Edition du 24-01-2019

Industrie pharmaceutique : l’emploi se stabilise en 2015

Publié le vendredi 4 novembre 2016

Industrie pharmaceutique : l'emploi se stabilise en 2015Le Leem vient de publier en avant-première les chiffres de l’emploi du secteur pharmaceutique à l’occasion du Comité stratégique de filière des industries et technologies de santé qui s’est tenu le 3 novembre dernier. L’année 2015 marque un palier avec, pour la première fois depuis 2013, un arrêt de la diminution des effectifs avec 98 690 collaborateurs à fin 2015, soit une baisse limitée de 0,1 % par rapport à 2014.

« En effectif total, le secteur perd ainsi 120 emplois. Pour rappel, le recul de l’emploi enregistré en 2014 s’élevait à – 0,6% soit 640 emplois de moins qu’en 2013 », indique l’organisation estimant que « les entreprises du médicament sont parvenues à stabiliser l’érosion de leurs effectifs grâce à des mesures d’anticipation et d’accompagnement des métiers sur 2015 ».

Parmi les mesures mises en avant par l’organisation, une politique de recrutement dynamique. Ainsi, près de 10 000 recrutements ont été réalisés en 2015 (tout type de contrats confondus). Parmi ces 10 000 entrées dans le secteur, 3 343 recrutements ont été réalisés en CDI et 3 056 en CDD.

Le Leem pointe également la réforme structurelle des métiers de la visite médicale. « Inscrite dans une mutation profonde de son exercice, cette activité très encadrée a connu ces dernières années une baisse significative de ses effectifs. 11 500 emplois ont été supprimés entre 2004 et 2015. Ils étaient 23 800 en 2004. Ils ne sont plus que 12 300 en 2015 », indique l’organisation.

Autre mesure mise en avant, l’externalisation de la production vers des sous-traitants spécialisés pour soutenir les activités de production en France. Le Leem souligne par ailleurs le développement de la formation en alternance avec 2 617 contrats signés en 2015 ainsi que ses engagements en faveur de l’emploi des jeunes avec l’accord collectif « contrat de génération » du 03/07/2013 notamment à travers l’organisation de forums Alternants Industrie de Santé qui mettent en relation jeunes diplômés et recruteurs dans les différentes régions.

Enfin, le Leem souligne la dynamique de recrutement des seniors qui représentent près de 10,3 % des recrutements du secteur en 2014, contre 8 % en 2013. Par ailleurs, l’organisation rappelle sa politique d’intégration des salariés en situation de handicap à travers HandiEm (mission handicap de la branche) qui a permis de passer d’un taux global d’emploi de personnes en situation de handicap de 1,69% à 3,46% de 2009 à 2015. Ainsi, 993 contrats de travail ont été signés avec des collaborateurs en situation de handicap.

Des « signaux d’alerte persistent »
Si les effectifs des entreprises du médicament se stabilisent, des signes de fragilisation persistent. « Alourdissement de la fiscalité générale et sectorielle du médicament, perte d’attractivité industrielle de la France, ralentissement de l’accès des médicaments innovants au marché, concurrence grandissante des pays émergents et européens qui se traduit par un transfert d’activités de R&D, difficultés à capter les productions d’avenir dont la bio production. Autant de signaux d’alerte qui laissent craindre une nouvelle baisse des effectifs », prévient le Leem.

L’organisation, à l’occasion du CSF Santé*, alerte ainsi  les pouvoirs publics « sur la nécessité d’initier une politique industrielle volontariste pour maintenir les emplois d’un secteur identifié comme stratégique par le président de la République, le Premier ministre, et par plusieurs rapports ».

Afin de renforcer le dialogue Etat-industrie, le Leem demande notamment à ce que le ministère du Travail intègre le CSF Santé au même titre que les trois autres ministères déjà présents (ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ministère des Affaires sociales, de la Santé et du Droit des Femmes, ministère de l’Economie et des Finances).

* Le CSF Santé réunit les entreprises du médicament humain et vétérinaire, du dispositif médical, du diagnostic médical, de la biotechnologie et de la e-santé, ainsi que les syndicats de salariés et les organismes professionnels concernés.

Source : Leem








MyPharma Editions

Advicenne : feu vert belge pour initier l’étude pivot de phase II/III CORAL avec ADV7103 dans la cystinurie

Publié le 24 janvier 2019
Advicenne : feu vert belge pour initier l'étude pivot de phase II/III CORAL avec ADV7103 dans la cystinurie

Advicenne, société pharmaceutique spécialiste du développement de produits thérapeutiques adaptés à l’enfant et à l’adulte pour le traitement de maladies orphelines néphrologiques et neurologiques, a annoncé avoir obtenu de l’agence de santé belge (FAMHP – Federal Agency for Medicines and Health Products) l’autorisation d’initier un essai clinique pivot de phase II/III (étude CORAL) avec son candidat médicament phare, ADV7103, dans la cystinurie et fait un point sur sa visibilité financière au 31 décembre 2018.

Elsalys Biotech : résultats positifs de phase III pour l’inolimomab dans le traitement de la SR-aGvHD

Publié le 24 janvier 2019
Elsalys Biotech : résultats positifs de phase III pour l'inolimomab dans le traitement de la SR-aGvHD

Elsalys Biotech, nouvel acteur de l’immuno-oncologie, a présenté les résultats du suivi à long terme des patients de l’étude de phase III INO-107 et ce jusqu’à 8,5 ans. Ces résultats ont été publiés dans une lettre à Blood Advances signée par les investigateurs démontrant le bénéfice clinique de l’inolimomab (LEUKOTAC®) dans le traitement de la maladie du greffon contre l’hôte résistante aux stéroïdes (SR-aGvHD).

Epidémiologie des produits de santé : l ’ANSM et la Cnam créent la structure Epi-Phare

Publié le 24 janvier 2019
Epidémiologie des produits de santé : l ’ANSM et la Cnam créent la structure Epi-Phare

Fin décembre 2018, Dominique Martin, directeur général de l’ANSM, et Nicolas Revel, directeur général de la Cnam ont signé une convention afin de créer un groupement d’intérêt scientifique (GIS), regroupant les équipes d’épidémiologie des produits de santé des deux établissements. Appelé Epi-Phare, ce GIS est une structure publique d’expertise en pharmaco-épidémiologie et en épidémiologie des dispositifs médicaux.

AlzProtect renforce son conseil stratégique

Publié le 24 janvier 2019
AlzProtect renforce son conseil stratégique

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Jacqueline Lecourtier et Pierre Le Sourd, membre du Conseil de Surveillance Xerys Gestion France, ont rejoint le Conseil d’Administration d’Alzprotect.

Cancer colorectal: Pierre Fabre & Array BioPharma annoncent des résultats de l’étude de Phase 3 BEACON CRC

Publié le 23 janvier 2019
Cancer colorectal: Pierre Fabre & Array BioPharma annoncent des résultats de l'étude de Phase 3 BEACON CRC

Pierre Fabre et Array BioPharma ont annoncé les résultats actualisés d’innocuité et d’efficacité, dont les données matures de survie globale, issues de la partie « Safety-Lead in » (évaluation de la sécurité d’administration) de l’étude de phase 3 BEACON CRC qui a évalué la triple association de BRAFTOVI® (encorafenib), un inhibiteur de BRAF, MEKTOVI® (binimetinib), […]

Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Publié le 22 janvier 2019
Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Le conseil d’administration de Polepharma a élu, jeudi 17 janvier 2019, Stéphane Calmar à la vice-présidence Affaires Publiques du cluster pharmaceutique. Stéphane Calmar occupe aujourd’hui le poste de Directeur des Affaires Corporate des Laboratoires Novo Nordisk.

Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Publié le 22 janvier 2019
Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Samsung Bioepis a annoncé que l’agence américaine des médicaments (FDA) avait approuvé l’Ontruzant® (trastuzumab-dttb), un biosimilaire référençant le Herceptin® 1 (trastuzumab), pour toutes les indications éligibles, à savoir le traitement adjuvant du cancer du sein surexprimant HER2, du cancer du sein métastatique, et de l’adénocarcinome de la jonction œso-gastrique, ou du cancer gastrique métastatique, chez des patients qui n’ont pas reçu de traitement préalable pour une maladie métastatique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions