Edition du 10-04-2020

genOway et Merck signent une alliance stratégique sur la technologie CRISPR/Cas9

Publié le mardi 11 décembre 2018

genOway et Merck signent une alliance stratégique sur la technologie CRISPR/Cas9 genOway et Merck ont annoncé avoir conclu une alliance stratégique dans le domaine des modèles CRISPR/Cas9 pour le marché des modèles de rongeurs, comprenant une licence exclusive mondiale et un partenariat de recherche. Les deux sociétés vont ainsi collaborer au développement de nouvelles technologies innovantes utilisant CRISPR/Cas9, technique dite des « ciseaux moléculaires » permettant de couper l’ADN à un endroit précis du génome, dans n’importe quelle cellule.

Grâce à cette licence exclusive CRISPR/Cas9 de modification génétique par intégration, genOway offrira aux sociétés biopharmaceutiques, et à la recherche académique de n’importe quel pays, des temps de développement réduits d’environ 25% ainsi que des modèles de recherche innovants que les technologies actuelles de découpage de l’ADN ne permettent pas de créer.

genOway annonce qu’il constituera également un réseau de sous-licenciés, à la fois dans les secteurs de la création et de la distribution de modèles, pour les marchés non stratégiques mais également dans les services précliniques (CROs), afin de couvrir toutes les applications potentielles de cette technologie dans tous les pays d’Amérique du Nord, d’Asie et d’Europe.

Les deux sociétés ont identifié des domaines de recherche où elles peuvent combiner avec succès leurs technologies et leurs expertises respectives pour développer et valider de nouvelles technologies, produits et solutions liés à CRISPR/Cas9. Cette collaboration de recherche pourrait déboucher sur le développement et la commercialisation de nouvelles offres.

Les détails financiers de cet accord n’ont pas été communiqués.

« Nous nous sommes engagés à rendre notre technologie CRISPR/Cas9 brevetée largement disponible pour le plus grand bénéfice de la plupart des acteurs du secteur », a commenté Udit Batra, membre du comité exécutif de Merck et Directeur de la division Life Science. « Avec genOway, nous allons proposer rapidement les meilleurs modèles de recherche rongeurs aux industries pharmaceutiques et biotechnologiques ainsi qu’aux laboratoires universitaires. Ils pourront ainsi accélérer leurs recherches, raccourcir les délais de développement des médicaments et traiter plus rapidement et avec des moyens plus ciblés, les maladies jusque-là incurables. Nous continuerons de jouer un rôle actif en veillant à ce que les scientifiques aient accès aux dernières technologies CRISPR/Cas9 de manière responsable et éthique. »

« Cette alliance, associant recherche et commerce, nous permettra de fournir à la communauté scientifique des modèles plus pertinents sur le plan physiologique ainsi que les droits de propriété intellectuelle nécessaires. Tout ceci nous permettra à terme d’accélérer la livraison de meilleurs médicaments aux patients. », a déclaré Alexandre Fraichard, Directeur général de genOway.

« Le développement de nouveaux médicaments nécessite à la fois des modèles de recherche innovants, imitant avec précision la physiologie humaine, mais également des droits de propriété intellectuelle solides pour garantir les investissements importants engagés. Seule cette alliance proposera les deux. Cette coopération unique nous permettra de renforcer et de développer nos collaborations commerciales à long terme avec l’ensemble des centres de recherche du secteur », a expliqué Kader Thiam, Vice-Président Technologies Transgéniques chez genOway.

En 2017, la demande de brevet portant sur l’édition de génome eucaryote par la technologie CRISPR/Cas9 a été officiellement accordée à Merck par l’Office Européen des Brevets. La société a également reçu les autorisations pour l’utilisation de la technologie CRISPR/Cas9 en Australie, au Canada, en Chine, en Israël, à Singapour et en Corée du Sud. D’autres demandes sont actuellement en cours pour les autres pays.

La technologie CRISPR/Cas9 est une compétence clé pour Merck, qui a su développer son savoir-faire depuis 14 ans en matière de modification du génome, de la découverte à la fabrication. Merck reconnaît que la modification génétique a permis des avancées majeures dans les domaines de la recherche biologique et de la médecine. Dans le même temps, le potentiel croissant des technologies de modification du génome a conduit à des préoccupations scientifiques, juridiques et sociétales. En tant qu’utilisateur et fournisseur de technologies de modification génétique, Merck soutient la recherche dans le respect des normes éthiques et juridiques. Merck a également mis en place un groupe consultatif sur la bioéthique chargé d’orienter la recherche dans laquelle ses entreprises sont impliquées, y compris la recherche ou l’utilisation de technologies modifiant le génome, et a défini une position opérationnelle claire tenant compte des aspects scientifiques et sociétaux, pour éclairer les approches thérapeutiques prometteuses pouvant être utilisées dans la recherche et ses applications.

Source : genOway / Merck








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Publié le 10 avril 2020
COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Sanofi vient d’annoncer son engagement à fournir 100 millions de doses de Plaquenil® (hydroxychloroquine) à près de 50 pays dans le monde et a d’ores et déjà commencé à distribuer ce médicament aux autorités qui en ont fait la demande. Le groupe pharmaceutique français indique avoir déjà augmenté sa capacité de production de 50% et prévoit de la renforcer encore dans les prochains mois.

Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d’Idron

Publié le 9 avril 2020
Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d'Idron

A l’issue d’un processus de recherche de partenaire visant à assurer le meilleur développement de son site de production pharmaceutique situé à Idron, en périphérie de Pau, le groupe Pierre Fabre annonce l’entrée en négociations exclusives avec le groupe Fareva, acteur mondial de la sous-traitance industrielle pharmaceutique et cosmétique.

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents