Edition du 04-10-2022

Curie-Cancer et GenoSplice signent un partenariat en bioinformatique appliquée à la génomique des cancers

Publié le mercredi 30 janvier 2013

Curie-Cancer et GenoSplice signent un partenariat en bioinformatique appliquée à la génomique des cancersCurie-Cancer, la structure qui conduit les activités de recherche partenariale industrielle de l’Institut Curie, et GenoSplice Technology, qui développe des solutions bioinformatiques d’analyse de données génomiques, vont s’associer pour développer des approches génomiques uniques à forte valeur ajoutée dans le cadre d’un partenariat portant sur plusieurs années.

GenoSplice aura ainsi à certaines plateformes technologiques de Curie-Cancer pour lui permettre d’améliorer son offre de prestations auprès de ses clients. Elle permettra d’autre part l’inclusion de GenoSplice dans des programmes de recherche menés par l’Institut Curie.

GenoSplice est une jeune société innovante dont l’activité principale consiste à proposer des services bioinformatiques uniques à très forte valeur ajoutée dans l’analyse de données génomiques. Ses clients principaux sont les grands laboratoires pharmaceutiques, les sociétés de biotechnologie et les centres de recherche académique, qui font appel à la société pour traiter leurs données issues de séquençage à haut-débit et/ou de puces à ADN, ainsi que pour obtenir une meilleure compréhension des mécanismes biologiques liés à l’épissage alternatif pour leurs projets R&D. Compte tenu de l’évolution extrêmement rapide de ces technologies, il est bien souvent préférable pour ces donneurs d’ordre de faire appel à de petites structures spécialisées et très réactives comme GenoSplice. Ils bénéficient ainsi des dernières avancées technologiques.

Cependant, il n’est pas toujours possible, même pour une PME spécialisée, de disposer de tous les savoir-faire émergents. GenoSplice s’est donc tournée vers Curie-Cancer pour accéder à sa plateforme de génomique.

« En conjuguant les savoir-faire et les expertises de GenoSplice et de Curie-Cancer, nous sommes en mesure de proposer des solutions bioinformatiques de dernière génération et très compétitives dans le domaine de la génomique », indique Marc Rajaud, Président et co-fondateur de GenoSplice.

De son côté, Curie-Cancer associera GenoSplice à certains de ses programmes de recherche. En contrepartie de cette participation à des projets purement académiques, GenoSplice bénéficiera d’un accès à la propriété intellectuelle générée durant les projets.

« Cette participation à des projets de recherche avec l’Institut Curie, projets parfois multipartites avec d’autres instituts de recherche internationaux, nous permet de rester à la pointe de ce qui se fait dans nos domaines d’intérêt, et d’être en mesure d’apporter le meilleur service possible à nos clients », explique Pierre de la Grange, Directeur Scientifique et co-fondateur de GenoSplice.

Une collaboration à la fois très appliquée et très fondamentale

L’un des projets consiste à définir une cartographie génomique du cancer de la prostate à partir de l’analyse de données issues de plusieurs centaines de patients atteints de ce cancer. L’objectif est d’une part de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans cette pathologie, et d’autre part, de mieux stratifier les patients pour guider les cliniciens dans leurs choix thérapeutiques.

Un autre projet concerne une nouvelle approche thérapeutique dans le traitement des cancers, en utilisant de nouvelles molécules de type « peptides pénétrants cellulaires ». L’efficacité de l’une de ces molécules a déjà été validée chez la souris sur des modèles de xénogreffes représentatives des tumeurs chez l’homme. Le projet a pour but d’identifier les marqueurs prédictifs de réponse à cette molécule, afin que puissent être sélectionnés les patients les plus susceptibles de réagir positivement à ce nouveau traitement. En mettant en œuvre son savoir-faire, GenoSplice est en effet en mesure d’identifier ces marqueurs, qui permettront que les traitements soient administrés aux patients chez qui ils seront le plus efficaces.

Cet accord se veut donc à la fois très appliqué puisqu’il s’agit de permettre à GenoSplice d’améliorer son offre de service à ses clients ou de contribuer au développement de nouveaux produits contre le cancer, et très fondamental puisqu’il permettra d’améliorer la compréhension de maladies complexes telles que le cancer, grâce à la cartographie de leurs génomes.

« Au délà de la perspective de pouvoir apporter une solution thérapeutique supplémentaire à nos patients, nous nous réjouissons de pouvoir contribuer au développement d’une PME française, tout en permettant de progresser dans la compréhension de la maladie », indique Damien Salauze, Directeur de Curie-Cancer. « Je constate une nouvelle fois que les savoir-faire et les modèles expérimentaux développés à l’Institut Curie à des fins de recherche fondamentale répondent aussi aux besoins exprimés par nos partenaires industriels, une expertise reconnue par notre label Carnot obtenu en 2011. »

Source : Curie-Cancer / GenoSplice








MyPharma Editions

Owkin : Alban de La Sablière nommé au poste de Chief Business Officer

Publié le 4 octobre 2022
Owkin : Alban de La Sablière nommé au poste de Chief Business Officer

Owkin, biotech spécialisée dans l’IA appliquée à la recherche médicale, a annoncé aujourd’hui la nomination d’Alban de La Sablière au poste de Chief Business Officer. Ancien responsable international des partenariats chez Sanofi, il aura pour objectif d’accompagner l’entreprise dans son développement et sa croissance.

DBV Technologies : nomination du Président de son Comité d’Audit et de Danièle Guyot-Caparros au Conseil d’Administration

Publié le 4 octobre 2022
DBV Technologies : nomination du Président de son Comité d’Audit et de Danièle Guyot-Caparros au Conseil d’Administration

DBV Technologies, une société biopharmaceutique de phase clinique, a annoncé aujourd’hui que M. Timothy E. Morris, administrateur indépendant membre du Comité d’Audit et du Conseil d’Administration (le « Conseil ») de DBV, a été nommé Président du Comité d’Audit en remplacement de Mme Viviane Monges qui quitte le Conseil à compter du 3 octobre 2022.

Alexion : Ultomiris obtient une AMM dans le traitement de la myasthénie acquise généralisée

Publié le 4 octobre 2022
Alexion : Ultomiris obtient une AMM dans le traitement de la myasthénie acquise généralisée

Alexion, AstraZeneca Rare Disease, annonce l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché par la Commission européenne pour Ultomiris (ravulizumab)* en tant que nouvelle option thérapeutique dans le traitement de patients adultes atteints de myasthénie acquise généralisée (MAg) à anticorps anti-récepteurs de l’acétylcholine (AChR).

Medesis Pharma renforce sa gouvernance

Publié le 4 octobre 2022
Medesis Pharma renforce sa gouvernance

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire Aonys® d’administration de principes actifs dans des nano micelles par voie buccale proposera la nomination de deux nouveaux membres du Conseil de Surveillance, Robert J. Alonso et Walt A. Linscott, Esq. MSc., lors de la prochaine Assemblée générale, fixée au 27 octobre 2022.

Pheon Therapeutics lève 68 millions de dollars pour développer de nouveaux conjugués anticorps-médicaments

Publié le 3 octobre 2022
Pheon Therapeutics lève 68 millions de dollars pour développer de nouveaux conjugués anticorps-médicaments

Pheon Therapeutics, spécialiste majeur des conjugués anticorps-médicaments (ADC) développant des ADC (conjugués anticorps-médicaments) de nouvelle génération pour un large éventail de cancers difficiles à traiter, a annoncé avoir obtenu un financement de 68 millions de dollars (68,3 M€) de série A en mars 2022. Cet investissement permettra à Pheon de faire progresser son programme phare ADC jusqu’à la preuve de concept clinique et d’établir un pipeline de nouveaux ADC.

Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie

Publié le 3 octobre 2022
Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie

Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémieValbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires, présente les résultats complémentaires positifs de l’étude clinique de Phase II HEART avec TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL770 dans le traitement de la polykystose rénale autosomique dominante

Publié le 3 octobre 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL770 dans le traitement de la polykystose rénale autosomique dominante

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a accordé la désignation de médicament orphelin (ODD) au PXL770 pour le traitement des patients atteints de polykystose rénale autosomique dominante (ADPKD).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents