariat en bioinformatique appliquée à la génomique des cancersCurie-Cancer, la structure qui conduit les activités de recherche partenariale industrielle de l’Institut Curie, et GenoSplice Technology, qui développe des solutions bioinformatiques d’analyse de données génomiques, vont s’associer pour développer des approches génomiques uniques à forte valeur ajoutée dans le cadre d’un partenariat portant sur plusieurs années.

GenoSplice aura ainsi à certaines plateformes technologiques de Curie-Cancer pour lui permettre d’améliorer son offre de prestations auprès de ses clients. Elle permettra d’autre part l’inclusion de GenoSplice dans des programmes de recherche menés par l’Institut Curie.

GenoSplice est une jeune société innovante dont l’activité principale consiste à proposer des services bioinformatiques uniques à très forte valeur ajoutée dans l’analyse de données génomiques. Ses clients principaux sont les grands laboratoires pharmaceutiques, les sociétés de biotechnologie et les centres de recherche académique, qui font appel à la société pour traiter leurs données issues de séquençage à haut-débit et/ou de puces à ADN, ainsi que pour obtenir une meilleure compréhension des mécanismes biologiques liés à l’épissage alternatif pour leurs projets R&D. Compte tenu de l’évolution extrêmement rapide de ces technologies, il est bien souvent préférable pour ces donneurs d’ordre de faire appel à de petites structures spécialisées et très réactives comme GenoSplice. Ils bénéficient ainsi des dernières avancées technologiques.

Cependant, il n’est pas toujours possible, même pour une PME spécialisée, de disposer de tous les savoir-faire émergents. GenoSplice s’est donc tournée vers Curie-Cancer pour accéder à sa plateforme de génomique.

« En conjuguant les savoir-faire et les expertises de GenoSplice et de Curie-Cancer, nous sommes en mesure de proposer des solutions bioinformatiques de dernière génération et très compétitives dans le domaine de la génomique », indique Marc Rajaud, Président et co-fondateur de GenoSplice.

De son côté, Curie-Cancer associera GenoSplice à certains de ses programmes de recherche. En contrepartie de cette participation à des projets purement académiques, GenoSplice bénéficiera d’un accès à la propriété intellectuelle générée durant les projets.

« Cette participation à des projets de recherche avec l’Institut Curie, projets parfois multipartites avec d’autres instituts de recherche internationaux, nous permet de rester à la pointe de ce qui se fait dans nos domaines d’intérêt, et d’être en mesure d’apporter le meilleur service possible à nos clients », explique Pierre de la Grange, Directeur Scientifique et co-fondateur de GenoSplice.

Une collaboration à la fois très appliquée et très fondamentale

L’un des projets consiste à définir une cartographie génomique du cancer de la prostate à partir de l’analyse de données issues de plusieurs centaines de patients atteints de ce cancer. L’objectif est d’une part de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans cette pathologie, et d’autre part, de mieux stratifier les patients pour guider les cliniciens dans leurs choix thérapeutiques.

Un autre projet concerne une nouvelle approche thérapeutique dans le traitement des cancers, en utilisant de nouvelles molécules de type « peptides pénétrants cellulaires ». L’efficacité de l’une de ces molécules a déjà été validée chez la souris sur des modèles de xénogreffes représentatives des tumeurs chez l’homme. Le projet a pour but d’identifier les marqueurs prédictifs de réponse à cette molécule, afin que puissent être sélectionnés les patients les plus susceptibles de réagir positivement à ce nouveau traitement. En mettant en œuvre son savoir-faire, GenoSplice est en effet en mesure d’identifier ces marqueurs, qui permettront que les traitements soient administrés aux patients chez qui ils seront le plus efficaces.

Cet accord se veut donc à la fois très appliqué puisqu’il s’agit de permettre à GenoSplice d’améliorer son offre de service à ses clients ou de contribuer au développement de nouveaux produits contre le cancer, et très fondamental puisqu’il permettra d’améliorer la compréhension de maladies complexes telles que le cancer, grâce à la cartographie de leurs génomes.

« Au délà de la perspective de pouvoir apporter une solution thérapeutique supplémentaire à nos patients, nous nous réjouissons de pouvoir contribuer au développement d’une PME française, tout en permettant de progresser dans la compréhension de la maladie », indique Damien Salauze, Directeur de Curie-Cancer. « Je constate une nouvelle fois que les savoir-faire et les modèles expérimentaux développés à l’Institut Curie à des fins de recherche fondamentale répondent aussi aux besoins exprimés par nos partenaires industriels, une expertise reconnue par notre label Carnot obtenu en 2011. »

Source : Curie-Cancer / GenoSplice








MyPharma Editions

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Publié le 19 janvier 2021
Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Ethypharm et Orphelia Pharma ont annoncé la signature d’un accord exclusif pour le développement, l’enregistrement et la commercialisation en République Populaire de Chine de Kigabeq® (vigabatrine) indiqué dans le traitement de première intention des spasmes infantiles (syndrome de West).

Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Publié le 19 janvier 2021
Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique et dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé des données précliniques montrant que la combinaison de sa molécule SENS-401 avec des implants cochléaires a réduit la perte d’audition résiduelle à une fréquence située au-delà de la position de l’électrode.

Transgene / BioInvent : approbation de l’ANSM pour poursuivre l’essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2021
Transgene / BioInvent : approbation de l'ANSM pour poursuivre l'essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé avoir reçu l’approbation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), pour procéder à un essai de Phase I/IIa du virus oncolytique innovant BT-001 en France.

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents