Edition du 03-07-2020

DBV Technologies : des données à l’appui de l’induction de l’immunotolérance par la peau lors de l’ISDS 2018

Publié le jeudi 13 décembre 2018

DBV Technologies : des données à l'appui de l'induction de l'immunotolérance par la peau au Inflammatory Skin Disease Summit 2018DBV Technologies a annoncé qu’une présentation orale évaluant les différences du profil immunitaire de la peau d’individus sains selon les zones du corps avait été présenté par le Dr Ester Del Duca de l’École de médecine Icahn du Mont Sinaï, lors du 3ème Sommet sur les maladies inflammatoires de la peau (Inflammatory Skin Disease Summit ou ISDS) à Vienne, en Autriche, du 12 au 15 décembre 2018.

Les résultats de l’étude ont des implications importantes pour le traitement des troubles immunologiques, tels que les allergies alimentaires, au moyen de l’immunothérapie épicutanée (EPIT), laquelle vise à réguler les réponses immunitaires. Face aux allergies alimentaires, l’EPIT est conçue pour cibler des cellules immunitaires spécifiques de la peau afin de désensibiliser les patients aux allergènes. Dans l’étude présentée, par rapport à d’autres zones du corps., la région du haut du dos présentait la plus forte régulation positive des gènes de la voie Th2 / Th17 et des lymphocytes T régulateurs, qui sont des cibles importantes pour la prévention des réactions allergiques. Les résultats corroborent l’utilisation du traitement expérimental Viaskin Peanut de la société pour le traitement de l’allergie à l’arachide dans la région inter-scapulaire du haut du dos en raison du profil immunitaire local de la peau.

« Nous sommes fiers de soutenir une recherche de pointe qui aide à caractériser le potentiel important de la peau en tant que plus grand organe immunitaire qui soit, et qui contribue à nous faire comprendre comment traiter de la meilleure façon les allergies alimentaires et autres affections immunologiques », a déclaré le Dr Hugh Sampson, Responsable Scientifique de DBV Technologies et Kurt Hirschhorn professeur de pédiatrie à l’École de médecine Icahn du Mont Sinaï. « Les données présentées lors de l’ISDS 2018 suggèrent que l’environnement immunitaire spécifique de la peau du dos présente le plus grand potentiel d’induction d’une immunotolérance chez les patients allergiques par rapport à d’autres zones du corps. Ces données permettent de confirmer que les nouveaux traitements sont optimisés pour le monde réel et renforcent les avantages thérapeutiques dont peuvent bénéficier les enfants allergiques à l’arachide en recevant le traitement Viaskin Peanut, lequel est appliqué directement sur le haut du dos. »
Dans une présentation orale intitulée «Major Differences in Expression of Inflammatory Products in Skin from Different Body Sites of Healthy Individuals» (Différences majeures dans l’expression des produits inflammatoires de la peau à partir de différents sites corporels d’individus sains  (n° A67)), le docteur Ester Del Duca, du laboratoire du Dr Emma Guttman atde l’École de médecine Icahn du Mont Sinaï, à New York (NY), a présenté des résultats montrant des différences significatives dans la distribution des types de cellules et du profil immunitaire de la peau selon les zones du corps sur des sujets sains. Sur les quatre sites étudiés – intérieur du haut du bras, haut du dos, extérieur du haut de la cuisse et bas de l’abdomen – la région du haut du dos présentait la plus forte régulation positive des gènes de la voie Th2 / Th17 et des cellules T régulatrices, cibles importantes pour la prévention de la réaction allergique. Le dos présentait également le plus grand nombre de cellules dendritiques et de cellules de Langerhans, ainsi que la plus faible expression des régulateurs immunitaires négatifs, qui ensemble peuvent favoriser une meilleure reconnaissance immunitaire des antigènes lors du traitement EPIT.

En octobre 2018, DBV Technologies a soumis une demande de licence de produits biologiques auprès de la Food and Drug Administration américaine pour le traitement par Viaskin Peanut de l’allergie à l’arachide chez les enfants âgés de 4 à 11 ans. Viaskin Peanut est le principal produit candidat de la compagnie, basé sur l’immunothérapie épicutanée (EPIT), une plateforme technologique exclusive qui fournit des composés biologiquement actifs au système immunitaire à travers la peau. Viaskin Peanut a précédemment reçu les désignations « Breakthrough »  et « Fast Track » de la FDA. La soumission était supportée par un programme global de développement chez les enfants âgés de 4 à 11 ans, chez lesquels le traitement avec Viaskin Peanut 250 µg démontrait une désensibilisation significative à l’arachide par rapport au placebo.

Source : DBV Technologies








MyPharma Editions

Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Publié le 3 juillet 2020
Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals viennent d’annoncer que l’essai de phase III de Kevzara® (sarilumab) 400 mg mené aux États-Unis chez des patients présentant une infection Covid-19 nécessitant une ventilation mécanique n’a pas atteint ses critères d’évaluation primaire et secondaires lorsque Kevzara a été ajouté aux meilleurs soins de soutien, comparativement aux meilleurs soins de soutien seulement (placebo).

L’université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

Publié le 3 juillet 2020
L'université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

L’université de Tours et Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, ont annoncé avoir signé deux accords simultanément : un accord de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale pouvant ouvrir à de nouveaux partenariats à l’avenir.

Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Publié le 2 juillet 2020
Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Ipsen a annoncé aujourd’hui que le Groupe rejoindra la collaboration clinique d’Exelixis et Roche et participera au financement des études pivotales internationales de phase III CONTACT-01 et CONTACT-02.

Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Publié le 2 juillet 2020
Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé que le premier patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le COVID-19 a été traité au Centre Hospitalier Universitaire de Nice (CHU Nice).

Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

Publié le 2 juillet 2020
Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

A compter du 1er Juillet 2020, Laurine Jung prendra la fonction de Pharmacien Responsable au sein de l’entité Creapharm Clinical Supplies, pour ses deux établissements pharmaceutiques français de Reims et Le Haillan. Elle prendra à cette date le relais de Céline Cocollos qui continue son parcours chez Creapharm en tant que Pharmacien AQ / Affaires règlementaires.

Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Publié le 1 juillet 2020
Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé le lancement d’une étude clinique de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose chez des sujets sains.

Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l’essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Publié le 1 juillet 2020
Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l'essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Noxxon, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le recrutement et le premier traitement d’un patient récemment diagnostiqué d’un cancer du cerveau au sein de la cohorte de dose moyenne de son essai clinique de phase I/II. Cette étude évalue trois régimes de doses différents du NOX-A12 (200, 400 et 600 mg/semaine) en association avec une radiothérapie par faisceau externe chez des patients ayant été récemment diagnostiqués d’un cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents