Edition du 22-01-2021

Genfit lance un programme clinique de combinaisons thérapeutiques dans la NASH

Publié le mardi 28 mai 2019

Genfit lance un programme clinique de combinaisons thérapeutiques dans la NASHGenfit vient d’annoncer  le lancement d’un programme de combinaisons destiné à identifier de nouvelles options de traitement dans la NASH, utilisant elafibranor comme pilier des combinaisons thérapeutiques.

Elafibranor, un agoniste des récepteurs PPAR alpha/delta est le composé le plus avancé du pipeline et Genfit, et aujourd’hui la seule thérapie de Phase 3 avancée en cours d’évaluation sur le critère de « Résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose » (essai clinique RESOLVE-IT). Elafibranor pourrait donc être la première monothérapie approuvée par les autorités réglementaires pour résoudre la NASH, cause sous-jacente de progression de la maladie, menant potentiellement à une cirrhose ou un cancer. Les données de Phase 2b publiées dansGastroenterology par Ratziu, en mai 2016, ont démontré le potentiel unique d’elafibranor d’associer :

. Efficacité sur la « Résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose », le critère réglementaire de la FDA et de l’EMA ciblant les causes sous-jacentes de progression de la maladie ;

. Amélioration du profil de risque cardiométabolique (réduction du LDL et des TG, augmentation du HDL, amélioration de la sensibilité à l’insuline), élément essentiel pour les patients NASH ;

. Profil de sécurité et de tolérabilité favorable, ce qui est crucial pour un traitement pharmacologique visant une pathologie chronique et silencieuse comme la NASH.

Capitalisant sur ces résultats de Phase 2b positifs, Genfit prévoit d’élargir son pipeline avec un programme de combinaisons ambitieux, et s’apprête à débuter l’évaluation des synergies entre elafibranor et un agoniste du récepteur GLP-1 ainsi qu’entre elafibranor et un inhibiteur du SGLT2. Cet essai clinique sera une étude de preuve de concept évaluant la sécurité et la tolérabilité de deux combinaisons dans le traitement de la NASH, et mesurant certains marqueurs exploratoires d’efficacité.

L’étude exploitera également des outils de diagnostic non-invasifs, dont NIS4, le test sanguin de diagnostic innovant développé par GENFIT pour le diagnostic de la NASH et le suivi des patients. Lancée au deuxième semestre 2019, cette étude clinique novatrice sera la première dans le domaine à évaluer un composé de Phase 3 en développement dans la NASH en combinaison avec des médicaments antidiabétiques.

Design de l’étude :

. Étude visant à déterminer la sécurité et la tolérabilité d’une combinaison associant elafibranor (120mg) avec un analogue GLP1 ou un inhibiteur du SGLT2, et à mesurer des marqueurs exploratoires d’efficacité ;

. L’étude recrutera et suivra des patients chez qui l’on suspecte une NASH avec fibrose significative ou avancée, qui sera déterminée par l’utilisation de technologies non-invasives ;
.  Étude multicentrique conduite aux États-Unis sur une durée de 24 semaines.

Ce programme de combinaisons renforce le leadership de Genfit au sein de l’écosystème NASH. Cette empreinte forte est aujourd’hui caractérisée par un pipeline comprenant actuellement deux composés pharmacologiques en développement (elafibranor et nitazoxanide), et NIS4, un test innovant de diagnostic sanguin de la NASH et de la fibrose.

Dean Hum, Directeur Général Adjoint et Directeur Scientifique de Genfit, a déclaré : « La NASH est une maladie cardiométabolique multidimensionnelle qui affecte le foie, le système cardiovasculaire, et mène à un déclin systémique. Comme pour le diabète, à terme, les traitements optimaux incluront certainement plusieurs molécules ayant déjà fait la démonstration d’une efficacité et d’une bonne sécurité d’emploi en tant que monothérapie. Dans cette optique, nous pensons que combiner plusieurs mécanismes synergiques ciblant les voies métaboliques propres à la NASH sera une stratégie pertinente dans l’optimisation de la prise en charge des patients NASH. »

Dr. Stephen Harrison, Directeur Médical du Pinnacle Clinical Research, San Antonio, TX, USA, a ajouté : « La NASH et les maladies cardiométaboliques sont étroitement liées, c’est pourquoi il est particulièrement intéressant d’évaluer si certains médicaments agissant sur des voies métaboliques complémentaires peuvent apporter un effet bénéfique supplémentaire lorsqu’ils sont combinés avec elafibranor, dont le potentiel pour éliminer la NASH a déjà été démontré en Phase 2b en tant que monothérapie.»

Source : Genfit








MyPharma Editions

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents