Edition du 08-12-2019

Genfit : évolution organisationnelle en vue d’une année 2019 charnière

Publié le mardi 25 septembre 2018

Genfit : évolution organisationnelle en vue d’une année 2019 charnièreGenfit, société biopharmaceutique focalisée sur la découverte et le développement de solutions thérapeutiques et diagnostiques visant les maladies du foie, a annoncé un certain nombre d’évolutions organisationnelles destinées à accompagner sa transformation d’une société de R&D en biotechnologies à une société biopharmaceutique intégrée.

Dean Hum, PhD, Directeur Scientifique de Genfit depuis 2000, a été nommé Directeur Général Adjoint, une nouvelle responsabilité qui s’ajoute à son périmètre d’activité actuel. Fort de 18 ans d’expérience au sein de la société, il continuera à superviser l’ensemble des activités R&D de Genfit, et apportera son soutien à Jean-François Mouney, Président Directeur Général, dans la conduite de l’équipe exécutive et managériale pour développer et implémenter la stratégie court et long terme.

Genfit annonce également que Sophie Mégnien, MD, Directrice Médicale démissionne de son rôle actuel.  L’équipe clinique en place sera désormais dirigée par Pascal Birman, MD, Directeur Médical Adjoint. Le Dr Birman, qui a rejoint Genfit il y a près d’un an, apporte près de 30 ans d’expérience en développement clinique et en management. Il a commencé sa carrière en tant que praticien, avant de se tourner vers l’industrie, où il a d’abord travaillé comme Chef de Projet International, puis Directeur de la Recherche Thérapeutique au Royaume-Uni, et comme Directeur des Opérations Cliniques Internationales pour l’Europe et l’Asie. Il a ensuite rejoint Ipsen comme Global Project Leader Endocrinologie en 2004, avant d’exercer des responsabilités diverses au cours de 13 années passées au sein du laboratoire : Directeur Médical Senior Développement Endocrinologie ; Vice Président Aires Thérapeutiques Nouvelles Opportunités ; Vice Président Programmes de Développement Clinique Global.

« Le Dr Birman va conduire la transformation du département médical et clinique pour accompagner Genfit dans cette nouvelle phase de son développement », indique la société. Dans ce contexte, deux nouveaux membres ont rejoint son équipe :

– Julie M. Dietrich, qui rejoint la société en tant que Vice Présidente des Opérations Cliniques US, après plus de 10 ans passés chez Amgen et plusieurs années chez Bristol-Myers Squibb ;

– Nadezda Mitrovic, MD, qui, en qualité de nouvelle Directrice de la Pharmacovigilance, apporte plus de 15 ans d’expérience en recherche clinique et pharmacovigilance à la Société.

Il pourra s’appuyer en outre sur les expertises de :

Christine Roussarie (PharmD), qui après une expérience significative en agence réglementaire au niveau national ainsi qu’au sein de sociétés de biotechnologies, au Royaume Uni, en Espagne et en France, rejoint la société en prenant la tête des Affaires Réglementaires ;

David Magrez qui, arrivant de Roche où il était Responsable Stratégie d’analyse des Données de Vie Réelle, est désormais Directeur de la Biométrie de Genfit et supervise notamment les activités de gestion des données issues des études précliniques et cliniques de la Société depuis quelques mois.

– Enfin, Patrice Monain mettra notamment à profit son expérience de presque 20 ans acquise en qualité de Directeur Brevets Activité Génériques chez Sanofi pour continuer à développer et renforcer la Propriété Intellectuelle de la Société.

Dans le même temps, le Comité Exécutif de Genfit accueille un nouveau membre, Pascal Prigent, qui a rejoint la Société en mai 2018 en tant que Vice Président Exécutif Marketing et Développement Commercial. Pascal, qui a piloté la stratégie commerciale pour une franchise vaccin de plusieurs millions de dollars avant de rejoindre Genfit, est en charge de la mise en place d’une équipe Marketing et Commercialisation. Cette équipe inclut des experts tels que le Dr Myriam Zylberman, qui a travaillé pendant plus de 20 ans chez Eli Lilly sur des problématiques de market access, et qui apporte aujourd’hui à Genfit une expertise clé sur la position des organismes payeurs dans le but de préparer un lancement optimal pour elafibranor une fois que l’autorisation de mise sur le marché, espérée en 2020 dans la NASH, sera obtenue. Pascal est par ailleurs nommé Directeur du bureau de Paris.

Genfit, qui poursuit ainsi sa politique de recrutement intensif dans plusieurs métiers, adapte également sa surface de locaux en conséquence, tant à Paris que sur le site de son siège français à Lille avec la construction en cours d’une extension de 1.000 m2.

Enfin, la société rappelle qu’elle s’apprête à vivre une fin d’année 2018 importante avec l’annonce des principaux résultats de l’étude de phase 2a dans la PBC, ouvrant potentiellement la voie à une étude plus large, destinée à valider le potentiel d’elafibranor comme nouvelle option thérapeutique dans cette pathologie rare. L’année 2019 s’annonce quant à elle comme une véritable année charnière, puisque les principaux résultats intermédiaires de l’étude phase 3 dans la NASH sont attendus pour la fin d’année, l’objectif étant la mise sur le marché de l’un des tous premiers médicaments dans cette pathologie qui n’a toujours pas de traitement. Des nouvelles sur le front du diagnostic sanguin dans la NASH, de la NASH pédiatrique ou encore de la fibrose hépatique sont également attendues au cours des prochains mois.

Source : GENFIT








MyPharma Editions

Ipsen : suspension clinique partielle pour les études IND120181 et IND135403 sur le palovarotène

Publié le 6 décembre 2019

Ipsen vient d’annoncer que, à la suite de discussions avec les autorités réglementaires américaines (FDA), une suspension clinique partielle, à effet immédiat, pour les enfants de moins de 14 ans avait été émise pour les études IND120181 et IND135403 évaluant le candidat médicament expérimental palovarotène dans le traitement chronique de la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP) et des ostéochondromes multiples (MO), respectivement.

Celyad reçoit 2,5 millions d’euros supplémentaires de financement non-dilutif

Publié le 6 décembre 2019
Celyad reçoit 2,5 millions d'euros supplémentaires de financement non-dilutif

Celyad, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé qu’elle s’est vu octroyer 2,5 millions EUR de financement non-dilutif. Ce montant comprend 2,1 millions EUR de financement non-dilutif du SPW-Recherche de la Région Wallonne, qui soutiendra le développement des candidats CAR-T de la société pour le traitement des tumeurs solides, et 0,4 millions EUR d’incitants fiscaux non remboursables de l’INAMI.

La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l’adulte

Publié le 6 décembre 2019
La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l'adulte

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils moléculaires utilisant l’intelligence artificielle pour le contrôle qualité et la sécurité des modifications du génome, a annoncé que l’Institut de génétique humaine de l’Université de Duisburg-Essen (Allemagne), a développé un nouveau test pour identifier et caractériser les patients atteints de FAME (Family Adult Myoclonic Epilepsy), grâce à sa technologie de peignage moléculaire exclusive et son support scientifique.

Evolution de la gouvernance de Deinove

Publié le 6 décembre 2019
Evolution de la gouvernance de Deinove

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé qu’Emmanuel Petiot quittera ses fonctions de directeur général à compter du 31 décembre 2019.

Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Publié le 6 décembre 2019
Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Samil Pharmaceutical pour le développement et la commercialisation en Corée du Sud de Zerviate™ (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Publié le 4 décembre 2019
Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Le groupe italien Chiesi a annoncé aujourd’hui à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25) son projet de mise sur le marché d’ici la fin de l’année 2025 d’un inhalateur-doseur pressurisé (pMDI) révolutionnaire, respectueux de l’environnement pour les patients souffrant d’asthme et de Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Publié le 4 décembre 2019
Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Baxter a annoncé la signature d’un accord en vue de l’acquisition de Seprafilm, barrière anti-adhérences et de ses accessoires associés auprès du groupe pharmaceutique Sanofi. La transaction s’élèverait à 350 millions de dollars, sous réserve des ajustements de clôture habituels, et devrait être conclue durant le premier trimestre 2020 au plus tard, une fois remplies les conditions prévues par l’accord.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents