Edition du 10-07-2020

Immuno-oncologie : Sanofi va acquérir Synthorx pour 2,5 milliards de dollars

Publié le lundi 9 décembre 2019

Immuno-oncologie : Sanofi va acquérir Synthorx pour 2,5 milliards de dollarsSanofi et Synthorx, une biotech américaine qui développe des traitements visant à prolonger et améliorer la vie des personnes atteintes de cancer ou de troubles auto-immuns, ont conclu un accord définitif en vertu duquel Sanofi se portera acquéreur de la totalité des actions en circulation de Synthorx à raison de 68 dollars par action, ce qui représente une transaction en numéraire valorisée approximativement à 2,5 milliards de dollars (sur une base entièrement diluée).

Cette opération a été approuvée à l’unanimité par les Conseils d’administration de Sanofi et de Synthorx. « Cette acquisition cadre parfaitement avec notre stratégie et notre volonté de dynamiser l’innovation et de bâtir un portefeuille composé de médicaments de haute qualité, comme nous allons l’exposer demain 10 décembre à l’occasion de notre Capital Markets Day. Elle est de plus en phase avec notre objectif de doter notre franchise Oncologie de médicaments ayant le potentiel de changer l’exercice de la médecine, ainsi que d’associations thérapeutiques innovantes », a déclaré Paul Hudson, Directeur Général de Sanofi.

« La plateforme technologique exceptionnellement innovante de Synthorx a déjà donné naissance à une molécule qui pourrait devenir la pierre angulaire de la prochaine génération de traitements combinés en immuno-oncologie. En augmentant sélectivement le nombre de lymphocytes T effecteurs et de lymphocytes NK (natural killer) dans l’organisme, THOR-707 pourra être combiné avec nos médicaments actuels d’oncologie et les futurs immunomodulateurs de notre portefeuille de développement pour traiter le cancer. Le portefeuille de lymphokines modifiées de Synthorx est également très prometteur, non seulement en oncologie mais aussi dans le traitement de maladies auto-immunes et inflammatoires », a précisé le docteur John Reed, Ph.D., Responsable Monde de la Recherche et Développement de Sanofi.

« Nous sommes heureux que Sanofi reconnaisse la valeur de notre plateforme d’expansion de l’alphabet génétique et le potentiel de notre portefeuille d’agents thérapeutiques optimisés contre le cancer et les troubles auto-immuns », a indiqué Laura Shawver, Ph.D., Présidente et Directrice Générale de Synthorx. « Sanofi possède surtout un portefeuille d’agents thérapeutiques qui, combinés à nos cytokines Synthorin, pourraient se révéler incroyablement prometteurs pour les patients du monde entier. Je souhaite remercier nos collaborateurs et ceux de Sanofi de leurs efforts infatigables en faveur des patients. »

Renforcement de la franchise Immuno-oncologie de Sanofi

Le principal candidat-médicament de Synthorx en immuno-oncologie, THOR-707, une variante de l’interleukine 2 (IL-2), est en phase de développement clinique dans le traitement de multiples tumeurs solides, soit en monothérapie, soit en association avec des inhibiteurs de checkpoint immunitaire. Il a le potentiel de devenir le meilleur IL-2 de sa classe pharmacothérapeutique pour le traitement de tumeurs solides et a donné la preuve de sa supériorité thérapeutique par rapport à d’autres IL-2, en plus de présenter un profil pharmacologique optimisé et de nécessiter un dosage moins fréquent.

Outre le candidat THOR-707, les autres programmes de Synthorx au stade précoce concernant des cytokines thérapeutiques conforteront le positionnement de Sanofi dans la sphère de l’oncologie et plus particulièrement de l’immuno-oncologie. Selon nos prévisions, les IL-2 devraient devenir la pierre angulaire des futurs traitements combinant des agents d’immuno-oncologie, en plus de se prêter à de multiples combinaisons possibles avec les actifs cliniques et pré-cliniques de Sanofi en oncologie, en particulier avec les anticorps anti-PD-1, les anti-CD-38 et les molécules qui modulent les lymphocytes T effecteurs et les lymphocytes NK (natural killer).

Synergie avec les plateformes de Sanofi

La plateforme dite d’expansion de l’alphabet génétique de Synthorx devrait permettre le développement d’un portefeuille d’agents thérapeutiques différentiés. Seule ou combinée aux autres plateformes de Sanofi, en particulier la plateforme Nanobody®, elle permettra à l’entreprise de développer un large éventail d’agents biologiques comme des conjugués anticorps-médicaments, des protéines de fusion et des agents biologiques multi-spécifiques, dont les applications et indications thérapeutiques dépasseront le cadre de l’oncologie.

Modalités de la transaction

En vertu de l’accord de fusion, Sanofi lancera une offre publique d’achat visant l’acquisition de toutes les actions ordinaires en circulation de Synthorx au prix de 68 dollars par action en numéraire, ce qui valorise l’entreprise à environ 2,35 milliards de dollars. Le prix d’acquisition de 68 dollars par action représente une prime de 172 % par rapport au cours de clôture des actions de Synthorx le 6 décembre 2019.

La finalisation de l’offre publique d’achat est assujettie à diverses conditions, en particulier à l’obtention des autorisations réglementaires, à l’apport d’au moins la majorité des actions ordinaires en circulation de Synthorx, à l’expiration de la période d’attente prévue par la loi antitrust américaine Hart-Scott-Rodino de 1976, et à d’autres conditions usuelles. À la suite de la clôture de l’offre, une filiale intégralement détenue par Sanofi fusionnera avec Synthorx et toutes les actions qui n’auront pas été apportées à l’offre publique d’achat seront converties en un droit à recevoir 68 dollars au comptant par action. L’offre publique d’achat devrait débuter en décembre 2019. Sanofi prévoit de financer cette opération avec sa trésorerie disponible. Sous réserve de satisfaction ou de dispense des conditions de clôture usuelles, l’opération devrait être finalisée au premier trimestre de 2020.

Source :  Sanofi








MyPharma Editions

Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Publié le 9 juillet 2020
Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Transgene et Hypertrust Patient Data Care annoncent le lancement opérationnel de la première solution de blockchain dédiée aux essais cliniques de traitements personnalisés. Cette solution « cloud » repose sur le produit d’Hypertrust X-Chain for Clinical Trials. Elle permet de surveiller et d’orchestrer l’ensemble des processus liés à la conception et à la fabrication du vaccin thérapeutique individualisé TG4050 de Transgene.

Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Publié le 9 juillet 2020
Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Biogen et Eisai ont annoncé que Biogen a finalisé la soumission d’une demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (licence de produit biologique – BLA) à la Food and Drug Administration (FDA) pour l’aducanumab, un médicament candidat dans la maladie d’Alzheimer. Cette soumission fait suite aux discussions menées par Biogen avec la FDA et inclut les données cliniques des études de phase 3 EMERGE et ENGAGE, et de l’étude de phase 1b PRIME.

Valbiotis : feu vert pour l’étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Publié le 8 juillet 2020
Valbiotis : feu vert pour l'étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé avoir reçu l’avis favorable du CPP et l’autorisation de l’ANSM de lancer l’étude clinique internationale de Phase II/III REVERSE-IT avec TOTUM-63, pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2.

Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Publié le 8 juillet 2020
Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Mardi 7 juillet, l’assemblée générale du Groupement d’intérêt public (GIP) Genopole a nommé Gilles Lasserre, nouveau directeur général de Genopole. M. Lasserre entrera en fonction le 1er septembre succédant à Anne Jouvenceau, directrice générale adjointe qui a occupé le poste en intérim depuis le départ de Jean-Marc Grognet, en février 2020.

Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Publié le 7 juillet 2020
Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, et le Luxembourg Institute of Health (LIH), un institut de recherche public de pointe dans le domaine des sciences biomédicales, viennent d’annoncer la mise en place d’un programme collaboratif.

Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Publié le 7 juillet 2020
Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Servier et l’Université Autonome de Barcelone (UAB) ont signé un accord de partenariat pour accélérer la recherche contre la maladie de Parkinson, en s’appuyant sur une nouvelle méthode de criblage (screening) de « petites » molécules, développée par le professeur Salvador Ventura (PhD), chef de groupe à l’Institut de biotechnologie et de biomédecine (IBB) et au département de biochimie et de biologie moléculaire de l’UAB.

Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Publié le 7 juillet 2020
Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, vient d’annoncer la nomination d’Edwin Moses, ancien Président-directeur général d’Ablynx, au poste de Président de son Conseil d’Administration.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents