Edition du 15-10-2018

Immuno-oncologie : Bristol-Myers Squibb et Nektar Therapeutics signent un accord de collaboration global

Publié le jeudi 1 mars 2018

Immuno-oncologique : Bristol-Myers Squibb et Nektar Therapeutics signent un accord de collaboration globalLes sociétés américaines Bristol-Myers Squibb et Nektar Therapeutics ont annoncé mi-février la mise en place d’un plan de développement stratégique global et d’une collaboration commerciale concernant le NKTR-214, programme immuno-oncologique phare de Nektar.

Dans le cadre de cette collaboration, le NKTR-214 sera développé et commercialisé conjointement par les deux entreprises, en association avec le Nivolumab et le Nivolumab plus Ipilimumab de Bristol-Myers Squibb dans plus de 20 indications sur 9 tumeurs, ainsi que des associations potentielles avec d’autres agents anticancéreux de l’une ou l’autre des entreprises et/ou de tiers.

NKTR-214, un agoniste biaisé-CD122, est un traitement immuno-stimulant expérimental destiné à augmenter de manière sélective les cellules anticancéreuses T et les cellules dites « tueuses naturelles » (natural killers, ou NK) directement dans le microenvironnement tumoral et augmenter l’expression PD-1 chez ces cellules immunitaires.

Bristol-Myers Squibb et Nektar ont convenu de mettre en place un plan de développement clinique commun afin d’évaluer le NKTR-214 avec Nivolumab, ainsi que Nivolumab plus Ipilimumab portant sur des essais visant l’obtention de l’AMM dans plus de 20 indications sur 9 tumeurs, y compris le mélanome, le carcinome à cellules rénales, le cancer bronchique non à petites cellules, le cancer de la vessie, et le cancer du sein triple négatif. Le démarrage des études pivots sur le carcinome à cellules rénales et le mélanome est attendu en milieu d’année 2018.

Termes de la transaction

Selon les termes de l’accord, Bristol-Myers Squibb versera initialement 1 milliard de dollars à Nektar en numéraire et investira 850 millions de dollars en actions (8.284.600 actions ordinaires de Nektar à un prix de 102,6 dollars chacune). Bristol-Myers Squibb a accepté certaines dispositions de blocage, statu quo, et de vote concernant son actionnariat pour une période de 5 ans sous réserve de certaines exceptions spécifiques.

Nektar pourrait se voir verser 1,78 milliard de dollars supplémentaires une fois certains objectifs atteints, dont 1,43 milliard de dollars en objectifs de développements et réglementaires, et le reste en objectifs commerciaux. Nektar enregistrera le chiffre d’affaires pour les ventes mondiales du NKTR-214 et les deux entreprises se partageront les bénéfices mondiaux du NKTR-214, avec 65% pour Nektar, et 35% pour Bristol-Myers Squibb. Bristol-Myers Squibb conservera 100% des revenus sur ses propres produits pharmaceutiques. Les deux parties partageront également les coûts de développement sur la base de leur participation aux médicaments inclus dans les essais. Concernant les essais dans le plan de développement clinique commun qui contiennent NKTR-214 avec Nivolumab uniquement, les deux parties partageront les coûts de développement, avec 67,5% pour Bristol-Myers Squibb et 32,5% pour Nektar. Concernant les essais dans le plan de développement clinique commun qui contiennent NKTR-214 avec Nivolumab plus Ipilimumab, les deux parties partageront les coûts de développement, avec 78% pour Bristol-Myers Squibb et 22% pour Nektar.

Bristol-Myers Squibb et Nektar ont tous deux convenu de ne pas commencer le développement de substances avec des modes d’action qui se chevauchent pour les mêmes indications que celles incluses dans le plan de développement clinique commun pour une période spécifique. Les deux parties sont par ailleurs libres de développer NKTR-214 avec leurs propres actifs de développement et/ou tout autre composé de tiers. Les deux parties ont convenu d’initier des essais visant l’AMM dans le cadre du plan de développement clinique commun dans les 14 mois suivant la date d’entrée en vigueur de l’accord, sous réserve de retards admissibles.

Les deux parties commercialiseront NKTR-214 conjointement à l’échelle mondiale. Bristol-Myers Squibb gèrera les activités commerciales mondiales pour les associations entre NKTR-214 et les médicaments Bristol-Myers Squibb, et Nektar commercialisera ces associations conjointement aux Etats-Unis, dans les principaux marchés Européens, et au Japon. Nektar gèrera les activités commerciales mondiales pour les associations entre NKTR-214 et d’autres médicaments Nektar et/ou d’autres médicaments de tiers.

Pour Bristol-Myers Squibb, ces transactions seraient dilutives en 2018 et 2019 par rapport au bénéfice par action non GAAP à hauteur de 0,02 dollar et 0,10 dollar respectivement. Nektar et Bristol-Myers Squibb prévoient à l’heure actuelle de finaliser cette transaction au second trimestre 2018, sous réserve de la clôture ou prescription de périodes d’attente applicables en vertu des lois antitrust américaines, ainsi que de toute autre condition de clôture applicable de manière habituelle et courante.

Nektar et Bristol-Myers Squibb ont lancé leur collaboration clinique en septembre 2016 afin d’évaluer si l’association Nivolumab plus NKTR-214 peut potentiellement fournir une efficacité et une tolérance accrue et durable, supérieure aux traitements de référence actuels. L’étude clinique PIVOT Phase 1/2 est en cours et concerne 350 patients atteints de mélanomes, cancers du rein, cancers bronchiques non à petites cellules, cancers de la vessie, et cancers du sein triple négatif.

Source : Bristol-Myers Squibb








MyPharma Editions

LNC Therapeutics acquiert les droits d’exploitation exclusifs sur le brevet Christensenella, de l’université de Cornell

Publié le 15 octobre 2018
LNC Therapeutics acquiert les droits d'exploitation exclusifs sur le brevet Christensenella, de l'université de Cornell

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments basés sur le fonctionnement du microbiome intestinal, a annoncé avoir conclu avec l’université de Cornell (Ithaca, NY, USA) un accord de license exclusif pour l’acquisition des droits d’exploitation sur sa famille de brevets Christensenella.

Agnès Buzyn annonce la création d’un « Health Data Hub »

Publié le 15 octobre 2018
Agnès Buzyn annonce la création d’un « Health Data Hub »

À la suite de la remise du rapport Villani, le Président de la république avait annoncé que la santé serait un des secteurs prioritaires pour le développement de l’intelligence artificielle. Le 16 mai dernier, Agnès Buzyn avait lancé une mission de préfiguration afin de créer un « Health Data Hub » et d’élargir le système national de données de santé.

Genkyotex : des données d’efficacité du GKT831 présentées lors du Liver Meeting® de l’AASLD 2018

Publié le 15 octobre 2018
Genkyotex : des données d’efficacité du GKT831 présentées lors du Liver Meeting® de l’AASLD 2018

Genkyotex, société biopharmaceutique et leader des thérapies NOX, a annoncé qu’un abstract sur des données précliniques démontrant que le GKT831, le produit candidat phare de la société, a fait régresser la fibrose dans un modèle de souris déficientes en MDR2, sera présenté lors du congrès annuel de l’AASLD (American Association for the Study of Liver Diseases) (le « Liver Meeting® »), qui se tiendra à San Francisco du 9 au 13 novembre 2018.

Chugai lance un anime de sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde

Publié le 15 octobre 2018
Chugai lance un anime de sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde

Chugai, la filiale japonaise du groupe pharmaceutique Roche, a annoncé la sortie d’un anime de sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde doublé en anglais et sous-titré en chinois, coréen, français et espagnol, célébrant la Journée mondiale de l’arthrite le 12 octobre.

Leem : Michael Danon (Groupe Pierre Fabre) entre au Conseil d’administration

Publié le 11 octobre 2018
Leem : Michael Danon (Groupe Pierre Fabre) entre au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a procédé, le 9 octobre 2018, à la cooptation de Michael Danon, Directeur Général Adjoint et Secrétaire Général du Groupe Pierre Fabre, dans la famille géographique des « moyens laboratoires français ». Il remplace Frédéric Duchesne.

Néovacs : poursuite du développement de l’IFNalpha Kinoide en Corée du Sud

Publié le 11 octobre 2018
Néovacs : poursuite du développement de l'IFNalpha Kinoide en Corée du Sud

Néovacs a annoncé la poursuite du développement de son vaccin thérapeutique phare : L’IFNalpha Kinoide en Corée du Sud avec la société coréenne CKD pharm, sur la base du contrat de licence signé entre les deux sociétés en décembre 2015 d’une valeur potentielle de 5M€ au total. Cet accord de licence vise le développement et la commercialisation de l’IFNalpha Kinoide dans les indications Lupus et Dermatomyosite, en Corée du Sud.

OSE Immunotherapeutics : demande d’autorisation d’essai clinique pour Tedopi® en combinaison avec nivolumab dans le cancer du pancréas

Publié le 11 octobre 2018
OSE Immunotherapeutics : demande d’autorisation d'essai clinique pour Tedopi® en combinaison avec nivolumab dans le cancer du pancréas

OSE Immunotherapeutics a annoncé la soumission d’une demande d’autorisation d’un essai clinique de Phase 2 de Tedopi® dans le cancer du pancréas avancé ou métastatique. Cet essai évaluera Tedopi®, 10 néoépitopes associés qui activent les lymphocytes T cytotoxiques, utilisé seul ou en combinaison avec nivolumab, inhibiteur de point de contrôle immunitaire qui lève les freins empêchant l’action des lymphocytes T, versus le traitement de maintenance standard par Folfiri*.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions