Edition du 27-05-2020

Immuno-oncologie : Bristol-Myers Squibb et Nektar Therapeutics signent un accord de collaboration global

Publié le jeudi 1 mars 2018

Immuno-oncologique : Bristol-Myers Squibb et Nektar Therapeutics signent un accord de collaboration globalLes sociétés américaines Bristol-Myers Squibb et Nektar Therapeutics ont annoncé mi-février la mise en place d’un plan de développement stratégique global et d’une collaboration commerciale concernant le NKTR-214, programme immuno-oncologique phare de Nektar.

Dans le cadre de cette collaboration, le NKTR-214 sera développé et commercialisé conjointement par les deux entreprises, en association avec le Nivolumab et le Nivolumab plus Ipilimumab de Bristol-Myers Squibb dans plus de 20 indications sur 9 tumeurs, ainsi que des associations potentielles avec d’autres agents anticancéreux de l’une ou l’autre des entreprises et/ou de tiers.

NKTR-214, un agoniste biaisé-CD122, est un traitement immuno-stimulant expérimental destiné à augmenter de manière sélective les cellules anticancéreuses T et les cellules dites « tueuses naturelles » (natural killers, ou NK) directement dans le microenvironnement tumoral et augmenter l’expression PD-1 chez ces cellules immunitaires.

Bristol-Myers Squibb et Nektar ont convenu de mettre en place un plan de développement clinique commun afin d’évaluer le NKTR-214 avec Nivolumab, ainsi que Nivolumab plus Ipilimumab portant sur des essais visant l’obtention de l’AMM dans plus de 20 indications sur 9 tumeurs, y compris le mélanome, le carcinome à cellules rénales, le cancer bronchique non à petites cellules, le cancer de la vessie, et le cancer du sein triple négatif. Le démarrage des études pivots sur le carcinome à cellules rénales et le mélanome est attendu en milieu d’année 2018.

Termes de la transaction

Selon les termes de l’accord, Bristol-Myers Squibb versera initialement 1 milliard de dollars à Nektar en numéraire et investira 850 millions de dollars en actions (8.284.600 actions ordinaires de Nektar à un prix de 102,6 dollars chacune). Bristol-Myers Squibb a accepté certaines dispositions de blocage, statu quo, et de vote concernant son actionnariat pour une période de 5 ans sous réserve de certaines exceptions spécifiques.

Nektar pourrait se voir verser 1,78 milliard de dollars supplémentaires une fois certains objectifs atteints, dont 1,43 milliard de dollars en objectifs de développements et réglementaires, et le reste en objectifs commerciaux. Nektar enregistrera le chiffre d’affaires pour les ventes mondiales du NKTR-214 et les deux entreprises se partageront les bénéfices mondiaux du NKTR-214, avec 65% pour Nektar, et 35% pour Bristol-Myers Squibb. Bristol-Myers Squibb conservera 100% des revenus sur ses propres produits pharmaceutiques. Les deux parties partageront également les coûts de développement sur la base de leur participation aux médicaments inclus dans les essais. Concernant les essais dans le plan de développement clinique commun qui contiennent NKTR-214 avec Nivolumab uniquement, les deux parties partageront les coûts de développement, avec 67,5% pour Bristol-Myers Squibb et 32,5% pour Nektar. Concernant les essais dans le plan de développement clinique commun qui contiennent NKTR-214 avec Nivolumab plus Ipilimumab, les deux parties partageront les coûts de développement, avec 78% pour Bristol-Myers Squibb et 22% pour Nektar.

Bristol-Myers Squibb et Nektar ont tous deux convenu de ne pas commencer le développement de substances avec des modes d’action qui se chevauchent pour les mêmes indications que celles incluses dans le plan de développement clinique commun pour une période spécifique. Les deux parties sont par ailleurs libres de développer NKTR-214 avec leurs propres actifs de développement et/ou tout autre composé de tiers. Les deux parties ont convenu d’initier des essais visant l’AMM dans le cadre du plan de développement clinique commun dans les 14 mois suivant la date d’entrée en vigueur de l’accord, sous réserve de retards admissibles.

Les deux parties commercialiseront NKTR-214 conjointement à l’échelle mondiale. Bristol-Myers Squibb gèrera les activités commerciales mondiales pour les associations entre NKTR-214 et les médicaments Bristol-Myers Squibb, et Nektar commercialisera ces associations conjointement aux Etats-Unis, dans les principaux marchés Européens, et au Japon. Nektar gèrera les activités commerciales mondiales pour les associations entre NKTR-214 et d’autres médicaments Nektar et/ou d’autres médicaments de tiers.

Pour Bristol-Myers Squibb, ces transactions seraient dilutives en 2018 et 2019 par rapport au bénéfice par action non GAAP à hauteur de 0,02 dollar et 0,10 dollar respectivement. Nektar et Bristol-Myers Squibb prévoient à l’heure actuelle de finaliser cette transaction au second trimestre 2018, sous réserve de la clôture ou prescription de périodes d’attente applicables en vertu des lois antitrust américaines, ainsi que de toute autre condition de clôture applicable de manière habituelle et courante.

Nektar et Bristol-Myers Squibb ont lancé leur collaboration clinique en septembre 2016 afin d’évaluer si l’association Nivolumab plus NKTR-214 peut potentiellement fournir une efficacité et une tolérance accrue et durable, supérieure aux traitements de référence actuels. L’étude clinique PIVOT Phase 1/2 est en cours et concerne 350 patients atteints de mélanomes, cancers du rein, cancers bronchiques non à petites cellules, cancers de la vessie, et cancers du sein triple négatif.

Source : Bristol-Myers Squibb








MyPharma Editions

Tollys lève 2,3 millions d’euros lors d’une série A

Publié le 27 mai 2020
Tollys lève 2,3 millions d’euros lors d’une série A

Tollys, qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), vient d’annoncer un tour de financement de série A de 2,3 millions d’euros. Cette levée de fonds porte à 6,4 millions d’euros le montant total obtenu par la société depuis sa création en 2015.

4P-Pharma : Patrice Denèfle recruté en tant que Directeur Scientifique

Publié le 27 mai 2020
4P-Pharma : Patrice Denèfle recruté en tant que Directeur Scientifique

4P-Pharma, une société de biotechnologie spécialisée dans la sélection et le développement de molécules thérapeutiques, vient d’annoncer le recrutement de Patrice Denèfle, PhD, HDR, Pr. Adjoint, en tant que Directeur Scientifique.

Signia Therapeutics obtient un financement européen pour accélérer le développement de sa plateforme Signatura

Publié le 27 mai 2020
Signia Therapeutics obtient un financement européen pour accélérer le développement de sa plateforme Signatura

Signia Therapeutics a annoncé aujourd’hui l’obtention d’une subvention d’un montant de 2,38M€ de la Commission Européenne dans le cadre de l’appel à projets « EIC Accelerator Phase 2 » (Instrument SME), pour le développement de sa plateforme SIGNATURA® dédiée au repositionnement de médicaments.

Candidat vaccin MV-SARS-CoV-2 : un nouveau partenariat entre l’Institut Pasteur, la CEPI, Thémis et MSD

Publié le 26 mai 2020
Candidat vaccin MV-SARS-CoV-2 : un nouveau partenariat entre l’Institut Pasteur, la CEPI, Thémis et MSD

L’Institut Pasteur annonce des avancées récentes en matière de développement d’un de ses candidats vaccin, le MV-SARS-CoV-2, utilisant le vecteur rougeole, dans le cadre d’un partenariat renouvelé avec la CEPI et les entreprises Thémis et MSD.

Accure Therapeutics réalise une série A de 7,6 M€ pour son lancement

Publié le 26 mai 2020
Accure Therapeutics réalise une série A de 7,6 M€ pour son lancement

Accure Therapeutics, un nouvel acteur de la R&D pharmaceutique dans le domaine du système nerveux central (SNC), a annoncé  sa création ainsi qu’un tour de table de série A de 7,6 millions d’euros. Le tour de financement a été piloté par Alta Life Sciences et soutenu par le Centre pour le développement technologique et industriel […]

Advicenne se met en ordre de marche pour accélérer sa croissance

Publié le 26 mai 2020
Advicenne se met en ordre de marche pour accélérer sa croissance

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants en néphrologie, a fait un point sur ses activités en cours et sa gestion de la crise Covid-19 à l’occasion de son assemblée générale mixte du 26 mai 2020, tenue à huis clos dans le contexte de l’épidémie de coronavirus (Covid-19).

Novasep et Lysogene collaborent pour développer et produire un produit de thérapie génique dans le traitement de la gangliosidose à GM1

Publié le 26 mai 2020
Novasep et Lysogene collaborent pour développer et produire un produit de thérapie génique dans le traitement de la gangliosidose à GM1

Novasep, fournisseur de premier plan de services et de technologies pour l’industrie des sciences de la vie, et Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), ont annoncé la signature d’un contrat pour le développement et la fabrication de LYS-GM101, un […]

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents