Edition du 27-05-2020

Innate Pharma : résultats de phase II de monalizumab avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou

Publié le lundi 22 octobre 2018

Innate Pharma : résultats de phase II de monalizumab avec cetuximab dans les cancers de la tête et du couInnate Pharma a présenté au congrès de l’ESMO 2018 des données mises à jour de l’essai de Phase II évaluant la tolérance et l’efficacité de la combinaison de monalizumab avec cetuximab (anti-EGFR) chez des patients prétraités présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute et/ou métastatique.

Les données ont été présentées au congrès de l’ESMO 2018 à Munich (Allemagne), par le Professeur Jérôme Fayette, Cancérologue au Centre Léon Bérard de Lyon (France). Monalizumab est un anticorps inhibiteur de point de contrôle immunitaire « first-in-class », ciblant les récepteurs inhibiteurs NKG2A exprimés sur les lymphocytes cytotoxiques NK et T CD8 infiltrés dans la tumeur.

« Ces résultats confirment l’activité clinique émergente rapportée à l’AACR plus tôt cette année, » commente Pierre Dodion, Directeur Médical d’Innate Pharma. « Sur la base de ce succès, nous avançons notre programme clinique et explorons les bénéfices potentiels de cette combinaison innovante et différenciée chez les patients ayant reçu à la fois une chimiothérapie à base de sels de platine et des traitements anti-PD-1/L1. Ces patients représentent à ce jour une population en fort besoin médical. »

Au 31 août 2018, 40 patients présentant un cancer de la tête et du cou en rechute et/ou métastatique étaient évaluables pour la tolérance et l’efficacité. La plus haute dose de monalizumab choisie à l’issue de l’escalade de dose (10 mg/kg toutes les deux semaines) a été administrée en combinaison avec la dose et le schéma approuvés de cetuximab dans l’extension de cohorte de l’essai. Tous les patients recrutés ont été prétraités avec un régime à base de sels de platine.

Dans l’étude évaluant la combinaison de monalizumab avec cetuximab, le taux de réponse globale était de 27,5% (selon les critères RECIST) dont une réponse complète confirmée (2,5%) et dix réponses partielles (25%). Le taux de contrôle de la maladie à 24 semaines était de 35%. Les médianes de survie sans progression et de survie globale ont respectivement atteint 5,0 et 10,3 mois. De plus, il y a eu 3 (18%) répondants parmi les 17 patients ayant précédemment reçu un traitement anti-PD-1/L1.

« Ces données montrent un taux et une durabilité de réponse d’un grand intérêt à travers la totalité des patients. Les résultats cliniques sont soutenus par un ensemble de données précliniques qui a démontré la synergie entre les deux composés de cette combinaison non basée sur des anticorps anti-PD-1/L1, » commente le Professeur Jérôme Fayette, Investigateur de l’étude. « Les traitements anti-PD-1/L1 actuellement approuvés ont montré un taux de réponse global de 13 à 16% chez les patients présentant un cancer de la tête et du cou en deuxième ligne de traitement. Près de la moitié des patients de l’étude ont précédemment été traités avec une immunothérapie, et obtenir des réponses dans cette sous-population pour qui il n’existe pas d’option de traitement est très intéressant. Dans l’environnement thérapeutique actuel, il y a énormément de potentiel pour explorer d’autres possibilités de traitement qui pourrait proposer des alternatives, notamment aux patients qui ne répondent pas aux traitements anti-PD-1/L1. »

Parmi les 40 patients recrutés dans l’extension de cohorte, les données de tolérance étaient cohérente avec les données précédemment présentées aux congrès de l’AACR 2017 et 2018. Aucune toxicité supplémentaire n’a été observée par rapport à monalizumab ou cetuximab en monothérapie. La majorité des effets indésirables étaient de grade 1-2, rapidement réversibles ou facilement gérables. Il n’y a pas eu de réaction post injection ni de décès lié au traitement. Les effets indésirables les plus fréquents (troubles cutanés) décrits avec cetuximab n’ont pas été amplifiés par la combinaison avec monalizumab.

Le poster est disponible sur le site internet d’Innate Pharma, dans la section monalizumab.

Source : Innate Pharma








MyPharma Editions

Tollys lève 2,3 millions d’euros lors d’une série A

Publié le 27 mai 2020
Tollys lève 2,3 millions d’euros lors d’une série A

Tollys, qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), vient d’annoncer un tour de financement de série A de 2,3 millions d’euros. Cette levée de fonds porte à 6,4 millions d’euros le montant total obtenu par la société depuis sa création en 2015.

4P-Pharma : Patrice Denèfle recruté en tant que Directeur Scientifique

Publié le 27 mai 2020
4P-Pharma : Patrice Denèfle recruté en tant que Directeur Scientifique

4P-Pharma, une société de biotechnologie spécialisée dans la sélection et le développement de molécules thérapeutiques, vient d’annoncer le recrutement de Patrice Denèfle, PhD, HDR, Pr. Adjoint, en tant que Directeur Scientifique.

Signia Therapeutics obtient un financement européen pour accélérer le développement de sa plateforme Signatura

Publié le 27 mai 2020
Signia Therapeutics obtient un financement européen pour accélérer le développement de sa plateforme Signatura

Signia Therapeutics a annoncé aujourd’hui l’obtention d’une subvention d’un montant de 2,38M€ de la Commission Européenne dans le cadre de l’appel à projets « EIC Accelerator Phase 2 » (Instrument SME), pour le développement de sa plateforme SIGNATURA® dédiée au repositionnement de médicaments.

Candidat vaccin MV-SARS-CoV-2 : un nouveau partenariat entre l’Institut Pasteur, la CEPI, Thémis et MSD

Publié le 26 mai 2020
Candidat vaccin MV-SARS-CoV-2 : un nouveau partenariat entre l’Institut Pasteur, la CEPI, Thémis et MSD

L’Institut Pasteur annonce des avancées récentes en matière de développement d’un de ses candidats vaccin, le MV-SARS-CoV-2, utilisant le vecteur rougeole, dans le cadre d’un partenariat renouvelé avec la CEPI et les entreprises Thémis et MSD.

Accure Therapeutics réalise une série A de 7,6 M€ pour son lancement

Publié le 26 mai 2020
Accure Therapeutics réalise une série A de 7,6 M€ pour son lancement

Accure Therapeutics, un nouvel acteur de la R&D pharmaceutique dans le domaine du système nerveux central (SNC), a annoncé  sa création ainsi qu’un tour de table de série A de 7,6 millions d’euros. Le tour de financement a été piloté par Alta Life Sciences et soutenu par le Centre pour le développement technologique et industriel […]

Advicenne se met en ordre de marche pour accélérer sa croissance

Publié le 26 mai 2020
Advicenne se met en ordre de marche pour accélérer sa croissance

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants en néphrologie, a fait un point sur ses activités en cours et sa gestion de la crise Covid-19 à l’occasion de son assemblée générale mixte du 26 mai 2020, tenue à huis clos dans le contexte de l’épidémie de coronavirus (Covid-19).

Novasep et Lysogene collaborent pour développer et produire un produit de thérapie génique dans le traitement de la gangliosidose à GM1

Publié le 26 mai 2020
Novasep et Lysogene collaborent pour développer et produire un produit de thérapie génique dans le traitement de la gangliosidose à GM1

Novasep, fournisseur de premier plan de services et de technologies pour l’industrie des sciences de la vie, et Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), ont annoncé la signature d’un contrat pour le développement et la fabrication de LYS-GM101, un […]

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents