Edition du 27-02-2021

Erytech : un nouveau candidat médicament «affameur de tumeurs» pour son portefeuille

Publié le mercredi 9 avril 2014

Erytech Pharma, la société biopharmaceutique française qui conçoit des traitements innovants contre les leucémies aiguës et autres cancers, a annoncé l’ajout d’un nouveau candidat médicament «affameur de tumeurs», ERY-MET, à son portefeuille en oncologie.

Les cellules tumorales, à la différence des cellules saines, sont dépendantes pour leur croissance de la présence de certains acides aminés dans leur environnement, étant incapables de les produire elles-mêmes. La suppression complète ou partielle de ces acides aminés dans la circulation sanguine prive ainsi les cellules tumorales de nutriments nécessaires à leur croissance et peut induire leur mort en les « affamant ». Les enzymes thérapeutiques qui peuvent supprimer ces acides aminés circulant dans le sang ont souvent une demi-vie courte et sont fréquemment associées à des niveaux élevés d’effets secondaires. Or, en les encapsulant dans des globules rouges, il est possible de prolonger leur demi-vie et de réduire leur toxicité pour les patients.

Ce principe a été démontré dans des études cliniques avec ERY-ASP (1)/GRAPSA®, le produit phare d’ERYTECH, actuellement en Phase III dans la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL). ERY-ASP se compose d’asparaginase encapsulée dans les globules rouges. Il agit sur la déplétion systémique de l’asparagine.

En parallèle du développement d’ERY-ASP/GRAPSA®, ERYTECH a réalisé des travaux de recherche approfondis pour identifier d’autres enzymes thérapeutiques pouvant affamer les tumeurs et dont l’encapsulation dans les globules rouges serait pertinente. Ce programme de recherche bénéficie d’un soutien financier de Bpifrance à hauteur de 7 millions d’euros (2).

Cela a permis l’identification d’un nouveau candidat médicament, ERY-MET, composé de méthionine-γ-lyase (MGL) encapsulée dans les globules rouges. La MGL décompose la méthionine, un acide aminé, et peut ainsi affamer de très nombreux types de tumeurs sensibles à l’élimination de cet acide aminé.

Sous sa forme naturelle, la MGL a une demi-vie très courte et est fortement dépendante d’un co-facteur pour être efficace. Or, ce co-facteur a la particularité d’être naturellement présent à l’intérieur des globules rouges. Grâce à sa technologie exclusive d’encapsulation, ERYTECH a démontré la bonne stabilité de la MGL à l’intérieur des globules rouges, et l’augmentation de sa demi-vie à plusieurs jours contre quelques heures avec la forme libre.

Sur la base de ces résultats précliniques prometteurs, la société continue son développement préclinique en vue de la réalisation d’un essai clinique. La phase d’industrialisation de la fabrication sera lancée au cours des prochains mois afin de permettre une étude de Phase I chez l’homme en 2015.

L’unité de production d’ERYTECH est d’ores et déjà adaptée à la production d’ERY-MET. Ce nouveau produit est protégé par les brevets de base d’ERYTECH et une demande de brevet spécifique.

«Nous sommes très motivés pour développer ce nouveau produit prometteur qui encapsule de la MGL et qui confirme tout le potentiel de notre technologie d’encapsulation d’enzymes dans les globules rouges. Les globules rouges sont certainement le véhicule le plus approprié pour la MGL car cette enzyme est fortement dépendante d’un co-facteur, une forme de vitamine B6, qui est contenu particulièrement à l’intérieur des globules rouges», commente le Dr Yann Godfrin, co-fondateur et directeur scientifique d’ERYTECH Pharma.

«Ce nouveau projet s’inscrit parfaitement dans notre stratégie présentée lors de l’introduction en bourse, qui consiste à créer une valeur stratégique en poursuivant le développement du produit ERY-ASP dans les leucémies aiguës et les tumeurs solides tout en élargissant l’application de notre technologie propriétaire et notre portefeuille de produits dans l’oncologie», ajoute Gil Beyen, PDG d’ERYTECH Pharma.

Source: Erytech

1 ERY-ASP est le nom de code des produits d’ERYTECH en développement basés sur l’encapsulation de l’asparaginase dans les globules rouges. En Europe le produit sera vendu sous le nom de marque GRASPA® dans le domaine des leucémies aiguës.
2 Dans ce programme, Diaxonhit et INSERM U773 sont les partenaires d’ERYTECH pour développer les modèles tumoraux ex vivo et les tests diagnostiques pour identifier les patients répondeurs et suivre les résultats chez les patients traités








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents