Edition du 26-02-2020

Déclaration des conflits d’intérêts : l’Ordre des médecins préconise un guichet unique

Publié le mardi 4 octobre 2011

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) a présenté mardi ses propositions afin de garantir un dispositif de transparence dédié à la gestion et au contrôle des conflits d’intérêts entre les praticiens et l’industrie pharmaceutique. Parmi elles, la mise en place d’un guichet unique pour recenser et examiner les conventions médecins/industries, un pouvoir de sanction donné au CNOM en cas de non-respect de son avis sur un projet de convention et enfin une contribution financière des industries.

Première proposition du CNOM : établir un guichet unique pour recenser et examiner les conventions médecins/industries. L’Ordre est responsable de l’enregistrement et de l’examen des 80 000 conventions qui lui sont adressées chaque année. Cependant, il n’existe pas d’unité du recueil des données, ce qui rend difficile le recoupement et l’analyse des conventions enregistrées et par conséquent l’identification d’éventuels conflits d’intérêts. Le CNOM souhaite ainsi la création d’un véritable guichet unique accessible à tous, géré par les ordres professionnels et alimenté par les industriels. Le montant des rémunérations et autres avantages consentis aux professionnels de santé ainsi que l’identité du bénéficiaire seront inscrits dans ce fichier. Pour ce faire, le CNOM a développé et mis en place un logiciel pour gérer plus efficacement les relations entre médecins et industriels du médicament. Il dispose ainsi des moyens pour assurer un recueil complet et une analyse viable de l’ensemble des conventions et contrats entre médecins et industriels.

Deuxième préconisation de l’Ordre, rendre public l’ensemble des liens d’intérêts entre les médecins et l’industrie. Le CNOM souhaite garantir la transparence totale sur la nature et le montant des contrats et conventions passées entre médecins et industrie. Il propose de mettre à disposition de tout un chacun ces informations en les faisant figurer au sein de l’espace réservé à cet effet sur le tableau des médecins en exercice et en publiant une liste répertoriant les médecins ayant contracté des liens avec l’industrie pharmaceutique et biomédicale.

Un pouvoir de sanction
Par ailleurs, le CNOM souhaite se voir attribuer un pouvoir de sanction en cas de non-respect de son avis. Le CNOM a pour mission de rendre un avis – favorable ou défavorable – sur les projets de convention entre médecin et industriel qui lui sont soumis, mais ne dispose d’aucun pouvoir d’interdiction. Ainsi, les médecins et les industriels ne sont pas tenus de se conformer à son avis, ni de le tenir informé du devenir du contrat ou de la convention proposée au médecin. Seule la DGCCRF peut au vu du non-respect de l’avis, engager des procédures et des sanctions. Pour pallier cette lacune, l’Ordre souhaite disposer d’un pouvoir de sanction à l’encontre du praticien qui ne demanderait pas ou ne respecterait pas son avis sur un projet de convention. De même, l’Ordre demande la possibilité de signaler à la DGCCRF l’industriel qui ne respecterait pas ces mêmes conditions.

Une contribution financière des industriels
Enfin, le CNOM demande la mise en place d’une contribution financière des industriels. Les frais de gestion des dossiers relatifs aux liens d’intérêts sont gérés par le service Relations Médecins Industries (RMI) du CNOM et couverts avec les cotisations des médecins. « Faire peser le poids de cette gestion très lourde sur les seules cotisations de l’ensemble des médecins n’apparait pas équitable », a souligné Michel Legmann, Président du Conseil National de l’Ordre des Médecins. Le CNOM demande à ce que les industriels contribuent au financement de ce système. Parallèlement, les Ordres professionnels continueraient pour leur part à financer l’examen déontologique des contrats et conventions qui leur sont communiqués, sur les seules cotisations des professionnels de santé.

« Pour qu’elles puissent voir le jour, l’ensemble de ces préconisations nécessitent des adaptations réglementaires et législatives rapides », estime l’ordre. Ce dernier soumettra l’ensemble de ces préconisations aux pouvoirs publics afin que ces dernières puissent figurer au sein du projet de loi relatif au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament.

Source : CNOM








MyPharma Editions

Sanofi a l’ambition de créer un leader européen des principes actifs pharmaceutiques

Publié le 25 février 2020
Sanofi a l’ambition de créer un leader européen des principes actifs pharmaceutiques

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé hier son ambition de créer un leader européen dédié à la production et à la commercialisation à des tiers de principes actifs pharmaceutiques (API*), qui sont les molécules essentielles entrant dans la composition de tout médicament.

Yposkesi : Patrick Lansky nommé vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis

Publié le 24 février 2020
Yposkesi : Patrick Lansky nommé vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis

Yposkesi, un CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) leader sur son marché, offrant un accès privilégié et une capacité dédiée pour la production de vecteurs viraux aux normes BPF, a annoncé la nomination de Patrick Lansky en tant que vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis.

Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Publié le 21 février 2020
Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Les dirigeants des entreprises du G5 santé, le cercle de réflexion des industries de santé françaises, ont décidé, à l’unanimité, de nommer Didier Véron, Délégué Général de l’Association et Directeur des Affaires Corporate du LFB, Président par intérim du G5 Santé.

Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Publié le 21 février 2020
Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Patrice Carayon, Président de Chiesi France et administrateur du Leem, vient de prendre la présidence de Tulipe, l’association d’urgence et de solidarité internationale des entreprises de santé. Il succède ainsi à Michel Ginestet.

Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Publié le 21 février 2020
Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’un premier patient a reçu TG6002 par voie intra-artérielle hépatique (IAH), comme traitement locorégional des métastases hépatiques non opérables d’un cancer colorectal (CCR).

Erytech signe un partenariat stratégique d’approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Publié le 21 février 2020
Erytech signe un partenariat stratégique d'approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Erytech Pharma a annoncé la signature d’un partenariat stratégique avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande de Baden-Württemberg-Hessen (GRCBDS), afin d’utiliser les globules rouges, provenant de dons de sang collectés par l’établissement, pour la production de ses candidats-médicaments, dont eryaspase, sur les futures sites de fabrication en Europe.

Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Publié le 20 février 2020
Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Sanofi Pasteur, l’entité mondiale Vaccins de Sanofi, va mettre à profit ses recherches antérieures sur le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) pour tenter d’accélérer le développement d’un vaccin contre le COVID-19. Pour ce faire, Sanofi collaborera avec la BARDA (Biomedical Advanced Research and Development Authority), qui relève de l’Office chargé des préparatifs et réponses aux situations d’urgence en santé publique (ASPR) du ministère américain de la Santé, étoffant ainsi le partenariat de longue date qui lie Sanofi à cette autorité.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents