Edition du 23-01-2022

Immunologie : Effimune et In-Cell-Art collaborent sur une nouvelle approche thérapeutique

Publié le jeudi 11 février 2016

Immunologie : Effimune et In-Cell-Art collaborent pour une nouvelle approche thérapeutiqueLes deux sociétés de biotechnologies nantaises, Effimune et In-Cell-Art, vont collaborer pour mener à bien le projet « EFFICACE » qui vise à développer une stratégie innovante d’immunothérapie du cancer via une nouvelle cible thérapeutique et utilisant une approche de vectorisation intracellulaire synthétique d’ARNm (Acide Ribonucléique messager) codant pour des anticorps monoclonaux validés et vectorisés.

Il s’agit de développer une nouvelle approche visant à la production d’anticorps thérapeutiques directement par l’organisme du patient et non plus, comme c’est le cas actuellement, par injection d’anticorps produits en bioréacteurs (approche dite « classique »). Ce projet de 12 mois va permettre de faire la preuve de concept préclinique et d’amorcer les études cliniques à venir. L’efficacité de cette approche de production des anticorps à l’aide des Nanotaxi® sera comparée à celle de l’approche classique dans des modèles pertinents de cancer.

Chacune des deux start-up bénéficie d’une aide attribuée dans le cadre du Fonds Pays de la Loire Territoires d’Innovation – Programme des Investissements d’Avenir (FTI-PIA), financé à parité par l’Etat et la Région des Pays de la Loire, et mis en oeuvre par Bpifrance. La région des Pays de la Loire est ainsi l’une des 4 régions françaises à expérimenter ce partenariat régional afin de soutenir fortement l’investissement en R&D des PME.

« Cet ambitieux projet a été labellisé par le pôle de compétitivité Atlanpole Biotherapies » explique son Délégué Général, Jean-François Balducchi, qui précise : « Il est en parfaite adéquation avec deux priorités thématiques du pôle : l’Immunobiothérapie et les Technologies innovantes pour les biothérapies, ainsi qu’avec le schéma régional de la recherche et de l’innovation des Pays de la Loire. Nous sommes ravis de voir ainsi collaborer deux entreprises innovantes adhérentes du pôle. Ces deux sociétés nantaises disposent d’un savoir-faire reconnu et complémentaire, Effimune dans le domaine de la régulation immunitaire et In-Cell-Art dans l’expertise du développement de nouvelles générations de vaccins et biothérapies utilisant sa technologie Nanotaxi® ».

L’objectif du projet est de faire produire un anticorps directement par l’organisme grâce à la technologie Nanotaxi® mise au point par la société In-Cell-Art. Cette technologie constitue une alternative crédible et performante aux bioréacteurs pour la production d’anticorps thérapeutiques. Une fois l’anticorps thérapeutique sélectionné, il s’agit d’utiliser la séquence ARN de cet anticorps vectorisé par la technologie Nanotaxi® pour le faire fabriquer directement par l’organisme du patient afin d’obtenir l’activité pharmacologique anti-tumorale désirée.

Permettre à l’organisme de produire ses propres anticorps thérapeutiques présente un double avantage : améliorer l’efficacité potentielle des traitements en oncologie en réduisant fortement le risque d’intolérance, car l’organisme produira les anticorps/médicaments de manière similaire à ses
propres anticorps et entraîner de substantielles économies d’échelle en termes de procédés, de temps, nombre d’injections et de coûts de production, avec un effet positif sur les dépenses de santé publique.

« L’intérêt pour Effimune est de diversifier nos produits et de disposer, à terme, d’un nouveau produitanticorps à injecter » se félicite Bernard Vanhove, DG d’Effimune qui précise : « Il s’agit de prendre un tournant avec une nouvelle approche thérapeutique d’anticorps. L’ARN messager sera le produit à injecter chez le patient ce qui permettra de diminuer les coûts de production avec une approche qui sera peut-être encore plus efficace. »

« In-Cell-Art, par sa technologie Nanotaxi®, lève le verrou technologique de la délivrance intracellulaire des acides nucléiques pour permettre enfin leur utilisation comme principe actif pour le développement de vaccins et biotherapeutics» affirme Bruno Pitard, CEO d’In-Cell-Art qui explique : « Nous sommes ravis, dans ce projet, d’explorer notre technologie pour la production d’un anticorps impliqué dans la réponse immune des cancers et d’évaluer en plus la synergie potentielle avec notre vaccin HEPAVAC en cours de développement préclinique et clinique contre l’Hépatocarcinome cellulaire. »

Source : Effimune /In-Cell-Art








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents