Edition du 20-04-2018

Gilenya® : l’EMA lance une réévaluation du rapport bénéfices/risques

Publié le vendredi 20 janvier 2012

Suite au signalement d’événements cardio-vasculaires et de décès encore inexpliqués, l’agence européenne du médicament (EMA) a débuté une réévaluation du rapport bénéfices / risques du Gilenya® (fingolimod) du  laboratoire pharmaceutique Novartis, indiqué en monothérapie dans le traitement de la sclérose en plaques rémittente récurrente, sévère et d’évolution rapide.

Cette réévaluation a été initiée après la notification d’événements cardio-vasculaires chez des patients traités par Gilenya® et en particulier le décès d’une patiente aux Etats-Unis dans les 24 heures après la première administration. Six autres cas de décès inexpliqués ont par ailleurs été notifiés dont trois cas de décès par mort subite. De plus, trois autres décès en lien avec un infarctus du myocarde et un décès en lien avec un trouble du rythme cardiaque ont été signalés.

« A ce jour, le lien entre la survenue de ces décès et la prise de Gilenya® n’est pas établi », indique de son côté l’Afssaps dans un communiqué. « Le risque de bradycardie associé au traitement par GILENYA® , en particulier dans les heures suivant la première administration, a été identifié dans les essais cliniques ayant conduit à l’autorisation de mise sur le marché. Le résumé des caractéristiques du produit prévoit une première administration en établissement de santé avec une surveillance clinique du patient pendant 6 heures », indique l’agence du médicament.

A titre de précaution, en raison des incertitudes qui pèsent sur les causes des décès survenus sous GILENYA®, et dans l’attente des résultats de l’évaluation européenne, l’Afssaps recommande, de façon immédiate :

– De pratiquer un électrocardiogramme avant la première administration
– De respecter strictement l’administration en établissement de santé pour la première dose et de surveiller le patient pendant 24 heures
– De pratiquer un monitoring cardio-vasculaire durant les 24 premières heures avec un enregistrement continu de l’électrocardiogramme et une surveillance de la tension artérielle (par une méthode non invasive ou une prise de tension artérielle toutes les heures).
– De poursuivre la période d’observation au-delà de 24 heures en cas de trouble cardiaque significatif, jusqu’à complète résolution, en particulier en cas de :

– persistance à la fin de la période d’observation d’une bradycardie à moins de 40 battements/minutes ou d’une diminution du rythme cardiaque de 20 battements par minute par rapport au rythme de base ou d’un bloc auriculo-ventriculaire du second degré de type Mobitz I.

– apparition pendant la période d’observation d’une bradycardie symptomatique ou la survenue d’un bloc auriculo-ventriculaire du second degré de type Mobitz II ou de degré III.

D’alerter les patients sur la nécessité de consulter immédiatement en cas de survenue de symptômes pouvant faire évoquer un problème cardiaque (douleur thoracique, malaise…)

L’Afssaps précise que ses recommandations vont au-delà de celles préconisées par l’EMA quant à la durée de la surveillance (surveillance par monitoring pour une durée de 6 heures). Elles sont prises par l’Afssaps du fait de l’arrivée récente sur le marché du médicament (commercialisé en France depuis le 16 décembre 2011 par les laboratoires Novartis) et afin de s’assurer d’une première administration en toute sécurité pour le patient. « Elles sont susceptibles d’évoluer au fur et à mesure de la réévaluation du rapport bénéfices/risques du produit », précise enfin l’Afssaps.

Source: Afssaps








MyPharma Editions

P&G acquiert l’activité santé grand public de Merck KGaA pour 3,4 milliards d’euros

Publié le 19 avril 2018
P&G acquiert l'activité santé grand public de Merck KGaA pour 3,4 milliards d'euros

Le géant américain Procter & Gamble a annoncé jeudi la signature d’un accord d’acquisition de l’activité Consumer Health du groupe pharmaceutique allemand Merck KGaA pour un montant d’environ 3,4 milliards d’euros.

Leem : un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail pour les entreprises de moins de 50 salariés

Publié le 19 avril 2018
Leem : un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail pour les entreprises de moins de 50 salariés

Le 5 avril dernier, le Leem a signé avec la CFDT, la CFTC, l’UNSA et la CFE-CGC un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail, dans les entreprises de moins de 50 salariés.

Yves L’Epine désigné à la présidence du G5 Santé

Publié le 19 avril 2018
Yves L’Epine désigné à la présidence du G5 Santé

Le G5 Santé a annoncé la désignation d’Yves L’Epine, Directeur Général du groupe Guerbet, à la présidence de l’association. Comme annoncé par le think tank le 29 mars dernier, Marc de Garidel, Président du G5 Santé depuis 2011, a souhaité cesser toute responsabilité au sein de l’association.

Hémophilie : Bayer propose trois nouvelles applications pour faciliter la prise en charge

Publié le 19 avril 2018
Hémophilie : Bayer propose trois nouvelles applications pour faciliter la prise en charge

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Hémophilie 2018, Bayer rappelle son engagement aux côtés des hémophiles dans le monde en mettant l’accent sur l’innovation digitale en proposant trois nouvelles applications : Hemofit, Hemofile et Hemophilia Joint Visualizer qui facilitent la prise en charge de l’hémophilie.

Oncologie : 14 jeunes start-ups défendront leur candidature pour le programme d’accompagnement d’AstraZeneca France

Publié le 19 avril 2018
Oncologie : 14 jeunes start-ups défendront leur candidature pour le programme d’accompagnement d'AstraZeneca France

AstraZeneca France a lancé le 25 novembre 2017 un programme d’accompagnement personnalisé pour les start-ups françaises dans le domaine de l’oncologie. L’objectif de ce programme, sur appel à candidatures, est à terme d’accompagner durant 3 ans 9 start-ups dans trois thématiques : le data management, l’innovation thérapeutique, et le parcours patients. 23 start-ups ont répondu à l’appel à candidatures, qui a clôturé le 15 février.

Santé connectée : Bpifrance et la Cnam partenaires pour identifier les start-ups françaises innovantes

Publié le 18 avril 2018
Santé connectée : Bpifrance et la Cnam partenaires pour identifier les start-ups françaises innovantes

Lancé fin 2017 par Bpifrance pour investir en phase d’amorçage dans des start-ups de la Santé connectée, le fonds Patient Autonome, est doté de 50 millions d’euros. Bpifrance noue aujourd’hui un partenariat structurant avec la Caisse nationale de l’Assurance Maladie (Cnam) afin d’identifier les start-ups françaises développant des solutions et produits innovants répondant aux enjeux de santé de la population française.

GamaMabs Pharma présente deux posters portant sur son programme AMHR2 à l’AACR 2018

Publié le 18 avril 2018
GamaMabs Pharma présente deux posters portant sur son programme AMHR2 à l'AACR 2018

GamaMabs Pharma, une société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques optimisés ciblant AMHR2 pour le traitement du cancer, a annoncé la présentation de deux posters portant sur son programme AMHR2 lors du congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR) qui se tiendra du 14 au 18 avril à Chicago (Etats-Unis).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions