Edition du 29-02-2020

Diagnostic biologique : Medicen explore les opportunités offertes par les nouvelles technologies

Publié le mardi 19 septembre 2017

Diagnostic biologique : Medicen explore les opportunités offertes par les nouvelles technologiesLe pôle de compétitivité santé Medicen Paris Region vient de présenter les conclusions du colloque sur les innovations technologiques dans le diagnostic biologique, organisé le 12 septembre 2017 à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Le colloque « Innovations technologiques dans le diagnostic biologique. Quels usages en clinique ? » a réuni près de 100 participants, et parmi eux les principaux acteurs de l’écosystème en Ile de France et au niveau national : laboratoires académiques et hospitaliers, cliniciens, PME et grands industriels du diagnostic biologique, ainsi que le SIDIV (Syndicat des Industriels du Diagnostic in Vitro) et l’EDCA (Alliance Européenne des Clusters du Diagnostic).

Le secteur du diagnostic biologique a connu récemment des avancées technologiques majeures (séquençage de nouvelle génération, PCR, plan France Médecine Génomique 2025, diagnostic des cellules tumorales, traitement personnalisé du patient, …). Cependant, le secteur est confronté à des mutations et des incertitudes, notamment du fait des problèmes rencontrés pour amener les innovations technologiques depuis le stade de la recherche fondamentale jusqu’au patient.

En effet, alors qu’on constate une augmentation du volume d’actes de biologie prescrits, entre 3 et 5% du fait principalement de l’accroissement naturel de la population ainsi que de son vieillissement, le chiffre d’affaires global de l’industrie se contracte en moyenne de 0,3% par an depuis 2011. Cette baisse amorcée au début de l’année 2010 est principalement d’ordre structurel : baisse du nombre de laboratoires, (de 4 021 en 2010 à 805 en 2015), mise en place d’appels d’offres groupés et de groupements d’achats, robotisation et automatisation des plateaux techniques, et enfin baisse de la prise en charge des actes par la Sécurité Sociale.

Le colloque a été l’occasion d’échanger sur cette situation et de découvrir les évolutions rapides des innovations technologiques dans le domaine de l’immunologie, de la cardiologie, du métabolisme, de l’oncologie et de l’infectiologie. Il a également permis de dresser l’état des lieux de la filière du diagnostic biologique en France et de faire un point sur les nouveautés réglementaires. Enfin, les intervenants ont parlé des difficultés qu’ils rencontrent en termes de développement d’innovations technologiques, d’échelle de temps pour arriver sur le marché, et de financement.

Au cours de la table ronde « Quels freins et leviers pour le déploiement des innovations technologiques du diagnostic biologique en pratique clinique ? », les participants ont plaidé en faveur d’une politique claire des biomarqueurs en France et ont réfléchi aux différents freins et mode de financement des étapes depuis la recherche fondamentale jusqu’aux soins des patients. En particulier, il a été discuté d’un fléchage d’une fraction du programme hospitalier de recherche clinique, PHR-C, vers la validation des biomarqueurs et le renforcement des interfaces entre industriels, biologistes hospitaliers, chercheurs de la Santé.

Medicen Paris Region, qui fédère les acteurs académiques, cliniques et industriels de la santé, tient à valoriser les atouts de l’écosystème français dans la compétition internationale.

« Nous sommes très heureux de la densité et du succès de cette journée. Nous avons réuni une part importante des acteurs franciliens du diagnostic biologique. Plus que jamais, notre écosystème a besoin de ces échanges riches et réguliers qui alimentent à la fois la réflexion, l’action et la coordination dans l’émergence et la mise en application des innovations technologiques dans le diagnostic biologique », indique Patrice Cornillon, Président de la Commission Domaine d’Activité Stratégique « Diagnostic Biologique » du pôle Medicen Paris Region. « Mais le chemin ne s’arrête pas là, nous allons poursuivre les efforts d’animation avec Medicen Paris Region et continuer de parier activement sur l’intelligence collective pour faire face aux enjeux du futur. »

« Au niveau international, on voit émerger des mutations technologiques qui contribuent à personnaliser davantage la médecine de précision », souligne Christian Lajoux, Président de Medicen Paris Region. « Medicen entend valoriser les atouts de notre écosystème pour devenir un acteur de premier plan dans ce secteur et contribuer à faire de l’Ile-de-France une capitale mondiale de la santé et des industries de santé. »

Le secteur du diagnostic biologique est composé, en France, d’une centaine d’entreprises dont près de 90% de PME et de TPE ; un tiers de ces entreprises développent et produisent directement sur le territoire français. Leur chiffre d’affaires global est de 1,8 milliards d’euros, dont 70% auprès des laboratoires de biologie médicale (publics et privés) et 22% pour l’autodiagnostic. La France est le 2e plus grand marché européen, avec 18% de parts, derrière l’Allemagne (22 %) et devant l’Italie (16 %). Au total, l’industrie compte plus de 12 000 emplois directs sur le territoire national. Source : SIDIV 2017

Source des chiffres, Livre Blanc du SIDIV 2017

Source : Medicen Paris Region








MyPharma Editions

Lysogene : désignation Fast Track de la FDA pour le traitement de thérapie génique LYS-SAF302 dans la MPS IIIA

Publié le 28 février 2020
Lysogene : désignation Fast Track de la FDA pour le traitement de thérapie génique LYS-SAF302 dans la MPS IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation “Fast Track” pour son étude avec le LYS-SAF302 dans le traitement de la mucopolysaccharidose de Type IIIA (MPS IIIA).

Abivax : 1er patient inclus dans son essai de Phase 1/2 aux États-Unis avec ABX196 dans le carcinome hépatocellulaire

Publié le 27 février 2020
Abivax : 1er patient inclus dans son essai de Phase 1/2 aux États-Unis avec ABX196 dans le carcinome hépatocellulaire

Abivax, société de biotechnologie qui développe de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé aujourd’hui qu’un premier patient a été traité dans le cadre de l’essai clinique de Phase 1/2 mené aux États-Unis avec ABX196 chez des patients souffrant de carcinome hépatocellulaire (CHC, cancer du foie le plus fréquent).

Maladie cœliaque : Takeda fait l’acquisition de PvP Biologics

Publié le 27 février 2020
Maladie cœliaque : Takeda fait l'acquisition de PvP Biologics

Takeda a annoncé avoir fait l’acquisition de PvP Biologics, Inc. après la finalisation d’une étude de preuve de concept du mécanisme de Phase 1 sur le médicament expérimental TAK-062 (Kuma062) pour le traitement de la maladie cœliaque non contrôlée.

Sanofi a l’ambition de créer un leader européen des principes actifs pharmaceutiques

Publié le 25 février 2020
Sanofi a l’ambition de créer un leader européen des principes actifs pharmaceutiques

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé hier son ambition de créer un leader européen dédié à la production et à la commercialisation à des tiers de principes actifs pharmaceutiques (API*), qui sont les molécules essentielles entrant dans la composition de tout médicament.

Yposkesi : Patrick Lansky nommé vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis

Publié le 24 février 2020
Yposkesi : Patrick Lansky nommé vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis

Yposkesi, un CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) leader sur son marché, offrant un accès privilégié et une capacité dédiée pour la production de vecteurs viraux aux normes BPF, a annoncé la nomination de Patrick Lansky en tant que vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis.

Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Publié le 21 février 2020
Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Les dirigeants des entreprises du G5 santé, le cercle de réflexion des industries de santé françaises, ont décidé, à l’unanimité, de nommer Didier Véron, Délégué Général de l’Association et Directeur des Affaires Corporate du LFB, Président par intérim du G5 Santé.

Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Publié le 21 février 2020
Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Patrice Carayon, Président de Chiesi France et administrateur du Leem, vient de prendre la présidence de Tulipe, l’association d’urgence et de solidarité internationale des entreprises de santé. Il succède ainsi à Michel Ginestet.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents