Edition du 23-03-2019

Genfit : évolution organisationnelle en vue d’une année 2019 charnière

Publié le mardi 25 septembre 2018

Genfit : évolution organisationnelle en vue d’une année 2019 charnièreGenfit, société biopharmaceutique focalisée sur la découverte et le développement de solutions thérapeutiques et diagnostiques visant les maladies du foie, a annoncé un certain nombre d’évolutions organisationnelles destinées à accompagner sa transformation d’une société de R&D en biotechnologies à une société biopharmaceutique intégrée.

Dean Hum, PhD, Directeur Scientifique de Genfit depuis 2000, a été nommé Directeur Général Adjoint, une nouvelle responsabilité qui s’ajoute à son périmètre d’activité actuel. Fort de 18 ans d’expérience au sein de la société, il continuera à superviser l’ensemble des activités R&D de Genfit, et apportera son soutien à Jean-François Mouney, Président Directeur Général, dans la conduite de l’équipe exécutive et managériale pour développer et implémenter la stratégie court et long terme.

Genfit annonce également que Sophie Mégnien, MD, Directrice Médicale démissionne de son rôle actuel.  L’équipe clinique en place sera désormais dirigée par Pascal Birman, MD, Directeur Médical Adjoint. Le Dr Birman, qui a rejoint Genfit il y a près d’un an, apporte près de 30 ans d’expérience en développement clinique et en management. Il a commencé sa carrière en tant que praticien, avant de se tourner vers l’industrie, où il a d’abord travaillé comme Chef de Projet International, puis Directeur de la Recherche Thérapeutique au Royaume-Uni, et comme Directeur des Opérations Cliniques Internationales pour l’Europe et l’Asie. Il a ensuite rejoint Ipsen comme Global Project Leader Endocrinologie en 2004, avant d’exercer des responsabilités diverses au cours de 13 années passées au sein du laboratoire : Directeur Médical Senior Développement Endocrinologie ; Vice Président Aires Thérapeutiques Nouvelles Opportunités ; Vice Président Programmes de Développement Clinique Global.

« Le Dr Birman va conduire la transformation du département médical et clinique pour accompagner Genfit dans cette nouvelle phase de son développement », indique la société. Dans ce contexte, deux nouveaux membres ont rejoint son équipe :

– Julie M. Dietrich, qui rejoint la société en tant que Vice Présidente des Opérations Cliniques US, après plus de 10 ans passés chez Amgen et plusieurs années chez Bristol-Myers Squibb ;

– Nadezda Mitrovic, MD, qui, en qualité de nouvelle Directrice de la Pharmacovigilance, apporte plus de 15 ans d’expérience en recherche clinique et pharmacovigilance à la Société.

Il pourra s’appuyer en outre sur les expertises de :

Christine Roussarie (PharmD), qui après une expérience significative en agence réglementaire au niveau national ainsi qu’au sein de sociétés de biotechnologies, au Royaume Uni, en Espagne et en France, rejoint la société en prenant la tête des Affaires Réglementaires ;

David Magrez qui, arrivant de Roche où il était Responsable Stratégie d’analyse des Données de Vie Réelle, est désormais Directeur de la Biométrie de Genfit et supervise notamment les activités de gestion des données issues des études précliniques et cliniques de la Société depuis quelques mois.

– Enfin, Patrice Monain mettra notamment à profit son expérience de presque 20 ans acquise en qualité de Directeur Brevets Activité Génériques chez Sanofi pour continuer à développer et renforcer la Propriété Intellectuelle de la Société.

Dans le même temps, le Comité Exécutif de Genfit accueille un nouveau membre, Pascal Prigent, qui a rejoint la Société en mai 2018 en tant que Vice Président Exécutif Marketing et Développement Commercial. Pascal, qui a piloté la stratégie commerciale pour une franchise vaccin de plusieurs millions de dollars avant de rejoindre Genfit, est en charge de la mise en place d’une équipe Marketing et Commercialisation. Cette équipe inclut des experts tels que le Dr Myriam Zylberman, qui a travaillé pendant plus de 20 ans chez Eli Lilly sur des problématiques de market access, et qui apporte aujourd’hui à Genfit une expertise clé sur la position des organismes payeurs dans le but de préparer un lancement optimal pour elafibranor une fois que l’autorisation de mise sur le marché, espérée en 2020 dans la NASH, sera obtenue. Pascal est par ailleurs nommé Directeur du bureau de Paris.

Genfit, qui poursuit ainsi sa politique de recrutement intensif dans plusieurs métiers, adapte également sa surface de locaux en conséquence, tant à Paris que sur le site de son siège français à Lille avec la construction en cours d’une extension de 1.000 m2.

Enfin, la société rappelle qu’elle s’apprête à vivre une fin d’année 2018 importante avec l’annonce des principaux résultats de l’étude de phase 2a dans la PBC, ouvrant potentiellement la voie à une étude plus large, destinée à valider le potentiel d’elafibranor comme nouvelle option thérapeutique dans cette pathologie rare. L’année 2019 s’annonce quant à elle comme une véritable année charnière, puisque les principaux résultats intermédiaires de l’étude phase 3 dans la NASH sont attendus pour la fin d’année, l’objectif étant la mise sur le marché de l’un des tous premiers médicaments dans cette pathologie qui n’a toujours pas de traitement. Des nouvelles sur le front du diagnostic sanguin dans la NASH, de la NASH pédiatrique ou encore de la fibrose hépatique sont également attendues au cours des prochains mois.

Source : GENFIT








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions