Edition du 27-07-2021

Defymed développe un nouveau dispositif innovant de délivrance d’insuline

Publié le vendredi 7 juillet 2017

Defymed développe un nouveau dispositif innovant de délivrance d’insuline ExOlin®La société de technologies médicales strasbourgeoise Defymed développe un nouveau dispositif de délivrance d’insuline : ExOlin®. Destiné aux personnes atteintes de diabète (de type 1 et une partie de type 2), ce dispositif médical innovant devrait entrer en phase clinique en 2018 et être mis sur le marché à l’horizon 2020.

Le diabète est une maladie caractérisée par une élévation anormale du taux de sucre dans le sang. Considérée comme une des épidémies majeures du 21e siècle, le diabète risque de concerner 592 millions de personnes dans le monde d’ici 2035. Actuellement, les systèmes de délivrances d’insuline disponibles sur le marché ne satisfont pas totalement les besoins médicaux. D’ailleurs, seuls 25,3% des hommes et 36,4% des femmes diabétiques contrôlent correctement leur glycémie.

L’ExOlin®, une alternative thérapeutique prometteuse

Dispositif médical de délivrance d’insuline, l’ExOlin® est constitué d’une membrane biocompatible, non biodégradable, perméable à l’insuline. Il sera implanté dans l’abdomen du patient et permettra de délivrer l’insuline dans un site physiologique par simple injection de celle-ci à travers la peau. L’ExOlin® représente un avantage considérable pour les patients, qui peuvent conserver leurs modes d’injection habituels (seringue, stylo, pompe, etc.) et espérer une meilleure stabilisation de leur glycémie à long terme. En effet, à l’inverse des stylos ou des pompes externes qui délivrent l’insuline en sous-cutané, cette dernière sera délivrée dans un endroit bien plus physiologique grâce à l’ExOlin®. ©Defymed

« Avec le dispositif ExOlin®, Defymed devrait proposer aux patients diabétiques une approche plus physiologique de délivrance de l’insuline. L’efficacité thérapeutique du traitement devrait donc être significativement améliorée. Ainsi, le patient devrait bénéficier d’une meilleure stabilité glycémique et donc d’une meilleure qualité de vie » explique Dr Séverine SIGRIST, Présidente fondatrice de Defymed.

De plus, ce dispositif médical n’est pas uniquement réservé aux patients diabétiques. Il pourra également être adaptable à d’autres applications et pathologies qui nécessitent une délivrance physiologique de médicaments ou de principes actifs.

Un essai clinique et une levée de fonds attendus

Actuellement en phase préclinique avancée, la société Defymed devrait entrer en phase clinique en 2018 avec 8 patients en Europe. Elle souhaite ensuite étendre son étude à un plus grand nombre de patients. D’ici fin 2020, Defymed espère obtenir le marquage CE et lancer par la suite la commercialisation de l’ExOlin® en Europe. Suite à cette phase, le développement de l’ExOlin® se poursuivra aux Etats-Unis pour une homologation FDA (Food and Drug Administration).

Pour y parvenir, Defymed envisage une levée de fonds de 10 millions d’euros pour le développement clinique de l’ExOlin®. Celle-ci doit également permettre à Defymed de continuer le développement préclinique du pancréas bioartificiel MailPan®, en combinaison avec plusieurs candidats de cellules sécrétrices d’insuline d’origine souche, pour permettre une entrée en phase clinique aux Etats-Unis avec la(les) meilleure(s) cellules.

Dans le cadre du développement du MailPan®, Defymed bénéficie en outre du soutien financier de la JRDF, fondation mondiale de financement dans les thérapies du diabète de type 1. La société strasbourgeoise a également conclu un accord de partenariat fin 2016 avec Semma Therapeutics, société de biotechnologies américaine spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires pour le traitement du diabète.

Source : Defymed








MyPharma Editions

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Publié le 22 juillet 2021
Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que, suite à sa réunion préalable au dépôt d’une demande de BLA avec la Food and Drug Administration (FDA), la société a l’intention de poursuivre la procédure de demande de BLA auprès de la FDA aux États-Unis pour eryaspase chez des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) hypersensible.

PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d’euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 22 juillet 2021
PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d'euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

PEP-Therapy, société de biotechnologie développant des peptides pénétrants comme thérapies ciblées pour le traitement des cancers, vient d’annoncer avoir levé 2,6 millions d’euros supplémentaires (3 millions de dollars) dans le cadre d’une extension de son tour de financement de série A, portant le total levé à 5,4 millions d’euros (6,4 millions de dollars).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents