Edition du 30-11-2022

Immuno-oncologie : Bristol-Myers Squibb et Nektar Therapeutics signent un accord de collaboration global

Publié le jeudi 1 mars 2018

Immuno-oncologique : Bristol-Myers Squibb et Nektar Therapeutics signent un accord de collaboration globalLes sociétés américaines Bristol-Myers Squibb et Nektar Therapeutics ont annoncé mi-février la mise en place d’un plan de développement stratégique global et d’une collaboration commerciale concernant le NKTR-214, programme immuno-oncologique phare de Nektar.

Dans le cadre de cette collaboration, le NKTR-214 sera développé et commercialisé conjointement par les deux entreprises, en association avec le Nivolumab et le Nivolumab plus Ipilimumab de Bristol-Myers Squibb dans plus de 20 indications sur 9 tumeurs, ainsi que des associations potentielles avec d’autres agents anticancéreux de l’une ou l’autre des entreprises et/ou de tiers.

NKTR-214, un agoniste biaisé-CD122, est un traitement immuno-stimulant expérimental destiné à augmenter de manière sélective les cellules anticancéreuses T et les cellules dites « tueuses naturelles » (natural killers, ou NK) directement dans le microenvironnement tumoral et augmenter l’expression PD-1 chez ces cellules immunitaires.

Bristol-Myers Squibb et Nektar ont convenu de mettre en place un plan de développement clinique commun afin d’évaluer le NKTR-214 avec Nivolumab, ainsi que Nivolumab plus Ipilimumab portant sur des essais visant l’obtention de l’AMM dans plus de 20 indications sur 9 tumeurs, y compris le mélanome, le carcinome à cellules rénales, le cancer bronchique non à petites cellules, le cancer de la vessie, et le cancer du sein triple négatif. Le démarrage des études pivots sur le carcinome à cellules rénales et le mélanome est attendu en milieu d’année 2018.

Termes de la transaction

Selon les termes de l’accord, Bristol-Myers Squibb versera initialement 1 milliard de dollars à Nektar en numéraire et investira 850 millions de dollars en actions (8.284.600 actions ordinaires de Nektar à un prix de 102,6 dollars chacune). Bristol-Myers Squibb a accepté certaines dispositions de blocage, statu quo, et de vote concernant son actionnariat pour une période de 5 ans sous réserve de certaines exceptions spécifiques.

Nektar pourrait se voir verser 1,78 milliard de dollars supplémentaires une fois certains objectifs atteints, dont 1,43 milliard de dollars en objectifs de développements et réglementaires, et le reste en objectifs commerciaux. Nektar enregistrera le chiffre d’affaires pour les ventes mondiales du NKTR-214 et les deux entreprises se partageront les bénéfices mondiaux du NKTR-214, avec 65% pour Nektar, et 35% pour Bristol-Myers Squibb. Bristol-Myers Squibb conservera 100% des revenus sur ses propres produits pharmaceutiques. Les deux parties partageront également les coûts de développement sur la base de leur participation aux médicaments inclus dans les essais. Concernant les essais dans le plan de développement clinique commun qui contiennent NKTR-214 avec Nivolumab uniquement, les deux parties partageront les coûts de développement, avec 67,5% pour Bristol-Myers Squibb et 32,5% pour Nektar. Concernant les essais dans le plan de développement clinique commun qui contiennent NKTR-214 avec Nivolumab plus Ipilimumab, les deux parties partageront les coûts de développement, avec 78% pour Bristol-Myers Squibb et 22% pour Nektar.

Bristol-Myers Squibb et Nektar ont tous deux convenu de ne pas commencer le développement de substances avec des modes d’action qui se chevauchent pour les mêmes indications que celles incluses dans le plan de développement clinique commun pour une période spécifique. Les deux parties sont par ailleurs libres de développer NKTR-214 avec leurs propres actifs de développement et/ou tout autre composé de tiers. Les deux parties ont convenu d’initier des essais visant l’AMM dans le cadre du plan de développement clinique commun dans les 14 mois suivant la date d’entrée en vigueur de l’accord, sous réserve de retards admissibles.

Les deux parties commercialiseront NKTR-214 conjointement à l’échelle mondiale. Bristol-Myers Squibb gèrera les activités commerciales mondiales pour les associations entre NKTR-214 et les médicaments Bristol-Myers Squibb, et Nektar commercialisera ces associations conjointement aux Etats-Unis, dans les principaux marchés Européens, et au Japon. Nektar gèrera les activités commerciales mondiales pour les associations entre NKTR-214 et d’autres médicaments Nektar et/ou d’autres médicaments de tiers.

Pour Bristol-Myers Squibb, ces transactions seraient dilutives en 2018 et 2019 par rapport au bénéfice par action non GAAP à hauteur de 0,02 dollar et 0,10 dollar respectivement. Nektar et Bristol-Myers Squibb prévoient à l’heure actuelle de finaliser cette transaction au second trimestre 2018, sous réserve de la clôture ou prescription de périodes d’attente applicables en vertu des lois antitrust américaines, ainsi que de toute autre condition de clôture applicable de manière habituelle et courante.

Nektar et Bristol-Myers Squibb ont lancé leur collaboration clinique en septembre 2016 afin d’évaluer si l’association Nivolumab plus NKTR-214 peut potentiellement fournir une efficacité et une tolérance accrue et durable, supérieure aux traitements de référence actuels. L’étude clinique PIVOT Phase 1/2 est en cours et concerne 350 patients atteints de mélanomes, cancers du rein, cancers bronchiques non à petites cellules, cancers de la vessie, et cancers du sein triple négatif.

Source : Bristol-Myers Squibb








MyPharma Editions

Sanofi : des résultats positifs de phase II/III confirment le potentiel de l’acoziborole dans le traitement de la maladie du sommeil

Publié le 30 novembre 2022
Sanofi : des résultats positifs de phase II/III confirment le potentiel de l’acoziborole dans le traitement de la maladie du sommeil

Dans un article publié dans la revue médicale The Lancet Infectious Diseases, la Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) et Sanofi rapportent avoir observé des taux de succès thérapeutique allant jusqu’à 95 % dans le cadre d’une étude de phase II/III portant sur la sécurité et l’efficacité d’une dose unique d’acoziborole, un médicament expérimental qui pourrait transformer le traitement de la maladie du sommeil. Cet essai clinique a été mené par la DNDi et ses partenaires en République démocratique du Congo (RDC) et en Guinée.

Découverte de médicaments : Qubit Pharmaceuticals crée avec NVIDIA « la plateforme de calcul la plus puissante au monde »

Publié le 30 novembre 2022

Qubit Pharmaceuticals, société deeptech spécialisée dans la simulation et la modélisation moléculaire grâce à l’utilisation de la physique quantique, a annoncé la création d’une plateforme visant à accélérer la découverte de médicaments par calcul hybride, classique et quantique sur le NVIDIA Quantum Optimized Device Architecture (QODA). Qubit Pharmaceuticals exploite l’un des supers ordinateurs GPU les plus puissants en France dédié à la recherche médicale avec pour objectif de construire un portefeuille de candidats médicaments dans les domaines de l’oncologie, des maladies inflammatoires et des antiviraux.

Sensorion : désignation de médicament orphelin de la FDA pour OTOF-GT pour le traitement de la perte auditive liée au gène de l’otoferline

Publié le 30 novembre 2022
Sensorion : désignation de médicament orphelin de la FDA pour OTOF-GT pour le traitement de la perte auditive liée au gène de l’otoferline

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, annonce que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation médicament orphelin (ODD) au programme le plus avancé de thérapie génique de la Société, OTOF-GT, une thérapie génique pour le traitement de la perte auditive liée au gène de l’otoferline.

Pherecydes Pharma : recommandation positive du DSMB pour la poursuite de son étude clinique de phase II PhagoDAIR

Publié le 30 novembre 2022
Pherecydes Pharma : recommandation positive du DSMB pour la poursuite de son étude clinique de phase II PhagoDAIR

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes aux antibiotiques et/ou compliquées, a annoncé que la société a reçu une recommandation unanime du Data Safety Monitoring Board (DSMB), pour la poursuite sans modification de l’étude clinique de phase II PhagoDAIR dans les infections ostéoarticulaires sur prothèses causées par le Staphylococcus aureus (S. aureus).

EverImmune : le Pr Laurence Zitvogel nommé à la présidence de son conseil scientifique

Publié le 29 novembre 2022
EverImmune : le Pr Laurence Zitvogel nommé à la présidence de son conseil scientifique

EverImmune, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de produits biothérapeutiques vivants comme adjuvants à l’immunothérapie du cancer, a annoncé la mise en place de son conseil scientifique, présidé par le Pr Laurence Zitvogel, co-fondatrice de la société et directrice de recherche en immuno-oncologie à l’Institut Gustave Roussy.

Genomic Vision : son application de pointe TeloSizer® mise au service de la recherche sur le cancer

Publié le 29 novembre 2022
Genomic Vision : son application de pointe TeloSizer® mise au service de la recherche sur le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie cotée sur Euronext qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé une collaboration avec le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), organisme public de recherche, afin de lancer un programme de recherche d’une durée de quatre ans avec le Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille (CRCM) pour le développement de tests compagnons utilisant l’application TeloSizer® de Genomic Vision.

Inventiva : un nouveau brevet élargissant la protection de la propriété intellectuelle de lanifibranor aux États-Unis

Publié le 29 novembre 2022
Inventiva : un nouveau brevet élargissant la protection de la propriété intellectuelle de lanifibranor aux États-Unis

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de patients atteints de stéatohépatite non alcoolique (NASH) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé aujourd’hui que le United States Patent and Trademark Office (USPTO) a délivré un brevet (U.S. Patent No. 11,504,380) qui protège l’utilisation de lanifibranor pour le traitement de patients cirrhotiques dont la maladie risque de progresser du stade compensé au stade décompensé. Ce brevet expirera le 8 novembre 2039.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents