Edition du 18-05-2022

Erytech signe un accord de recherche avec la Queen’s University au Canada

Publié le mercredi 12 juillet 2017

Erytech signe un accord de recherche avec la Queen’s University au CanadaErytech Pharma, la société biopharmaceutique française qui développe des traitements innovants en « affamant les tumeurs » contre la leucémie aiguë et d’autres indications en oncologie, vient de signer un accord de recherche avec la Queen’s University au Canada pour développer son programme préclinique avec eryminase dans le traitement du déficit en arginase, une maladie métabolique rare et sévère liée au métabolisme de l’arginine.

Cette collaboration bénéficiera d’une part de l’expertise de la Queen’s University et d’autre part de la plateforme technologique ERYCAPS d’Erytech, avec pour objectif de générer des données de preuve de concept in vivo avec eryminase dans un modèle animal du déficit en arginase.

Le déficit en arginase est une maladie héréditaire rare du cycle de l’urée. Elle est due à une mutation du gène codant pour l’arginase, responsable d’une accumulation de taux toxiques de l’acide aminé arginine dans le sang. Les symptômes, qui apparaissent généralement dans la petite enfance, sont une déficience intellectuelle, une rigidité musculaire et des convulsions. C’est une maladie invalidante et progressive pour laquelle les options thérapeutiques actuelles sont très limitées.

La collaboration entre Erytech et la Queen’s University a pour objectif de démontrer le potentiel d’eryminase pour réduire les taux d’arginine dans un modèle murin de déficit en arginase développé par le laboratoire du Professeur Colin Funk de la Queen’s University. Le produit candidat eryminase développé par Erytech est constitué de l’enzyme arginine déiminase encapsulée dans des globules rouges grâce à la technologie de la plateforme propriétaire ERYCAPS d’Erytech. Erytech estime que l’encapsulation de l’enzyme dans les globules rouges permettra de délivrer une activité thérapeutique efficace et prolongée avec une toxicité réduite.

Le Prof. Colin Funk, PhD, Queen’s University, commente : « Le déficit en arginase est une maladie rare sévère qui touche la voie métabolique qui assure l’élimination de l’ammoniac toxique. En temps normal notre organisme est capable d’éliminer très efficacement l’ammoniac qui s’accumule après un repas riche en protéines. Cependant, chez les patients atteints d’un déficit en arginase, l’ammoniac n’est que « partiellement détoxifié » ce qui entraîne une accumulation importante de l’acide aminé arginine dans le sang et le cerveau du patient. Eryminase, le produit candidat d’Erytech, vise à réduire les taux d’arginine dans le sang, ce qui lui confère un potentiel significatif pour réduire les conséquences négatives de cette maladie. Nous nous réjouissons de pouvoir collaborer avec Erytech sur le développement de leur programme préclinique. »

Le Dr. Alexander Scheer, PhD – Directeur Scientifique d’Erytech, ajoute : « Cette deuxième collaboration dans le domaine des maladies métaboliques rares témoigne de l’extension du champ d’action de notre plateforme et de son applicabilité à des maladies rares et hautement spécifiques, en plus de l’oncologie. Nous sommes très heureux de cet accord conclu avec Queen’s University et nous nous réjouissons de pouvoir travailler en étroite collaboration sur ce programme important avec le Prof. Funk, spécialiste de la recherche sur les maladies liées au cycle de l’urée. »

Source : Erytech








MyPharma Editions

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Publié le 18 mai 2022
Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Adocia, société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques innovantes pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, a annoncé un premier sujet traité avec BioChaperone® Combo (« BC Combo ») dans l’essai clinique CT046.

Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Publié le 18 mai 2022
Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a présenté des données cliniques actualisées de l’essai clinique de phase 2/3 AAVance en cours avec la thérapie génique expérimentale LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA (NCT03612869) lors de la 25e réunion annuelle de l’ASGCT (American Society for Gene & Cell Therapy) à Washington, DC.

Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Publié le 18 mai 2022
Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Genopole lance la 2e édition de Gene.iO, programme qui forme pendant un an les jeunes biotechs à la réussite d’une première levée de fonds ou accord commercial. Cet accompagnement Business, assuré par Genopole et des consultants experts de la bio-innovation, donne les armes stratégiques pour approcher et convaincre les investisseurs et les industriels.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 18 mai 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) au PXL065 et au PXL770 pour le traitement des patients atteints d’adrénomyéloneuropathie (AMN), la forme la plus courante d’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Publié le 17 mai 2022
Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Thabor Therapeutics, société développant une approche thérapeutique innovante pour les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques des muqueuses, vient d’annoncer la nomination de Jérémie Mariau au poste de directeur général.

Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Publié le 17 mai 2022
Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Inserm Transfert vient d’annoncer la signature d’un accord de licence avec Novartis pour les travaux issus des recherches de l’équipe du Pr. Guillaume Canaud au sein de l’Institut Necker – Enfants Malade (INEM), dont l’Inserm est l’une des tutelles. Ces résultats de recherche visent à repositionner l’Alpelisib dans des indications de syndrome de CLOVES afin de soigner et soulager les patients atteints de cette maladie, prioritairement les jeunes enfants ayant des formes sévères.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents