Edition du 21-01-2019

Genkyotex : GKT831 démontre sa capacité à retarder la croissance tumorale dans plusieurs modèles précliniques

Publié le vendredi 4 août 2017

GenkyotexGenkyotex, la société biopharmaceutique qui développe des thérapies NOX, a annoncé que le GKT831, son inhibiteur des NOX1 et 4, a démontré sa capacité à cibler efficacement les fibroblastes associés au cancer (CAF) et à retarder la croissance tumorale, dans le cadre d’une étude incluant plusieurs modèles précliniques. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue scientifique Journal of the National Cancer Institute.

Le Professeur Gareth Thomas, de l’Université de Southampton, au Royaume-Uni, qui est le principal auteur de cette étude, a par ailleurs obtenu une subvention de recherche de la part de l’organisation Cancer Research UK (CRUCK), dans la catégorie « découverte de petites molécules thérapeutiques », pour lui permettre de continuer à élaborer une stratégie de développement clinique optimale pour le GKT831, en oncologie. Basée au Royaume-Uni, CRUCK est une association à but non lucratif et un acteur incontournable de la recherche sur le cancer, ainsi que de la sensibilisation de l’opinion publique à cette maladie. L’objectif du programme de recherche financé par CRUCK est de guider la conception d’un essai clinique potentiel avec GKT831, en combinaison avec des chimiothérapies et immunothérapies actuellement disponibles.

Le stroma de la tumeur se compose de matrice extracellulaire produite par les CAFs, ainsi que de cellules immunitaires et de vaisseaux sanguins. La présence de CAF est associée à une faible survie dans de nombreux types de cancers et pourrait avoir plusieurs rôles distincts dans le développement du cancer notamment en favorisant la formation de métastases, en limitant l’effet de la chimiothérapie sur les cellules cancéreuses, et en protégeant ces dernières contre le système immunitaire. En conséquence, les CAFs sont une cible thérapeutique prometteuse. Dans l’étude publiée, le Professeur Thomas et son équipe ont démontré que la survie des patients est liée à présence de CAF. Ils ont également identifié NOX4 comme un régulateur critique de l’accumulation de CAFs dans de nombreux types de cancer communs. Or, le GKT831 a empêché la formation de CAFs au sein des tumeurs, a ralenti la croissance tumorale et a également inversé le phénotype CAF dans les cellules issues des tumeurs de patients.

« Sur la base de ces résultats, nous sommes convaincus du potentiel du GKT831 en tant que traitement adjuvant efficace contre le cancer », a déclaré le Professeur Thomas. « Nous nous réjouissons de lancer un programme de recherche translationnelle visant à approfondir l’évaluation du GKT831 en oncologie. Nous concentrons dorénavant nos efforts sur l’évaluation de l’action du GKT831 sur la réponse de certains cancers communs à l’immunothérapie et à la chimiothérapie. Nous sommes reconnaissants envers CRUCK pour leur soutien à ces travaux importants ».

« Nous sommes très impressionnés par ces résultats qui suggèrent que l’action inhibitrice du GKT831 sur NOX4 pourrait cibler de manière efficace le stroma de la tumeur », déclare Philippe Wiesel, M.D., Vice-Président Exécutif et Directeur Médical de Genkyotex. « Dans une plus large mesure, l’action du GKT831 pourrait s’appliquer à de nombreux types de cancers communs ».

Genkyotex a récemment annoncé le lancement du recrutement de patients pour une étude de Phase II avec le GKT831 dans la cholangite biliaire primitive, une maladie fibrotique progressive du foie. Le traitement des premiers patients devrait débuter prochainement. Les premiers résultats provisoires de cet essai clinique de phase 2 devraient être rendus publics au premier semestre 2018, et la société prévoit d’annoncer les résultats définitifs durant le second semestre 2018.

Source : Genkyotex








MyPharma Editions

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions