Edition du 18-05-2022

Erytech : des résultats positifs de phase 2b avec eryaspase dans le cancer métastatique du pancréas

Publié le lundi 27 mars 2017

Erytech : des résultats positifs de phase 2b avec eryaspase dans le cancer métastatique du pancréasErytech, société biopharmaceutique française qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des substances thérapeutiques dans des globules rouges, a annoncé aujourd’hui de premiers résultats positifs dans son étude clinique de Phase 2b évaluant son produit candidat eryaspase (GRASPA®) en combinaison avec la chimiothérapie pour le traitement en seconde ligne du cancer du pancréas métastatique.

« Cette étude multicentrique et randomisée de Phase 2b a satisfait à ses deux principaux critères d’évaluation prédéterminés, en montrant des progrès significatifs à la fois en termes de survie sans progression (PFS) et de survie globale (OS) chez les patients traités avec eryaspase en combinaison avec une chimiothérapie », indique Erytech dans un communiqué.

Cette étude de Phase 2b évaluait eryaspase, de la L-asparaginase encapsulée dans des globules rouges, comme traitement de seconde ligne en combinaison avec la chimiothérapie pour des patients atteints de cancer métastatique. Dans cette étude de 140 patients, conduite en France, eryaspase était ajoutée au traitement standard (gemcitabine ou FOLFOX), en comparaison avec le traitement standard seul, dans une randomisation 2-pour-1.

Dans de nombreux types de tumeurs, telles que les leucémies, les lymphomes et le cancer du pancréas, le niveau d’asparagine synthétase (ASNS) est supposé jouer un rôle important pour déterminer leur sensibilité à un traitement par asparaginase. Le principal objectif de l’étude était d’évaluer les effets de eryaspase sur la PFS ou sur l’OS pour les patients avec un niveau d’ASNS faible, soit environ 70% de la population de cette étude, avec un objectif prédéterminé de Rapport des Risques Instantanés (« Hazard Ratio » ou HR) inférieur à 0,85 pour la PFS ou pour l’OS. Ce critère principal a été atteint avec un HR de 0,73 pour la PFS et de 0,62 pour l’OS. Les effets de eryaspase ont par ailleurs été démontrés pour tous les groupes, quel que soit le niveau d’ASNS.

Pour l’ensemble des patients, l’essai randomisé a montré un Rapport des Risques Instantanés (exprimé en « Hazard Ratio ») de 0,57 pour l’OS (IC 95% ; 0,38, 0,85) (test log-rank stratifié p=0,034) avec une médiane d’OS de 26,1 semaines (IC 95% ; 21,0 ; 28,9) dans le bras eryaspase, contre 19,0 semaines (IC 95% CI ; 12,3 ; 21,7) dans le bras du traitement standard. Des résultats similaires ont été observés pour la PFS. Le niveau d’ASNS n’apparaît pas être prédictif, mais semble être un facteur de pronostique. Le rôle de l’ASNS fera l’objet d’une analyse plus poussée dans les prochaines études cliniques.

Erytech indique que « le traitement avec eryaspase a été généralement bien toléré » et que « les données complètes seront présentées prochainement dans un congrès médical et feront l’objet d’une publication scientifique ».

« Les résultats préliminaires obtenus avec eryaspase en combinaison avec le traitement standard sont très encourageants et montrent un progrès par rapport au seul traitement avec la gemcitabine ou FOLFOX. Les résultats de cette étude corroborent le potentiel de eryaspase comme option thérapeutique en traitement de seconde ligne pour les patients atteints de cancer métastatique. », commente le Pr. Pascal Hammel, MD, PhD, gastro-entérologue et oncologue à l’Hôpital Beaujon près de Paris et Investigateur Principal de cette étude.

« L’adénocarcinome pancréatique est une maladie au pronostic très sombre et avec un très faible taux de survie, » ajoute Iman El-Hariry, MD, PhD, Directrice Médicale d’ERYTECH. « Cette étude est à notre connaissance la première étude de Phase 2b avec une asparaginase dans l’adénocarcinome pancréatique. Elle a montré néanmoins une réduction significative de 43% du risque de décès dans une maladie très difficile à traiter et avec peu d’options thérapeutiques. Le recrutement de cette étude a respecté un très bon équilibre en termes de critères démographiques et cliniques des patients, et les résultats montrent des progrès systématiques, tant pour la survie sans progression que la survie globale, dans tous les sous-groupes. Les effets indésirables relevés dans cette étude étaient en ligne avec le profil d’innocuité déjà observé pour eryaspase. Nous tenons à remercier l’ensemble des hôpitaux ayant participé à cet essai clinique pour leur travail acharné et leur engagement dans cette étude. »

Gil Beyen, Président-Directeur Général d’ERYTECH, conclut : « Nous étudions les voies métaboliques depuis une dizaine d’années dans le but de développer des traitements efficaces pour les patients avec des tumeurs métaboliquement actives. Ces résultats positifs sont pour nous un formidable encouragement. Ils apportent une preuve de concept clinique supplémentaire dans le développement de eryaspase, pour un type de tumeur parmi les plus agressives qui soit. Nous allons maintenant étudier avec nos partenaires médicaux et réglementaires comment faire en sorte que les patients atteints de cancer métastatique du pancréas puissent bénéficier aussi rapidement que possible de eryaspase. Les résultats de cette étude soulignent non seulement le rôle de l’asparaginase dans cette indication, mais ils viennent aussi renforcer le rationnel pour étudier ses effets sur d’autres types de tumeurs. »

Source : Erytech Pharma








MyPharma Editions

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Publié le 18 mai 2022
Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Adocia, société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques innovantes pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, a annoncé un premier sujet traité avec BioChaperone® Combo (« BC Combo ») dans l’essai clinique CT046.

Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Publié le 18 mai 2022
Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a présenté des données cliniques actualisées de l’essai clinique de phase 2/3 AAVance en cours avec la thérapie génique expérimentale LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA (NCT03612869) lors de la 25e réunion annuelle de l’ASGCT (American Society for Gene & Cell Therapy) à Washington, DC.

Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Publié le 18 mai 2022
Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Genopole lance la 2e édition de Gene.iO, programme qui forme pendant un an les jeunes biotechs à la réussite d’une première levée de fonds ou accord commercial. Cet accompagnement Business, assuré par Genopole et des consultants experts de la bio-innovation, donne les armes stratégiques pour approcher et convaincre les investisseurs et les industriels.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 18 mai 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) au PXL065 et au PXL770 pour le traitement des patients atteints d’adrénomyéloneuropathie (AMN), la forme la plus courante d’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Publié le 17 mai 2022
Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Thabor Therapeutics, société développant une approche thérapeutique innovante pour les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques des muqueuses, vient d’annoncer la nomination de Jérémie Mariau au poste de directeur général.

Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Publié le 17 mai 2022
Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Inserm Transfert vient d’annoncer la signature d’un accord de licence avec Novartis pour les travaux issus des recherches de l’équipe du Pr. Guillaume Canaud au sein de l’Institut Necker – Enfants Malade (INEM), dont l’Inserm est l’une des tutelles. Ces résultats de recherche visent à repositionner l’Alpelisib dans des indications de syndrome de CLOVES afin de soigner et soulager les patients atteints de cette maladie, prioritairement les jeunes enfants ayant des formes sévères.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents