Edition du 18-09-2021

Fiscalité, déremboursements: les mutuelles se fâchent

Publié le lundi 6 septembre 2010

Le directeur général de la Mutualité française, le Dr Jean-Martin Cohen Solal, souhaite que le Parlement ne vote pas le projet du gouvernement sur la taxation des contrats responsables des complémentaires santé qui, selon lui, entrainerait une hausse des cotisations pour 93% de nos concitoyens.
Interview réalisée par Hervé Karleskind.

Mypharma-editions.com : “Dr Jean-Martin Cohen Solal, vous êtes directeur général de la Mutualité française : le projet du gouvernement visant à taxer les complémentaires santé sur les contrats responsables vous choque-t-il ? Risque-t-il d’être adopté dans le Projet de loi de finances ? »

Dr Jean-Martin Cohen Solal : « Le gouvernement souhaite créer un impôt nouveau sur les contrats responsables qui, jusqu’alors n’étaient pas taxés. Ce nouvel impôt va toucher 93% de nos concitoyens, et entraîner mécaniquement une hausse des cotisations . Autant dire que la Mutualité est contre cette mesure et qu’elle fera en sorte qu’elle ne soit pas votée. Car contrairement à ce qui est dit, ce n’est pas une mesure visant à  garantir l’avenir de la solidarité, c’est une question de dette : pour couvrir les déficits cumulés de la Sécurité sociale. Aucune entreprise privée ne pourrait fonctionner de la sorte. Cela revient par ailleurs à vider de sa substance une partie de la réforme de l’assurance maladie de 2004 qui prévoyait de soumettre les contrats responsables au respect du parcours de soins coordonné. Tout ce que l’on peut souhaiter, c’est que le Parlement ne vote pas cette loi en l’état ».

Mypharma-editions.com :« Vous avez récemment déclaré que les mutuelles devraient pouvoir rembourser les médicaments prescrits en fonction de leur efficacité, c’est-à-dire sur la base des critères du Service médical rendu (SMR) établi par la Haute autorité de santé (HAS).  Mais vous avez précisé que ce souhait, pour l’heure, restait au stade expérimental. Les craintes des assurés sont-elles légitimes ? »

Dr Jean-Martin Cohen Solal : “Je n’ai pas dit ça. Mais il faut rappeler aux adhérents  que les mutuelles ne savent pas ce qu’elles remboursent. Elles se trouvent donc dans la situation de “payeurs aveugles”.  Avec l’accord de la CNIL (Commission nationale informatique et libertés), une première expérimentation a eu lieu : la CNIL a d’ailleurs renouvelé son accord. Il faut bien comprendre que, sur les 150 médicaments à vignette orange pris en charge à 15% par la Sécurité sociale, coexistent  des médicaments à service médical rendu faible et insuffisant, selon les critères établis par la Haute autorité de santé (HAS). Dans le cadre de cette expérimentation, les mutuelles ont la possibilité de voir ce qu’elles remboursent dans l’objectif de mieux comprendre leur métier. Six pharmacies sont concernées par l’expérimentation et, bien entendu, les informations qu’elles transmettent aux  mutuelles expérimentatrices sont anonymes. La Mutualité est tout à fait dans son rôle quand elle revendique les informations nécessaires pour prendre une part plus active dans la gestion du risque ».

Hervé Karleskind








MyPharma Editions

Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Publié le 17 septembre 2021
Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Median Technologies vient d’annoncer avoir été confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques membre du Top 3 au niveau mondial et sélectionné pour mettre en œuvre la stratégie d’imagerie dans les essais cliniques de ce laboratoire pharmaceutique sur des indications phares en oncologie.

Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Publié le 17 septembre 2021
Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la présentation de données issues de l’étude de Phase I, combinant l’administration par voie intraveineuse (IV) du virus oncolytique TG6002 et la prise orale de 5-FC chez des patients atteints de carcinomes gastro-intestinaux au stade avancé. Ces données seront présentées à l’occasion du congrès virtuel de l’ESMO 2021 qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre 2021.

PharmaZell et Novasep entrent en négociations pour créer un leader technologique mondial

Publié le 16 septembre 2021
PharmaZell et Novasep entrent en négociations pour créer un leader technologique mondial

PharmaZell, le spécialiste allemand des principes actifs pharmaceutiques de spécialité, et Novasep, leader français de la sous-traitance de principes actifs (CDMO), ont annoncé être entrés en négociations exclusives afin de créer une plateforme européenne de premier plan dans le secteur attractif de fabrication de principes actifs pharmaceutiques et de CDMO. L’entité bénéficierait d’un ensemble de technologies complémentaires et d’un portefeuille diversifié de clients pharmaceutiques et biotechnologiques de premier ordre.

AB Science : de nouvelles autorisations portant sur la reprise des inclusions de ses études de phase 3 du masitinib

Publié le 16 septembre 2021
AB Science : de nouvelles autorisations portant sur la reprise des inclusions de ses études de phase 3 du masitinib

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation reprise des inclusions de la part de l’ANSM (France) dans l’étude de phase 3 confirmatoire du masitinib (AB19001) dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et de la part du MHRA (Royaume-Uni) et de l’autorité néerlandaise dans l’étude de phase 3 confirmatoire du masitinib (AB15003) dans la mastocytose.

Clean Cells investit plus de 13 millions d’euros dans un nouveau site de production biopharmaceutique

Publié le 16 septembre 2021
Clean Cells investit plus de 13 millions d’euros dans un nouveau site de production biopharmaceutique

Clean Cells, filiale du groupe Clean Biologics offrant des prestations de services de contrôle qualité de produits biopharmaceutiques et la fabrication de starting materials, a annoncé un investissement de plus de 13 millions d’euros dans un nouveau site de production à Montaigu-Vendée, près de Nantes.

Biocorp et Merck signent un partenariat dans le domaine de l’hormone de croissance humaine

Publié le 16 septembre 2021
Biocorp et Merck signent un partenariat dans le domaine de l’hormone de croissance humaine

Biocorp, société française qui développe des dispositifs médicaux et des systèmes d’administration de médicaments injectables et le groupe Merck, ont annoncé un accord portant sur le développement d’une version spécifique de Mallya afin de surveiller l’observance du traitement dans le domaine de l’hormone de croissance humaine (HCH). Biocorp percevra un versement de 3 M€ pour ce développement, ainsi que des revenus supplémentaires issus des ventes à venir.

NFL Biosciences : l’étude clinique de Phase II/III de NFL-101 pour le sevrage tabagique approuvée en France

Publié le 16 septembre 2021
NFL Biosciences : l’étude clinique de Phase II/III de NFL-101 pour le sevrage tabagique approuvée en France

NFL Biosciences, société biopharmaceutique développant des médicaments botaniques pour le traitement des dépendances et addictions, annonce que son étude clinique de Phase II/III, destinée à évaluer l’efficacité et la sécurité de son traitement NFL-101 en tant que thérapie de sevrage tabagique, a été approuvée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), et a reçu l’avis favorable du Comité de Protection des Personnes (CPP).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents