Edition du 15-10-2019

GeNeuro : le temelimab montre des effets neuroprotecteurs à long terme dans la SEP récurrente-rémittente

Publié le lundi 16 septembre 2019

GeNeuro : le temelimab montre des effets neuroprotecteurs à long terme dans la SEP récurrente-rémittenteGeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre des maladies neurologiques et des maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) et le diabète de type 1 (DT1), a annoncé aujourd’hui avoir présenté les effets neuroprotecteurs de temelimab chez les patients atteints de SEP, leur extension pendant 96 semaines, ainsi que l’utilisation sans danger et bien tolérée du candidat-médicament.

Ces données, issues de ANGEL-MS, une extension de l’étude de Phase 2, CHANGE-MS, dans la SEP récurrente-rémittente, ont été présentées lors du congrès ECTRIMS 2019 (European Committee for Treatment and Research in Multiple Sclerosis) à Stockholm en Suède.

Temelimab est un anticorps monoclonal conçu pour neutraliser une protéine d’enveloppe pathogène pHERV-W Env, codée par un membre de la famille des rétrovirus endogènes humains HERV-W. Cette protéine joue un rôle déterminant dans le développement de la SEP, et elle pourrait aussi être un facteur clé dans l’apparition et le développement du diabète de type 1 (DT1).

Les patients atteints de SEP récurrente-rémittente, ayant terminé leur participation dans l’étude CHANGE-MS, ont été inclus dans l’étude ANGEL-MS qui s’est déroulée dans 43 centres, répartis dans 12 pays. Au total, 220 patients de l’étude CHANGE-MS (95% de ceux qui ont terminé l’étude) ont été recrutés dans l’étude d’extension, au cours de laquelle 75, 68 et 77 patients ont reçu une fois par mois, respectivement, 6 mg/kg, 12 mg/kg et 18 mg/kg de temelimab sous forme de perfusion intraveineuse.

Les données montrent que, après deux ans de traitement, les patients, initialement randomisés pour recevoir temelimab (18 mg/kg) dans l’étude CHANGE-MS, ont montré dans l’étude ANGEL-MS des améliorations relatives aux marqueurs de la neurodégénérescence mesurés sur IRM, tels que le volume cérébral, le ratio de transfert de magnétisation (MTR) et les trous noirs, pendant une période totale de 96 semaines, comparé à tous les autres groupes. Pour la période de traitement cumulant l’étude CHANGE‑MS et ANGEL-MS (96 semaines au total), le taux d’atrophie du cortex cérébral chez les patients traités par 18 mg/kg pendant toute la période était réduite de 42% par rapport au groupe témoin (effet de la dose1 p=0,058), et le taux d’atrophie du thalamus était réduit de 43% (effet de la dose1 p=0,038). Temelimab a aussi eu un effet marqué sur l’intégrité de la myéline mesurée par le ratio de transfert de magnétisation (MTR), avec une augmentation des valeurs de MTR >1,5 % sur toute la période, à la fois au niveau du cortex (p<0,03 dans toutes les bandes) et de la substance blanche d’aspect normal (p<0,02 dans toutes les bandes). Il est important de noter que ces effets n’étaient pas dus à un effet inflammatoire. Ces données complètent les premiers résultats de l’étude ANGEL-MS annoncés en mars 2019 : http://www.geneuro.com/data/news/P1379-Ectrims-2019.pdf.

En ciblant les mécanismes fondamentaux de la neurodégénérescence dans la SEP, tels que la neutralisation des lésions associées à l’action de la microglie, et la restauration des capacités de remyélinisation des cellules précurseurs des oligodendrocytes (OPC), temelimab pourrait répondre au besoin médical critique non satisfait consistant à bloquer la progression de la maladie. Comme le montre l’étude, l’administration de temelimab est restée sans danger et bien tolérée pendant toute la période d’extension du traitement, ce qui permet d’envisager de nouvelles solutions thérapeutiques pour les différentes formes de SEP. Temelimab pourrait être utilisé en monothérapie chez les patients en phase progressive sans récurrence, une population de patients pour laquelle il existe peu de solutions, ainsi qu’en association avec les traitements de fond actuels ciblant l’inflammation chez les patients atteints de la forme récidivante de SEP, apportant ainsi de nouveaux bénéfices contre la progression de la maladie dans toutes ses formes.

« Nous sommes très heureux d’avoir observé que les données à long terme confirment l’effet neuroprotecteur de temelimab dans la SEP, et qu’elles démontrent qu’il pourrait améliorer significativement la vie des patients atteints de SEP en s’attaquant à la progression de la maladie », déclare Jesús Martin-Garcia, Directeur Général de GeNeuro. « Ces résultats cliniques ont confirmé les progrès récents dans la compréhension de la biologie des HERV, et ils justifient la poursuite du développement clinique de temelimab dans la sclérose en plaques. »
__________________

1 Effet de la dose analysé par régression linéaire sur tous les groupes

Source : Geneuro








MyPharma Editions

Pierre Fabre : Agnès Park nommée directrice générale adjointe en charge des RH et de l’Ethique

Publié le 15 octobre 2019
Pierre Fabre : Agnès Park nommée directrice générale adjointe en charge des RH et de l’Ethique

Le groupe Pierre Fabre vient d’annoncer la nomination d’Agnès Park au poste de directrice générale adjointe en charge des Ressources Humaines et de l’Ethique du Groupe. Elle a pris ses fonctions le 1er octobre 2019 et siège au Comité de direction du Groupe.

Onxeo reçoit une notification d’intention de délivrance d’un brevet renforçant la protection en Europe des composés issus de sa plateforme platON™

Publié le 15 octobre 2019
Onxeo reçoit une notification d'intention de délivrance d’un brevet renforçant la protection en Europe des composés issus de sa plateforme platON&#x2122;

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé avoir reçu une notification d’intention de délivrance, par l’Office européen des brevets (OEB), d’un brevet renforçant la protection en Europe des composés issus de sa plateforme platON™.

Biomédicaments : Sanofi inaugure sa première usine digitale de fabrication en continu

Publié le 15 octobre 2019
Biomédicaments : Sanofi inaugure sa première usine digitale de fabrication en continu

Sanofi célèbre aujourd’hui l’inauguration de sa nouvelle usine de fabrication digitale à Framingham dans le Massachusetts (États-Unis), première usine digitale au monde faisant appel à des technologies de production intensive et en continu de médicaments biologiques.

Crossject signe un accord de coopération en R&D avec le Département américain de la Défense

Publié le 15 octobre 2019
Crossject signe un accord de coopération en R&D avec le Département américain de la Défense

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la signature d’un accord de coopération en recherche et développement (CRADA1) avec le Département américain de la Défense.

Adocia se dote de moyens financiers supplémentaires pour accélérer sa croissance

Publié le 14 octobre 2019
Adocia se dote de moyens financiers supplémentaires pour accélérer sa croissance

Adocia, la société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans le développement de formulations innovantes de protéines et de peptides pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, annonce aujourd’hui l’obtention d’une ligne de financement complémentaire auprès d’IPF Partners pour financer sa croissance.

Theratechnologies : les résultats de l’étude de la tésamoréline pour la NAFLD publiés dans le Lancet HIV

Publié le 14 octobre 2019
Theratechnologies : les résultats de l’étude de la tésamoréline pour la NAFLD publiés dans le Lancet HIV

Theratechnologies vient d’annoncer que les résultats d’un essai clinique, récemment complété au Massachusetts General Hospital et au National Institute of Allergy and Infectious Diseases du National Institutes of Health, sur les effets de la tésamoréline sur la stéatose hépatique non-alcoolique (NAFLD) dans le VIH ont été publiés dans le Lancet HIV.

Abivax présentera les dernières données sur ABX464 dans la rectocolite hémorragique lors de la semaine UEG 2019

Publié le 11 octobre 2019
Abivax présentera les dernières données sur ABX464 dans la rectocolite hémorragique lors de la semaine UEG 2019

Abivax vient d’annoncer avoir été sélectionnée pour présenter les dernières données cliniques concernant ABX464 dans la rectocolite hémorragique à l’occasion de la semaine UEG (United European Gastroenterology, semaine de l’union de la gastroentérologie européenne), qui se tiendra du 19 au 23 octobre à Barcelone, en Espagne.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents