Edition du 26-01-2021

L’hôpital des Quinze-Vingts et GenSight Biologics annoncent une 1ère Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) de Lumevoq™

Publié le lundi 9 décembre 2019

L'hôpital des Quinze-Vingts et GenSight Biologics annoncent une 1ère Autorisation Temporaire d'Utilisation (ATU) de Lumevoq™Le Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts à Paris et GenSight Biologics, société biopharmaceutique qui développe des thérapies géniques innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives de la rétine et du système nerveux central, ont annoncé aujourd’hui que l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a accordé une Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) nominative de Lumevoq™ (GS010) au CHNO des Quinze-Vingts.

Le Dr Catherine Vignal, à l’origine de cette demande, est autorisée à traiter avec Lumevoq™ un patient récemment atteint de Neuropathie Optique Héréditaire de Leber (NOHL). GenSight Biologics s’est engagé à fournir le produit pour une injection bilatérale.

« Alors que nous nous apprêtons à déposer une demande d’AMM en Europe en 2020, cette ATU témoigne à la fois du fort intérêt de la communauté médicale pour Lumevoq™ et de l’impact auprès des patients, » commente Bernard Gilly, Co-fondateur et Directeur Général de GenSight. « Nous sommes bien évidemment disposés à fournir les produits disponibles si d’autres demandes étaient autorisées. »

La Neuropathie Optique Héréditaire de Leber (NOHL) est une maladie mitochondriale rare, de transmission maternelle, caractérisée par une dégénérescence des cellules ganglionnaires de la rétine et provoquant en moins d’un an une perte brutale et irréversible de la vision conduisant généralement à la cécité légale. Ces symptômes apparaissent principalement chez les adolescents et les jeunes adultes. La NOHL provoque une perte brutale, soudaine et sans douleur de la vision centrale dans le 1er œil, puis le 2nd œil est atteint à son tour, de manière irréversible. 97% des patients présentent une perte bilatérale de la vision en moins d’un an, l’atteinte simultanée des deux yeux se produisant dans 25% des cas. La NOHL entrainerait la cécité de 1 400 à 1 500 personnes par an aux Etats-Unis et en Europe.

«  Le programme d’ATU en France est un moyen unique pour offrir aux patients atteints de NOHL avec la mutation ND4, une solution thérapeutique que constitue la thérapie génique Lumevoq, » déclare le Dr Catherine Vignal, Investigateur Principal au Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts (Service du Pr José-Alain Sahel) et Chef du Service de Neuro-Ophtalmologie à la Fondation Rothschild. «  En tant que clinicienne, il est important d’avoir la possibilité de traiter ces patients, en étroite collaboration avec les autorités compétentes de l’ANSM, dans l’attente de l’autorisation officielle de mise sur le marché de la thérapie. »

Cette autorisation est le fruit d’une étroite collaboration entre les médecins et pharmaciens du CHNO des Quinze-Vingts, l’association de patients « Ouvrir Les Yeux » et GenSight Biologics, au service des patients atteints de NOHL.

« L’accès au traitement par thérapie génique des personnes atteintes de NOHL est le fruit d’une décennie de recherche à l’Institut de la Vision et d’un partenariat réussi avec les équipes de GenSight Biologics, » déclare le Pr José-Alain Sahel, Directeur de l’Institut de la Vision (Sorbonne-Université/Inserm/CNRS), Paris; Chef du service d’Ophtalmologie, Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts, Paris; Professeur et Chef du service d’Ophtalmologie, University of Pittsburgh School of Medicine et UPMC (University of Pittsburgh Medical Center); et Co-fondateur de GenSight Biologics.

«  Notre association s’implique avec cœur dans toutes les démarches qui peuvent améliorer la vie des patients atteints d’une neuropathie héréditaire et de leur famille. La thérapie génique vise à apporter une amélioration dans l’une des 3 principales mutations de la NOHL, » déclare Maryse Roger, Présidente de l’association Ouvrir les yeux. « Nous espérons l’aboutissement rapide des différentes recherches en cours afin que tous les patients puissent bénéficier d’un traitement au plus vite. Dans cette attente, Ouvrir les Yeux continue de faire entendre la voix des patients frappés brutalement par la cécité. »

En France, l’utilisation de spécialités pharmaceutiques ne bénéficiant pas encore d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) et ne faisant pas l’objet d’un essai clinique est conditionnée à l’obtention préalable d’une ATU de l’ANSM.

Les ATU nominatives sont délivrées par l’ANSM dans les conditions suivantes :

· Les spécialités sont destinées à traiter, prévenir ou diagnostiquer des maladies graves ou rares,
· ll n’existe pas de traitement approprié disponible sur le marché,
· Leur efficacité et leur sécurité d’emploi sont présumées en l’état des connaissances scientifiques et la mise en œuvre du traitement ne peut pas être différée,
· L’ATU est délivrée à la demande et sous la responsabilité du médecin prescripteur dès lors que le médicament est susceptible de présenter un bénéfice pour ce patient.

« L’hôpital des Quinze-Vingts, la plus ancienne institution au monde de lutte contre la cécité, soutient sans réserve la stratégie d’innovation conduite par les équipes cliniques de l’établissement et celles de l’Institut de la Vision, » indique Jean-François Ségovia, Directeur du Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts.

Source : GenSight Biologics








MyPharma Editions

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents