Edition du 26-09-2021

MedTech : la startup marseillaise Biocellvia entame son second tour de table

Publié le jeudi 28 mars 2019

MedTech : la startup marseillaise Biocellvia entame son second tour de tableAprès une première levée de fonds en 2017, la startup marseillaise entame son second tour de table sur Sowefund et recherche 1 million d’euros pour accélérer son développement. Biocellvia permet aux laboratoires pharmaceutiques d’analyser l’efficacité de leurs futurs médicaments grâce à une technologie d’imagerie numérique particulièrement innovante.

Pour qu’un nouveau médicament soit commercialisé, le processus de développement est à la fois long (entre 10 et 15 ans) et extrêmement coûteux, avec des investissements avoisinant plusieurs milliards de dollars.  Au cours de ce développement, la phase de pré-clinique, c’est-à-dire celle avant les essais sur l’homme, dure en moyenne entre 3 et 5 ans. Pour évaluer l’efficacité des molécules des futurs médicaments, les dispositifs actuels nécessitent une évaluation visuelle faite par des scientifiques. Cette technique reste insuffisamment fiable et précise pour les industriels, et manque souvent d’objectivité puisque les évaluations varient en fonction de l’examinateur. L’inefficacité des médicaments représente à ce titre 31% des échecs en phase clinique et plusieurs centaines de millions d’euros perdus.

Une technologie innovante et opérationnelle

Mieux évaluer en amont l’efficacité des médicaments constitue donc un enjeu de taille pour les industriels. Afin de répondre à cette problématique, Biocellvia a développé des solutions d’imagerie numérique pour aider l’industrie pharmaceutique à mieux analyser les molécules lors de la phase pré-clinique.

Grâce à des techniques algorithmiques qui utilisent l’intelligence artificielle, le deep learning ou le machine learning, l’innovation de Biocellvia permet donc de comprendre et d’analyser les caractéristiques de chaque image pour en extraire les données à mesurer. A partir d’images d’organes, différentes caractéristiques vont ainsi être mesurées, grâce à la production d’images virtuelles. Ces images virtuelles permettent de comprendre les mécanismes et de voir ce qui se passe au sein de l’organe.

Le résultat ? Une évaluation précise, fiable et entièrement automatisée de molécules sur 3 pathologies distinctes : NASH (maladie du foie), IPF (Fibrose pulmonaire) et COPD (bronchite chronique du fumeur). Ainsi qu’une vitesse de traitement qui permet d’obtenir des résultats en 48h contre 4 à 6 semaines avec la méthode conventionnelle.

Un nouveau positionnement stratégique

Depuis sa création, Biocellvia a commercialisé sa technologie directement aux laboratoires pharmaceutiques. Mais depuis quelques années, ces laboratoires externalisent de plus en plus leur R&D auprès de CRO (Contract Research Organisation) qui réalisent l’ensemble ou une partie de leurs analyses de molécules des futurs médicaments.

Depuis 2018, Biocellvia a donc volontairement modifié sa stratégie de commercialisation pour s’adresser directement aux CRO (sous-traitants de l’industrie pharmaceutique). Une réorientation stratégique positive puisque la startup a d’ores et déjà commercialisé sa technologie auprès de 4 CRO (Allemagne, USA, Canada, France) telles que Biomeostasis. “ La technologie développée par biocellvia présente ainsi un intérêt majeur puisqu’elle permet des analyses plus fiables, plus rapides et moins coûteuses des données histologiques, données dont les industriels pharmaceutiques ne peuvent se passer dans le cadre du développement de nouveaux médicaments.”, explique Bruno Bariohay, Co-fondateur et CEO de la CRO Biomeostasis.

Un deuxième tour de table sur la plateforme de crowequity Sowefund

Après une première levée de fonds réussie de plus de 610K€ sur Sowefund, Biocellvia entame son deuxième tour de table sur la plateforme et recherche 1M€ afin d’accélérer son développement :

. Développement scientifique avec le recrutement de différents profils (Directeur Scientifique, Ingénieurs informatique et Chargé d’études)
. Obtention de l’agrément FDA pour 5 pathologies et de l’autorisation de mise sur le marché sur l’imagerie de l’homme
. Déploiement commercial avec le recrutement d’un commercial et d’un budget alloué pour la participation à des congrès scientifiques et des partenariats avec des leaders d’opinion

“La santé occupe une place importante dans l’innovation française. Biocellvia fait partie de ces startups qui représente une véritable avancée dans le secteur de la MedTech. Chez Sowefund, nous les avons soutenus en 2017, et nous sommes persuadés que la technologie développée par Biocellvia fera sensiblement avancer la médecine de demain”. Georges Viglietti, Co-fondateur de Sowefund

« Nous levons des fonds aujourd’hui pour accélérer notre développement! Pour cela, nous actionnons deux leviers majeurs : le financement de procédures réglementaires FDA (USA) et le renforcement de l’équipe de R&D. Ces deux leviers vont nous permettre grâce à nos nombreuses collaborations universitaires et académiques dans le monde entier, de commercialiser notre solution en répondant aux « codes » de notre secteur d’activité. L’idée est ensuite de dupliquer le modèle à partir de 2021 pour d’autres maladies  :l’asthme, l’oncologie, maladie de Crohn, et les maladies neuro-dégénératives Alzheimer/Parkinson. », indique Olivier Julé, Co-fondateur de Biocellvia.

Source : Biocellvia








MyPharma Editions

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Publié le 23 septembre 2021
Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Hyloris Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique belge engagée à répondre aux besoins médicaux non satisfaits en réinventant les médicaments existants, a annoncé que Jean-Luc Vandebroek rejoindra la société en tant que Directeur Financier.

Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 septembre 2021
Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé les résultats de l’étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251. L’étude Mississippi portait sur l’évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents